×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)  / Psaume 119.141  / strong 6810     

Psaumes 119.141
Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)


La Parole de Dieu

1 Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, Qui marchent selon la loi de l’Éternel !
2 Heureux ceux qui gardent ses préceptes, Qui le cherchent de tout leur coeur,
3 Qui ne commettent point d’iniquité, Et qui marchent dans ses voies !
4 Tu as prescrit tes ordonnances, Pour qu’on les observe avec soin.
5 Puissent mes actions être bien réglées, Afin que je garde tes statuts !
6 Alors je ne rougirai Point, À la vue de tous tes commandements.
7 Je te louerai dans la droiture de mon coeur, En apprenant les lois de ta justice.
8 Je veux garder tes statuts : Ne m’abandonne pas entièrement !
9 Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier En se dirigeant d’après ta parole.
10 Je te cherche de tout mon coeur : Ne me laisse pas égarer loin de tes commandements !
11 Je serre ta parole dans mon coeur, Afin de ne pas pécher contre toi.
12 Béni sois-tu, ô Éternel ! Enseigne-moi tes statuts !
13 De mes lèvres j’énumère Toutes les sentences de ta bouche.
14 Je me réjouis en suivant tes préceptes, Comme si je possédais tous les trésors.
15 Je médite tes ordonnances, J’ai tes sentiers sous les yeux.
16 Je fais mes délices de tes statuts, Je n’oublie point ta parole.
17 Fais du bien à ton serviteur, pour que je vive Et que j’observe ta parole !
18 Ouvre mes yeux, pour que je contemple Les merveilles de ta loi !
19 Je suis un étranger sur la terre : Ne me cache pas tes commandements !
20 Mon âme est brisée par le désir Qui toujours la porte vers tes lois.
21 Tu menaces les orgueilleux, ces maudits, Qui s’égarent loin de tes commandements.
22 Décharge-moi de l’opprobre et du mépris ! Car j’observe tes préceptes.
23 Des princes ont beau s’asseoir et parler contre moi, Ton serviteur médite tes statuts.
24 Tes préceptes font mes délices, Ce sont mes conseillers.
25 Mon âme est attachée à la poussière : Rends-moi la vie selon ta parole !
26 Je raconte mes voies, et tu m’exauces : Enseigne-moi tes statuts !
27 Fais-moi comprendre la voie de tes ordonnances, Et je méditerai sur tes merveilles !
28 Mon âme pleure de chagrin : Relève-moi selon ta parole !
29 Eloigne de moi la voie du mensonge, Et accorde-moi la grâce de suivre ta loi !
30 Je choisis la voie de la vérité, Je place tes lois sous mes yeux.
31 Je m’attache à tes préceptes : Éternel, ne me rends point confus !
32 Je cours dans la voie de tes commandements, Car tu élargis mon coeur.
33 Enseigne-moi, Éternel, la voie de tes statuts, pour que je la retienne jusqu’à la fin !
34 Donne-moi l’intelligence, pour que je garde ta loi Et que je l’observe de tout mon coeur !
35 Conduis-moi dans le sentier de tes commandements ! Car je l’aime.
36 Incline mon coeur vers tes préceptes, Et non vers le gain !
37 Détourne mes yeux de la vue des choses vaines, Fais-moi vivre dans ta voie !
38 Accomplis envers ton serviteur ta promesse, Qui est pour ceux qui te craignent !
39 Eloigne de moi l’opprobre que je redoute ! Car tes jugements sont pleins de bonté.
40 Voici, je désire Pratiquer tes ordonnances : Fais-moi vivre dans ta justice !
41 Éternel, que ta miséricorde vienne sur moi, Ton salut selon ta promesse !
42 Et je pourrai répondre à celui qui m’outrage, Car je me confie en ta parole.
43 N’ôte pas entièrement de ma bouche la parole de la vérité ! Car j’espère en tes jugements.
44 Je garderai ta loi constamment, À toujours et à Perpétuité.
45 Je marcherai au large, Car je recherche tes ordonnances.
46 Je parlerai de tes préceptes devant les rois, Et je ne rougirai point.
47 Je fais mes délices de tes commandements. Je les aime.
48 Je lève mes mains vers tes commandements que j’aime, Et je veux méditer tes statuts.
49 Souviens-toi de ta promesse à ton serviteur, Puisque tu m’as donné l’espérance !
50 C’est ma consolation dans ma misère, Car ta promesse me rend la vie.
51 Des orgueilleux me chargent de railleries ; Je ne m’écarte point de ta loi.
52 Je pense à tes jugements d’autrefois, ô Éternel ! Et je me console.
53 Une colère ardente me saisit à la vue des méchants Qui abandonnent ta loi.
54 Tes statuts sont le sujet de mes cantiques, Dans la maison où je suis étranger.
55 La nuit je me rappelle ton nom, ô Éternel ! Et je garde ta loi.
56 C’est là ce qui m’est propre, Car j’observe tes ordonnances.
57 Ma part, ô Éternel ! je le dis, C’est de garder tes paroles.
58 Je t’implore de tout mon coeur : Aie pitié de moi, selon ta promesse !
59 Je réfléchis à mes voies, Et je dirige mes pieds vers tes préceptes.
60 Je me hâte, je ne diffère point D’observer tes commandements.
61 Les pièges des méchants m’environnent ; Je n’oublie point ta loi.
62 Au milieu de la nuit je me lève pour te louer, À cause des jugements de ta justice.
63 Je suis l’ami de tous ceux qui te craignent, Et de ceux qui gardent tes ordonnances.
64 La terre, ô Éternel ! est pleine de ta bonté ; Enseigne-moi tes statuts !
65 Tu fais du bien à ton serviteur, Ô Éternel ! selon ta promesse.
66 Enseigne-moi le bon sens et l’intelligence ! Car je crois à tes commandements.
67 Avant d’avoir été humilié, je m’égarais ; Maintenant j’observe ta parole.
68 Tu es bon et bienfaisant ; Enseigne-moi tes statuts !
69 Des orgueilleux imaginent contre moi des faussetés ; Moi, je garde de tout mon coeur tes ordonnances.
70 Leur coeur est insensible comme la graisse ; Moi, je fais mes délices de ta loi.
71 Il m’est bon d’être humilié, Afin que j’apprenne tes statuts.
72 Mieux vaut pour moi la loi de ta bouche Que mille objets d’or et d’argent.
73 Tes mains m’ont créé, elles m’ont formé ; Donne-moi l’intelligence, pour que j’apprenne tes commandements !
74 Ceux qui te craignent me voient et se réjouissent, Car j’espère en tes promesses.
75 Je sais, ô Éternel ! que tes jugements sont justes ; C’est par fidélité que tu m’as humilié.
76 Que ta bonté soit ma consolation, Comme tu l’as promis à ton serviteur !
77 Que tes compassions viennent sur moi, pour que je vive ! Car ta loi fait mes délices.
78 Qu’ils soient confondus, les orgueilleux qui m’oppriment sans cause ! Moi, je médite sur tes ordonnances.
79 Qu’ils reviennent à moi, ceux qui te craignent, Et ceux qui connaissent tes préceptes !
80 Que mon coeur soit sincère dans tes statuts, Afin que je ne sois pas couvert de honte !
81 Mon âme languit après ton salut ; J’espère en ta promesse.
82 Mes yeux languissent après ta promesse ; Je dis : Quand me consoleras-tu ?
83 Car je suis comme une outre dans la fumée ; Je n’oublie point tes statuts.
84 Quel est le nombre des jours de ton serviteur Quand feras-tu justice de ceux qui me persécutent
85 Des orgueilleux creusent des fosses devant moi ; Ils n’agissent point selon ta loi.
86 Tous tes commandements ne sont que fidélité ; Ils me persécutent sans cause : secours-moi !
87 Ils ont failli me terrasser et m’anéantir ; Et moi, je n’abandonne point tes ordonnances.
88 Rends-moi la vie selon ta bonté, Afin que j’observe les préceptes de ta bouche !
89 À toujours, ô Éternel ! Ta parole subsiste dans les cieux.
90 De génération en génération ta fidélité subsiste ; Tu as fondé la terre, et elle demeure ferme.
91 C’est d’après tes lois que tout subsiste aujourd’hui, Car toutes choses te sont assujetties.
92 Si ta loi n’eût fait mes délices, J’eusse alors péri dans ma misère.
93 Je n’oublierai jamais tes ordonnances, Car c’est par elles que tu me rends la vie.
94 Je suis à toi : sauve-moi ! Car je recherche tes ordonnances.
95 Des méchants m’attendent pour me faire périr ; Je suis attentif à tes préceptes.
96 Je vois des bornes à tout ce qui est parfait : Tes commandements n’ont point de limite.
97 Combien j’aime ta loi ! Elle est tout le jour l’objet de ma méditation.
98 Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, Car je les ai toujours avec moi.
99 Je suis plus instruit que tous mes maîtres, Car tes préceptes sont l’objet de ma méditation.
100 J’ai plus d’intelligence que les vieillards, Car j’observe tes ordonnances.
101 Je retiens mon pied loin de tout mauvais chemin, Afin de garder ta parole.
102 Je ne m’écarte pas de tes lois, Car c’est toi qui m’enseignes.
103 Que tes paroles sont douces à mon palais, Plus que le miel à ma bouche !
104 Par tes ordonnances je deviens intelligent, Aussi je hais toute voie de mensonge.
105 Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier.
106 Je jure, et je le tiendrai, D’observer les lois de ta justice.
107 Je suis bien humilié : Éternel, rends-moi la vie selon ta parole !
108 Agrée, ô Éternel ! les sentiments que ma bouche exprime, Et enseigne-moi tes lois !
109 Ma vie est continuellement exposée, Et je n’oublie point ta loi.
110 Des méchants me tendent des pièges, Et je ne m’égare pas loin de tes ordonnances.
111 Tes préceptes sont pour toujours mon héritage, Car ils sont la joie de mon coeur.
112 J’incline mon coeur à pratiquer tes statuts, Toujours, jusqu’à la fin.
113 Je hais les hommes indécis, Et j’aime ta loi.
114 Tu es mon asile et mon bouclier ; J’espère en ta promesse.
115 Eloignez-vous de moi, méchants, Afin que j’observe les commandements de mon Dieu !
116 Soutiens-moi selon ta promesse, afin que je vive, Et ne me rends point confus dans mon espérance !
117 Sois mon appui, pour que je sois sauvé, Et que je m’occupe sans cesse de tes statuts !
118 Tu méprises tous ceux qui s’écartent de tes statuts, Car leur tromperie est sans effet.
119 Tu enlèves comme de l’écume tous les méchants de la terre ; C’est pourquoi j’aime tes préceptes.
120 Ma chair frissonne de l’effroi que tu m’inspires, Et je crains tes jugements.
121 J’observe la loi et la justice : Ne m’abandonne Pas à mes oppresseurs !
122 Prends sous ta garantie le bien de ton serviteur, Ne me laisse pas opprimer par des orgueilleux !
123 Mes yeux languissent après ton salut, Et après la promesse de ta justice.
124 Agis envers ton serviteur selon ta bonté, Et enseigne-moi tes statuts !
125 Je suis ton serviteur : donne-moi l’intelligence, Pour que je connaisse tes préceptes !
126 Il est temps que l’Éternel agisse : Ils transgressent ta loi.
127 C’est pourquoi j’aime tes commandements, Plus que l’or et que l’or fin ;
128 C’est pourquoi je trouve justes toutes tes ordonnances, Je hais toute voie de mensonge.
129 Tes préceptes sont admirables : Aussi mon âme les observe.
130 La révélation de tes paroles éclaire, Elle donne de l’intelligence aux simples.
131 J’ouvre la bouche et je soupire, Car je suis avide de tes commandements.
132 Tourne vers moi ta face, Et aie pitié de moi, Selon ta coutume à l’égard de ceux qui aiment ton nom !
133 Affermis mes pas dans ta parole, Et ne laisse aucune iniquité dominer sur moi !
134 Délivre-moi de l’oppression des hommes, Afin que je garde tes ordonnances !
135 Fais luire ta face sur ton serviteur, Et enseigne-moi tes statuts !
136 Mes yeux répandent des torrents d’eaux, Parce qu’on n’observe point ta loi.
137 Tu es juste, ô Éternel ! Et tes jugements sont équitables ;
138 Tu fondes tes préceptes sur la justice Et sur la plus grande fidélité.
139 Mon zèle me consume, Parce que mes adversaires oublient tes paroles.
140 Ta parole est entièrement éprouvée, Et ton serviteur l’aime.
141 Je suis petit et méprisé ; Je n’oublie point tes ordonnances.
142 Ta justice est une justice éternelle, Et ta loi est la vérité.
143 La détresse et l’angoisse m’atteignent : Tes commandements font mes délices.
144 Tes préceptes sont éternellement justes : Donne-moi l’intelligence, pour que je vive !
145 Je t’invoque de tout mon coeur : exauce-moi, Éternel, Afin que je garde tes statuts !
146 Je t’invoque : sauve-moi, Afin que j’observe tes préceptes !
147 Je devance l’aurore et je crie ; J’espère en tes promesses.
148 Je devance les veilles et j’ouvre les yeux, Pour méditer ta parole.
149 Ecoute ma voix selon ta bonté ! Rends-moi la vie selon ton jugement !
150 Ils s’approchent, ceux qui poursuivent le crime, Ils s’éloignent de la loi.
151 Tu es proche, ô Éternel ! Et tous tes commandements sont la vérité.
152 Dès longtemps je sais par tes préceptes Que tu les as établis pour toujours.
153 Vois ma misère, et délivre-moi ! Car je n’oublie point ta loi.
154 Défends ma cause, et rachète-moi ; Rends-moi la vie selon ta promesse !
155 Le salut est loin des méchants, Car ils ne recherchent pas tes statuts.
156 Tes compassions sont grandes, ô Éternel ! Rends-moi la vie selon tes jugements !
157 Mes persécuteurs et mes adversaires sont nombreux ; Je ne m’écarte point de tes préceptes,
158 Je vois avec dégoût des traîtres Qui n’observent pas ta parole.
159 Considère que j’aime tes ordonnances : Éternel, Rends-moi la vie selon ta bonté !
160 Le fondement de ta parole est la vérité, Et toutes les lois de ta justice sont éternelles.
161 Des princes me persécutent sans cause ; Mais mon coeur ne tremble qu’à tes paroles.
162 Je me réjouis de ta parole, Comme celui qui trouve un grand butin.
163 Je hais, je déteste le mensonge ; J’aime ta loi.
164 Sept fois le jour je te célèbre, À cause des lois de ta justice.
165 Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, Et il ne leur arrive aucun malheur.
166 J’espère en ton salut, ô Éternel ! Et je pratique tes commandements.
167 Mon âme observe tes préceptes, Et je les aime beaucoup.
168 Je garde tes ordonnances et tes préceptes, Car toutes mes voies sont devant toi.
169 Que mon cri parvienne jusqu’à toi, ô Éternel ! Donne-moi l’intelligence, selon ta promesse !
170 Que ma supplication arrive jusqu’à toi ! Délivre-moi, Selon ta promesse !
171 Que mes lèvres publient ta louange ! Car tu m’enseignes tes statuts.
172 Que ma langue chante ta parole ! Car tous tes commandements sont justes.
173 Que ta main me soit en aide ! Car j’ai choisi tes ordonnances.
174 Je soupire après ton salut, ô Éternel ! Et ta loi fait mes délices.
175 Que mon âme vive et qu’elle te loue ! Et que tes jugements me soutiennent !
176 Je suis errant comme une brebis perdue ; cherche ton serviteur, Car je n’oublie point tes commandements.

Code strong pour « tsa`iyr ou tsa`owr »

Strong numéro : 6810 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
צָעִיר

Vient de 06819

Mot translittéré Entrée du TWOT

tsa`iyr ou tsa`owr

1948a

Prononciation phonétique Type de mot

(tsaw-eer’) ou (tsaw-ore’)   

Adjectif

Définition :
  1. petit, insignifiant, jeune
    1. petit, insignifiant
    2. méprisable, moindre
    3. jeune, plus jeune, cadet
Traduit dans la Louis Segond 1910 par :

jeune, plus jeune, petit, plus petit, cadette, moindre, faible ; 22

Concordance :

Genèse 19.31
L’aînée dit à la plus jeune 06810: Notre père est vieux ; et il n’y a point d’homme  dans la contrée, pour venir vers nous, selon l’usage de tous les pays.

Genèse 19.34
Le lendemain, l’aînée dit à la plus jeune 06810: Voici, j’ai couché la nuit dernière avec mon père ; faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va coucher  avec lui, afin que nous conservions la race de notre père.

Genèse 19.35
Elles firent boire du vin à leur père encore cette nuit-là ; et la cadette 06810 alla coucher avec lui: il ne s’aperçut ni quand elle se coucha , ni quand elle se leva   .

Genèse 19.38
La plus jeune 06810 enfanta aussi un fils, qu’elle appela du nom de Ben-Ammi : c’est le père des Ammonites , jusqu’à ce jour.

Genèse 25.23
Et l’Éternel lui dit : Deux nations sont dans ton ventre, et deux peuples se sépareront au sortir de tes entrailles ; un de ces peuples sera plus fort que l’autre, et le plus grand sera assujetti au plus petit 06810.

Genèse 29.26
Laban dit : Ce n’est point la coutume dans ce lieu de donner   la cadette 06810 avant l’aînée.

Genèse 43.33
Les frères de Joseph s’assirent en sa présence, le premier-né selon son droit d’aînesse, et le plus jeune  06810 selon son âge ; et ils se regardaient les uns les autres avec étonnement .

Genèse 48.14
Israël étendit sa main droite et la posa sur la tête d’Ephraïm  qui était le plus jeune 06810, et il posa sa main gauche sur la tête de Manassé : ce fut avec intention qu’il posa ses mains ainsi, car Manassé était le premier-né.

Josué 6.26
Ce fut alors que Josué jura , en disant : Maudit soit devant l’Éternel l’homme qui se lèvera pour rebâtir cette ville de Jéricho ! Il en jettera les fondements au prix de son premier-né, et il en posera les portes au prix de son plus jeune 06810   fils.

Juges 6.15
Gédéon lui dit : Ah ! mon seigneur, avec quoi délivrerai -je Israël ? Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, Et je suis le plus petit 06810 dans la maison de mon père.

1 Samuel 9.21
Saül répondit : Ne suis-je pas Benjamite, de l’une des plus petites tribus d’Israël ? et ma famille n’est-elle pas la moindre 06810 de toutes les familles de la tribu de Benjamin ? Pourquoi donc me parles -tu de la sorte ?

1 Rois 16.34
De son temps, Hiel de Béthel bâtit Jéricho ; il en jeta les fondements   au prix d’Abiram, son premier-né, et il en posa les portes au prix de Segub, son plus jeune 06810 fils, selon la parole que l’Éternel avait dite par Josué, fils de Nun.

Job 30.1
Et maintenant!... je suis la risée de plus jeunes 06810 que moi, De ceux dont je dédaignais de mettre les pères Parmi les chiens de mon troupeau.

Job 32.6
Et Elihu, fils de Barakeel de Buz, prit la parole et dit : Je suis jeune 06810, et vous êtes des vieillards ; C’est pourquoi j’ai craint , j’ai redouté De vous faire connaître mon sentiment.

Psaumes 68.27
(68.28) Là sont Benjamin, le plus jeune 06810, qui domine sur eux, Les chefs de Juda et leur troupe, Les chefs de Zabulon, les chefs de Nephthali.

Psaumes 119.141
Je suis petit 06810 et méprisé ; Je n’oublie point tes ordonnances.

Esaïe 60.22
Le plus petit deviendra un millier, Et le moindre 06810 une nation puissante. Moi, l’Éternel, je hâterai ces choses en leur temps.

Jérémie 14.3
Les grands envoient les petits 06810 chercher de l’eau, Et les petits vont aux citernes , ne trouvent point d’eau, Et retournent avec leurs vases vides ; Confus et honteux , ils se couvrent la tête.

Jérémie 48.4
Moab est brisé ! Les petits 06810 font entendre leurs cris.

Jérémie 49.20
C’est pourquoi écoutez la résolution que l’Éternel a prise contre Édom, Et les desseins qu’il a conçus contre les habitants de Théman ! Certainement on les traînera comme de faibles 06810 brebis, Certainement on ravagera leur demeure.

Jérémie 50.45
C’est pourquoi écoutez la résolution que l’Éternel a prise contre Babylone, Et les desseins qu’il a conçus contre le pays des Chaldéens ! Certainement on les traînera comme de faibles  06810 brebis, Certainement on ravagera leur demeure.

Michée 5.2
(5.1) Et toi, Bethléhem Ephrata, Petite 06810 entre les milliers de Juda, De toi sortira pour moi Celui qui dominera sur Israël, Et dont l’origine remonte aux temps anciens, Aux jours de l’éternité .


Cette Bible est dans le domaine public.