×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Bienvenue sur levangile.com : tous les outils dont vous avez besoin pour étudier sérieusement la Bible !

Plan de lecture de la Bible en un an
Jour 295

Vous pouvez suivre ici chaque jour un plan de lecture de la Bible sur un an, vous permettant d'enrichir votre méditation quotidienne.
Cliquez simplement sur les chapitres ci-dessous pour les lire chaque jour.

Lorsque Jérémie eut achevé de dire à tout le peuple toutes les paroles de l’Éternel, leur Dieu, toutes ces paroles que l’Éternel, leur Dieu, l’avait chargé de leur dire.

Azaria, fils de Hochaya, Yohanân, fils de Qaréah, et tous ces hommes présomptueux dirent à Jérémie : Ce que tu dis est faux ; l’Éternel, notre Dieu, ne t’a pas envoyé pour dire : N’allez pas en Égypte pour y séjourner.

Mais c’est Baruch, fils de Nériya, qui t’excite contre nous, afin de nous livrer entre les mains des Chaldéens, pour qu’ils nous fassent mourir ou nous déportent à Babylone.

Yohanân, fils de Qaréah, tous les chefs de l’armée et tout le peuple n’écoutèrent pas la voix de l’Éternel (qui leur ordonnait) d’habiter dans le pays de Juda.

Et Yohanân, fils de Qaréah, et tous les chefs de l’armée prirent tout le reste de Juda qui, après s’être exilés parmi toutes les nations, étaient revenus pour séjourner au pays de Juda.

les hommes, les femmes, les enfants, les filles du roi et toutes les personnes que Nebouzaradân, chef des gardes, avait laissées avec Guedalia, fils d’Ahiqam, fils de Chaphân, et aussi le prophète Jérémie, et Baruch, fils de Nériya.

Ils allèrent au pays d’Égypte, car ils n’écoutèrent pas la voix de l’Éternel, et ils arrivèrent à Tahpanhès.

Annonce de la conquête de l’Egypte par Nebucadnetsar

La parole de l’Éternel fut adressée à Jérémie à Tahpanhès en ces mots :

Prends en main de grandes pierres et dissimule-les, sous les yeux des hommes de Juda, dans l’argile de la terrasse en briques qui est à l’entrée du palais du Pharaon à Tahpanhès

tu leur diras : Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici : j’envoie chercher Neboukadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur. Je placerai son trône sur ces pierres que j’ai cachées, et il étendra son tapis sur elles.

Il viendra et frappera le pays d’Égypte : à la mort ceux qui sont pour la mort, à la captivité ceux qui sont pour la captivité, à l’épée ceux qui sont pour l’épée

Je mettrai le feu aux temples des dieux de l’Égypte ; (Neboukadnetsar) les brûlera, il emmènera captives (les idoles), il s’enveloppera du pays d’Égypte comme le berger s’enveloppe de son vêtement, et il sortira de là en paix.

Il brisera les stèles de Beth-Chémech au pays d’Égypte, et il brûlera par le feu les maisons des dieux de l’Égypte.

Péché et jugement des Juifs d’Egypte

Parole qui fut adressées à Jérémie sur tous les Juifs habitant au pays d’Égypte, habitant à Migdol, à Tahpanhès, à Noph, et au pays de Patros en ces mots :

Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Vous avez vu tout le malheur que j’ai fait venir sur Jérusalem et sur toutes les villes de Juda : voici qu’elles ne sont plus aujourd’hui que ruines, et il n’y a plus d’habitants.

à cause du mal qu’ils ont fait pour m’irriter, en allant offrir de l’encens et rendre un culte à d’autres dieux qu’ils ne connaissaient pas, ni eux, ni vous, ni vos pères.

Je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes, je les ai envoyés dès le matin, pour vous dire : Ne commettez pas cette action horrible pour laquelle j’ai de la haine.

Mais ils n’ont pas écouté, ils n’ont pas tendu l’oreille, ils ne sont pas revenus du mal (qu’ils ont fait) et ils n’ont pas cessé d’offrir de l’encens à d’autres dieux.

Ma fureur et ma colère se sont répandues et ont embrasé les villes de Juda et les rues de Jérusalem qui ne sont plus que ruines et désolation, comme (on le voit) aujourd’hui.

Maintenant ainsi parle l’Éternel, le Dieu des armées, le Dieu d’Israël : Pourquoi vous faites-vous à vous-mêmes un si grand mal, en faisant retrancher du milieu de Juda hommes, femmes, enfants et nourrissons, en sorte qu’il n’y ait plus de vous aucun reste

Et cela pour m’irriter par les œuvres de vos mains, en offrant de l’encens aux autres dieux dans le pays d’Égypte, où vous êtes venus séjourner, afin de vous faire retrancher et d’être un objet de mépris et de déshonneur parmi toutes les nations de la terre.

Avez-vous oublié les crimes de vos pères, les crimes des rois de Juda, les crimes de leurs femmes, vos crimes et les crimes de vos femmes, commis dans le pays de Juda et dans les rues de Jérusalem

Ils n’ont pas été contrits, jusqu’à aujourd’hui, ils n’ont pas eu de crainte, ils n’ont pas suivi ma loi et mes prescriptions que j’ai mises devant vous et devant vos pères.

C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici : je me décide à vous faire du mal et à retrancher tout Juda.

Je prendrai les restes de Juda qui se sont décidés à se rendre au pays d’Égypte, afin d’y séjourner ; ils seront tous éliminés dans le pays d’Égypte ; ils tomberont par l’épée, par la famine ; ils seront éliminés depuis le plus petit jusqu’au plus grand ; ils périront par l’épée et par la famine, et ils seront un sujet d’imprécation, de désolation, de mépris et de déshonneur.

J’interviendrai contre ceux qui habitent au pays d’Égypte, comme je suis intervenu contre Jérusalem, par l’épée, par la famine et par la peste.

Il n’y aura ni rescapé ni survivant parmi les restes de Juda qui sont venus pour séjourner ici au pays d’Égypte, (avec l’intention) de retourner dans le pays de Juda où leur désir les porte à retourner s’établir ; car ils n’y retourneront pas, sinon quelques rescapés.

Tous les hommes qui savaient que leurs femmes offraient de l’encens à d’autres dieux, toutes les femmes qui se tenaient (là en) une grande assemblée, et tout le peuple qui habitait au pays d’Égypte, à Patros, répondirent ainsi à Jérémie

Nous ne voulons point écouter la parole que tu nous as dite au nom de l’Éternel.

Mais nous voulons agir selon toute parole qui est sortie de notre bouche, offrir de l’encens à la reine du ciel et lui faire des libations, comme nous l’avons fait, nous et nos pères, nos rois et nos ministres, dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem. Alors nous avions du pain à satiété, nous étions heureux et nous n’éprouvions pas de malheur.

Mais depuis que nous avons cessé d’offrir de l’encens à la reine du ciel et de lui faire des libations, nous avons manqué de tout et nous avons été éliminés par l’épée et par la famine…

D’ailleurs, lorsque nous offrons de l’encens à la reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans l’accord de nos maris que nous faisons des gâteaux en forme de simulacres, et que nous lui faisons des libations ?

Jérémie dit alors à tout le peuple, aux hommes, aux femmes, à tout le peuple qui lui avait donné cette réponse

L’encens que vous avez brûlé dans les villes de Juda et dans les rues de Jérusalem, vous et vos pères, vos rois et vos ministres, et le peuple du pays, l’Éternel ne s’en est-il pas souvenu, ne l’a-t-il pas pris à cœur

L’Éternel n’a pas pu le supporter davantage, à cause de la méchanceté de vos agissements, à cause des horreurs que vous avez commises ; et votre pays est devenu une ruine, une désolation, un objet de mépris, sans habitants, tel qu’il est aujourd’hui.

C’est parce que vous avez brûlé de l’encens et péché contre l’Éternel, parce que vous n’avez pas écouté la voix de l’Éternel et que vous n’avez pas marché selon sa loi, ses prescriptions et ses préceptes, c’est pour cela que ce malheur vous est arrivé, tel qu’il est aujourd’hui.

Jérémie dit encore à tout le peuple et à toutes les femmes : Écoutez la parole de l’Éternel, vous tous de Juda, qui êtes dans le pays d’Égypte

Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël : Vous et vos femmes, vous avez déclaré de vos bouches et exécuté de vos mains ce que vous dites : Nous voulons accomplir les vœux que nous avons faits, offrir de l’encens à la reine du ciel et lui faire des libations. Vous allez donc maintenir totalement vos vœux, vous allez exécuter vos vœux.

C’est pourquoi, écoutez la parole de l’Éternel, vous tous de Juda qui habitez au pays d’Égypte ! Voici : je le jure par mon grand nom, dit l’Éternel, mon nom ne sera plus invoqué par la bouche d’aucun homme de Juda ; dans tout le pays d’Égypte aucun ne dira : Le Seigneur, l’Éternel est vivant.

Voici : je veillerai sur eux pour leur malheur et non leur bonheur. Tous les hommes de Juda qui sont dans le pays d’Égypte seront éliminés par l’épée et par la famine, jusqu’à leur extinction.

Un petit nombre de mortels, ceux qui échapperont à l’épée, retourneront du pays d’Égypte au pays de Juda. Mais tout le reste de Juda, tous ceux qui sont venus au pays d’Égypte pour y séjourner reconnaîtront quelle parole s’accomplira, la mienne ou la leur.

Et voici, — oracle de l’Éternel —, quel sera pour vous le signe que j’interviendrai contre vous en ce lieu, afin que vous reconnaissiez que mes paroles s’accompliront vraiment sur vous pour votre malheur.

Ainsi parle l’Éternel : Voici : je livrerai le Pharaon Hophra, roi d’Égypte, entre les mains de ses ennemis, entre les mains de ceux qui en veulent à sa vie, comme j’ai livré Sédécias, roi de Juda, entre les mains de Neboukadnetsar, roi de Babylone, son ennemi, qui en voulait à sa vie.

Tu es donc inexcusable, qui que tu sois, toi qui juges, car en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu agis comme eux.

Nous savons, en effet, que le jugement de Dieu contre ceux qui agissent ainsi est selon la vérité.

Comptes-tu, toi qui juges ceux qui agissent ainsi et qui fais comme eux, que toi, tu échapperas au jugement de Dieu

Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de son support et de sa patience, sans reconnaître que la bonté de Dieu te pousse à la repentance

Mais, par ton endurcissement et par ton cœur impénitent, tu t’amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu.

qui rendra à chacun selon ses œuvres

la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent la gloire, l’honneur et l’incorruptibilité

mais la colère et la fureur à ceux qui, par esprit de dispute, désobéissent à la vérité et obéissent à l’injustice.

Tribulation et angoisse pour toute âme humaine qui pratique le mal, pour le Juif premièrement puis, pour le Grec

Gloire, honneur et paix pour quiconque pratique le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec

Car auprès de Dieu, il n’y a pas de considération de personne.

Tous ceux qui ont péché sans la loi périront aussi sans la loi, et tous ceux qui ont péché sous la loi seront jugés par la loi.

Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu ; mais ceux qui pratiquent la loi seront justifiés.

Quand les païens, qui n’ont pas la loi, font naturellement ce que prescrit la loi — eux qui n’ont pas la loi — ils sont une loi pour eux-mêmes

ils montrent que l’œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs ; leur conscience en rend témoignage, et leurs raisonnements les accusent ou les défendent tour à tour.

(C’est ce qui paraîtra) au jour où, selon mon Évangile, Dieu jugera par le Christ-Jésus les (actions) secrètes des hommes.

Culpabilité des Juifs

Toi qui te donnes le nom de Juif, qui te reposes sur la loi, qui te glorifies de Dieu.

qui connais sa volonté, qui, instruit par la loi, sais discerner ce qui est important.

toi qui te persuades d’être le conducteur des aveugles, la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres.

l’éducateur des insensés, le maître des enfants, parce que tu as dans la loi la formule de la connaissance et de la vérité

toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t’enseignes pas toi-même

Toi qui prêches de ne pas dérober, tu dérobes ! Toi qui dis de ne pas commettre adultère, tu commets adultère ! Toi qui as horreur des idoles, tu commets des sacrilèges

Toi qui te fais une gloire de la loi, tu déshonores Dieu par la transgression de la loi

Car le nom de Dieu est à cause de vous blasphémé parmi les païens, ainsi qu’il est écrit.

Certes, la circoncision est utile, si tu pratiques la loi ; mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision.

Si donc l’incirconcis observe les ordonnances de la loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas comptée comme circoncision

L’incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre (de la loi) et la circoncision

Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les apparences ; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est apparente dans la chair.

Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du cœur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Dieu.

Quel est donc le privilège du Juif, ou quelle est l’utilité de la circoncision

Considérables de toute manière. Tout d’abord les oracles de Dieu ont été confiés aux Juifs.

Eh quoi ! si quelques-uns ont été infidèles, leur infidélité rendra-t-elle sans effet la fidélité de Dieu

Certes non ! Que Dieu soit (reconnu pour) vrai, et tout homme pour menteur, selon qu’il est écrit : Afin que tu sois trouvé juste dans tes paroles,
Et que tu triomphes dans ton procès.

Mais si notre injustice fait ressortir la justice de Dieu, que dirons-nous ? Dieu est-il injuste quand il donne cours à sa colère ? — Je parle à la manière des hommes.

Certes non ! Autrement, comment Dieu jugerait-il le monde ?

Et si, par mon mensonge, la vérité de Dieu abonde pour sa gloire, pourquoi suis-je moi-même encore jugé comme pécheur

Et, comme certains calomniateurs prétendent que nous le disons, pourquoi ne ferions-nous pas le mal afin qu’il en arrive du bien ? La condamnation de ces gens est juste.

Quoi donc ! sommes-nous supérieurs ? Absolument pas. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous (l’empire) du péché.

selon qu’il est écrit : Il n’y a pas de juste,
Pas même un seul ;

Nul n’est intelligent,
Nul ne cherche Dieu.
Tous se sont égarés, ensemble ils sont pervertis,

Il n’en est aucun qui fasse le bien,
Pas même un seul.

Leur gosier est un sépulcre ouvert,
Ils usent de tromperie avec leurs langues
Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic.

Leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume.

Ils ont les pieds légers pour répandre le sang,

La destruction et le malheur sont sur leur chemin,

Ils n’ont pas connu le chemin de la paix.

La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux.

Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.

Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.

Déclarés justes par la foi en Christ

Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, attestée dans la loi et les prophètes.

justice de Dieu par la foi en [Jésus]-Christ pour tous ceux qui croient.

Car il n’y a pas de distinction : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu

et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ-Jésus.

C’est lui que Dieu a destiné comme moyen d’expiation pour ceux qui auraient la foi en son sang, afin de montrer sa justice. Parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant au temps de sa patience.

il a voulu montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être (reconnu) juste, tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.

Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi.

Car nous comptons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi.

Ou bien, Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l’est-il pas aussi des païens ? Oui, il l’est aussi des païens.

puisqu’il y a un seul Dieu qui justifiera en vertu de la foi les circoncis, et au moyen de la foi les incirconcis.

Est-ce que nous annulons ainsi la loi par la foi ? Certes non ! Au contraire, nous confirmons la loi.

Les trésors de la foi

« La petite famille croîtra jusqu’à mille personnes, et la moindre deviendra une nation puissante. Je suis l’Éternel, je hâterai ceci en son temps. »

Ésaïe 60:22

Commentaire biblique

Les œuvres pour le Seigneur commencent souvent sur une petite échelle et n’ont pas moins de valeur pour cela. La faiblesse fait l’éducation de la foi, rapproche de Dieu et répand la gloire sur son nom. Le grain de moutarde est la plus petite de toutes les semences ; mais elle devient un grand arbre qui abrite de nombreux oiseaux dans ses branches. Commençons avec un, « le plus petit, » peut-être, et il deviendra un millier. Le Seigneur s’est montré grand le jour de la multiplication. Que de fois aussi il a répété à son serviteur isolé : « Je te multiplierai ! » Confiez vous en l’Éternel, vous qui n’êtes qu’un ou deux : il est au milieu de vous si vous êtes réunis en son nom. Quoi de plus méprisable aux yeux de ceux qui regardent au nombre, à la force et à la grandeur, que « le plus petit. » Cependant ce peut être là le germe d’une grande nation.

On ne voit d’abord briller qu’une seule étoile au crépuscule, et bientôt ensuite le firmament entier est constellé d’innombrables lumières. Ne pensons pas non plus que cette promesse d’accroissement doive être encore très éloignée, car l’Éternel dit : « Je hâterai ces choses en leur temps, » sans précipitation, pour amener une éclosion prématurée, mais en leur temps, et sans retard. Quand le Seigneur se hâte, sa rapidité est glorieuse.

Charles Spurgeon

Tout pour qu’Il règne !

Nous laissons-nous diriger par nos impulsions ?

Vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi.

Jude.20

Le Seigneur n’était ni un impulsif, ni un insensible ; il était habité par une force tranquille qui ne s’effrayait de rien. La plupart d’entre nous vivent leur vie chrétienne selon les tendances de leur tempérament, et non selon la volonté de Dieu. Nos impulsions font partie de notre nature humaine, mais le Seigneur n’en tient jamais compte., parce qu’elles entravent la croissance spirituelle. Remarquez comment s’y prend l’Esprit de Dieu pour mettre un frein à nos impulsions. Ses entraves touchent notre orgueil, nous font perdre la tête et nous poussent aussitôt à prétendre que nous avons raison. Il est compréhensible qu’un enfant soit impulsif, mais c’est désastreux chez l’adulte, homme ou femme ; l’homme impulsif est toujours un enfant gâté. L’impulsion peut se transformer en intuition, si on se soumet à la discipline.

La vie du disciple doit s’édifier uniquement sur la grâce surnaturelle de Dieu. Marcher sur les eaux est facile pour celui qui a du cran, mais c’est autre chose de marcher sur la terre ferme, en disciple de Jésus-Christ. Pierre marcha sur les eaux pour aller vers Jésus, mais dans une autre occasion il ne le suivit que de loin. Nous n’avons pas besoin de la grâce de Dieu pour rester fermes dans les moments de crise ; nos ressources humaines et notre fierté nous suffisent et nous permettent de faire face.

Mais il faut le secours de la grâce surnaturelle de Dieu pour vivre en chrétien vingt-quatre heures sur vingt-quatre, accomplir une tâche monotone, vivre l’existence ordinaire et cachée du serviteur de Jésus-Christ. Par nature nous avons tendance à vouloir faire des choses sensationnelles pour Dieu. C’est une erreur, il nous faut être sensationnels dans les choses ordinaires, saints dans les rues misérables, parmi les gens médiocres, et cette vie-là ne s’apprend pas en un jour !

Oswald Chambers