×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Bienvenue sur levangile.com : tous les outils dont vous avez besoin pour étudier sérieusement la Bible !

Plan de lecture de la Bible en un an
Jour 171

Vous pouvez suivre ici chaque jour un plan de lecture de la Bible sur un an, vous permettant d'enrichir votre méditation quotidienne.
Cliquez simplement sur les chapitres ci-dessous pour les lire chaque jour.

La joie de ceux qui se confient en Dieu
1 Justes, poussez des cris de joie en (l’honneur) de l’Éternel !
La louange convient aux hommes droits. 2 Célébrez l’Éternel avec la harpe,
Psalmodiez en son (honneur) sur le luth à dix cordes. 3 Chantez-lui un cantique nouveau !
Jouez bien de vos instruments en l’acclamant. 4 Car la parole de l’Éternel est droite,
Et toute son œuvre (s’accomplit) avec fidélité ; 5 Il aime la justice et le droit ;
La bienveillance de l’Éternel remplit la terre. 6 Les cieux ont été faits par la parole de l’Éternel,
Et toute leur armée par le souffle de sa bouche. 7 Il amoncelle en une masse les eaux de la mer,
Il met les abîmes dans des réservoirs. 8 Que toute la terre craigne l’Éternel !
Que tous les habitants du monde tremblent devant lui ! 9 Car il dit, et (la chose) arrive ;
Il ordonne, et elle existe. 10 L’Éternel renverse le conseil des nations,
Il anéantit les projets des peuples ; 11 Le conseil de l’Éternel subsiste à toujours,
Et les projets de son cœur, de génération en génération. 12 Heureuse la nation dont l’Éternel est le Dieu !
(Heureux) le peuple qu’il a choisi pour son héritage ! 13 L’Éternel regarde du haut des cieux,
Il voit tous les humains ; 14 Du lieu de sa demeure il observe
Tous les habitants de la terre, 15 Lui qui forme leur cœur à tous,
Qui est attentif à toutes leurs œuvres. 16 Point de roi qui soit sauvé par une grande armée ;
Le héros n’est pas délivré par une grande force. 17 Le cheval n’est qu’une illusion pour (assurer) le salut,
Et toute sa vigueur ne donne pas la délivrance. 18 Voici que l’œil de l’Éternel est sur ceux qui le craignent,
Sur ceux qui s’attendent à sa bienveillance. 19 Afin d’arracher leur âme à la mort
Et de les faire vivre pendant la famine. 20 Notre âme attend l’Éternel ;
Il est notre secours et notre bouclier, 21 Car notre cœur se réjouit en lui,
Car nous avons confiance en son saint nom. 22 Éternel ! que ta bienveillance soit sur nous,
Comme nous nous attendons à toi.
Le salut de l’Éternel pour le juste
1 De David. Lorsqu’il contrefit l’insensé en présence d’Abimélek, et qu’il s’en alla chassé par lui. 2 Je bénirai l’Éternel en tout temps ;
Sa louange sera toujours dans ma bouche. 3 Que mon âme se glorifie en l’Éternel !
Que les humbles écoutent et se réjouissent ! 4 Magnifiez avec moi l’Éternel !
Exaltons ensemble son nom ! 5 J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu ;
Il m’arrache à toutes mes frayeurs. 6 Quand on regarde à lui, on resplendit de joie,
Et le visage n’a pas à rougir. 7 Quand un malheureux crie, l’Éternel entend
Et le sauve de toutes ses détresses. 8 L’ange de l’Éternel campe autour de ceux qui le craignent,
Et il les délivre. 9 Goûtez et voyez combien l’Éternel est bon !
Heureux l’homme qui se réfugie en lui ! 10 Craignez l’Éternel, vous ses saints !
Car rien ne manque à ceux qui le craignent. 11 Les lionceaux éprouvent la disette et la faim,
Mais ceux qui cherchent l’Éternel ne manquent d’aucun bien. 12 Venez, (mes) fils, écoutez-moi !
Je vous enseignerai la crainte de l’Éternel. 13 Quel est l’homme qui désire la vie,
Qui aime de (longs) jours pour voir le bonheur ? 14 Préserve ta langue du mal,
Et tes lèvres des paroles trompeuses ; 15 Écarte-toi du mal et fais le bien :
Recherche la paix et poursuis-la. 16 Les yeux de l’Éternel sont sur les justes,
Et ses oreilles (sont attentives) à leurs cris. 17 L’Éternel tourne sa face contre ceux qui font le mal,
Pour retrancher de la terre leur souvenir. 18 Quand les justes crient, l’Éternel entend,
Et il les arrache à toutes leurs détresses ; 19 L’Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé,
Et il sauve ceux qui ont l’esprit dans l’abattement. 20 De nombreux malheurs (atteignent) le juste,
Mais de tous, l’Éternel le délivre. 21 Il garde tous ses os,
Aucun d’eux n’est brisé. 22 Le malheur fait mourir le méchant,
Et ceux qui haïssent le juste seront condamnables. 23 L’Éternel libère l’âme de ses serviteurs,
Et tous ceux qui se réfugient en lui échapperont à la condamnation.
Prière de David contre ses ennemis
1 De David.
Éternel ! attaque ceux qui m’attaquent,
Combats ceux qui me combattent ! 2 Saisis le petit et le grand bouclier,
Et lève-toi pour me secourir ! 3 Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs !
Dis à mon âme : Ton salut, c’est moi ! 4 Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie !
Qu’ils reculent et rougissent, ceux qui méditent mon malheur ! 5 Qu’ils soient comme la paille emportée par le vent,
Et que l’ange de l’Éternel les chasse ! 6 Que leur route soit ténébreuse et glissante,
Et que l’ange de l’Éternel les poursuive ! 7 Car sans cause ils ont caché pour moi une fosse (avec) leurs filets,
Sans cause ils l’ont creusée pour m’ôter la vie. 8 Que la tourmente les atteigne sans qu’ils le sachent,
Que le filet qu’ils ont caché les capture,
Qu’ils y tombent et soient dans la tourmente ! 9 Et mon âme aura de l’allégresse en l’Éternel,
Elle s’égaiera en son salut. 10 Tous mes os diront : Éternel ! qui peut, comme toi,
Délivrer le malheureux d’un plus fort que lui,
Le malheureux et le pauvre de celui qui les dépouille ? 11 De faux témoins se lèvent :
Ils m’interrogent sur ce que je ne connais pas. 12 Ils me rendent le mal pour le bien :
Mon âme est restée seule. 13 Et moi, quand ils étaient malades, je revêtais un sac,
J’humiliais mon âme par le jeûne,
Ma prière revenait sans cesse. 14 Comme pour un ami, pour un frère, je me traînais lentement ;
Comme pour le deuil d’une mère, je me courbais avec tristesse. 15 Puis, quand je chancelle, ils se réjouissent et se rassemblent,
Ils se rassemblent contre moi sans que je le sache, ceux qui me frappent,
Ils me déchirent sans relâche ; 16 Avec les impies, les moqueurs de l’endroit,
Ils grincent des dents contre moi. 17 Seigneur ! Comment peux-tu voir (cela) ?
Protège mon âme contre leurs sévices,
Ma vie contre les lionceaux ! 18 Je te célébrerai dans la grande assemblée,
Je te louerai au milieu d’un peuple nombreux. 19 Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet,
Que ceux qui me haïssent sans cause ne m’insultent pas du regard ! 20 Car ils ne parlent pas de paix,
Ils méditent la tromperie contre les gens tranquilles du pays. 21 Ils ouvrent contre moi leur bouche,
Ils disent : Ah ! ah !
Nos yeux regardent ! 22 Éternel, tu regardes, ne reste pas en silence !
Seigneur, ne t’éloigne pas de moi ! 23 Éveille-toi,
Réveille-toi pour (rétablir) mon droit !
Mon Dieu et mon Seigneur, pour (défendre) ma cause ! 24 Juge-moi selon ta justice, Éternel, mon Dieu !
Qu’ils ne se réjouissent pas à mon sujet ! 25 Qu’ils ne disent pas dans leur cœur : Ah ! voilà ce que nous voulions !
Qu’ils ne disent pas : Nous l’avons englouti ! 26 Que tous ensemble ils aient honte et qu’ils rougissent,
Ceux qui se réjouissent de mon malheur !
Qu’ils revêtent la honte et la confusion,
Ceux qui s’élèvent contre moi ! 27 Qu’ils poussent des acclamations et se réjouissent,
Ceux qui prennent plaisir à ma justice,
Et que sans cesse ils disent : Exalté soit l’Éternel,
Qui veut la paix de son serviteur ! 28 Et ma langue dira ta justice,
Tous les jours, ta louange.
1 Faites bon accueil à celui qui est faible dans la foi, sans discuter des opinions. 2 Tel croit pouvoir manger de tout ; tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. 3 Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu lui a fait bon accueil. 4 Qui es-tu, toi qui juges un serviteur d’autrui ? S’il se tient debout, ou s’il tombe, cela regarde son maître. Mais il se tiendra debout, car le Seigneur a le pouvoir de le soutenir. 5 Tel juge un jour supérieur à un autre ; tel autre les juge tous égaux. Que chacun soit pleinement convaincu dans sa propre pensée. 6 Celui qui se préoccupe des jours s’en préoccupe pour le Seigneur. Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange, car il rend grâces à Dieu ; celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas ; il rend aussi grâces à Dieu. 7 En effet, nul de nous ne vit pour lui-même, et nul ne meurt pour lui-même. 8 Car si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur, Soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au Seigneur. 9 Car Christ est mort et il est revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants. 10 Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu. 11 Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur,
Tout genou fléchira devant moi,
Et toute langue donnera gloire à Dieu.
12 Ainsi chacun de nous rendra compte [à Dieu] pour lui-même. 13 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres ; usez plutôt de votre jugement pour ne pas mettre devant votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute. 14 Je sais et je suis persuadé dans le Seigneur Jésus, que rien n’est impur en soi ; mais si quelqu’un estime qu’une chose est impure, alors elle est impure pour lui. 15 Si, pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l’amour. Ne cause pas, par ton aliment, la perte de celui pour lequel Christ est mort. 16 Ce qui est bien pour vous ne doit pas être un sujet de calomnie. 17 Car le royaume de Dieu, c’est non pas le manger ni le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. 18 Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes. 19 Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle. 20 Pour un aliment, ne détruis pas l’œuvre de Dieu. En vérité tout est pur ; mais il est mal pour l’homme, quand il mange, de devenir une pierre d’achoppement. 21 Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, et de s’abstenir de ce qui pour ton frère est une cause d’achoppement, [de chute ou de faiblesse]. 22 Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu’il approuve 23 Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu’il mange est condamné, parce que [sa conduite ne résulte] pas de la foi. Or tout ce qui ne résulte pas de la foi est péché.
1 Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas chercher ce qui nous plait. 2 Que chacun de nous plaise au prochain pour ce qui est bon, en vue de l’édification. 3 Car le Christ n’a pas cherché ce qui lui plaisait, mais, selon qu’il est écrit : Les outrages de ceux qui t’outragent sont tombés sur moi. 4 Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. 5 Que le Dieu de la patience et de la consolation vous donne d’avoir une même pensée les uns à l’égard des autres selon le Christ-Jésus. 6 afin que d’un commun accord, d’une seule voix, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ. 7 Faites-vous mutuellement bon accueil, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. 8 Je dis, en effet, que Christ est devenu serviteur des circoncis pour prouver la véracité de Dieu, en confirmant les promesses faites aux pères. 9 tandis que les païens glorifient Dieu pour sa miséricorde, selon qu’il est écrit : C’est pourquoi je te confesserai parmi les nations,
Et je chanterai en l’honneur de ton nom.
10 Il est dit encore : Nations, réjouissez-vous avec son peuple ! 11 Et encore : Louez le Seigneur, vous toutes les nations
Et que tous les peuples le louent !
12 Ésaïe dit aussi : Il paraîtra, le rejeton d’Isaï,
Celui qui se lèvera pour commander aux nations ;
Les nations espéreront en lui.
13 Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit !
Ministère et projets de Paul
14 Pour ce qui vous concerne, mes frères, je suis moi-même persuadé que vous êtes pleins de bonté, remplis de toute la connaissance et capables de vous avertir les uns les autres. 15 Cependant, à certains égards, je vous ai écrit avec une sorte de hardiesse, comme pour réveiller vos souvenirs, à cause de la grâce que Dieu m’a fait. 16 d’être ministre du Christ-Jésus pour les païens ; je m’acquitte du service sacré de l’Évangile de Dieu, afin que les païens lui soient une offrande agréable, sanctifiée par l’Esprit Saint. 17 J’ai donc sujet de me glorifier en Christ-Jésus, vis-à-vis de Dieu. 18 Car je n’oserais rien mentionner que Christ n’ait fait par moi, pour amener les païens à l’obéissance, en parole et en œuvre. 19 par la puissance de l’Esprit. Ainsi, depuis Jérusalem et en rayonnant jusqu’en Illyrie, j’ai abondamment répandu l’Évangile du Christ. 20 Et je me suis fait un point d’honneur d’annoncer l’Évangile là où Christ n’avait pas été nommé, afin de ne pas bâtir sur le fondement d’autrui, mais selon qu’il est écrit : 21 Ceux à qui il n’avait pas été annoncé verront,
Et ceux qui n’en avaient pas entendu parler comprendront.
22 C’est ce qui m’a souvent empêché d’aller chez vous. 23 Mais maintenant, je n’ai plus de champ d’action dans ces contrées, et j’ai depuis plusieurs années le désir d’aller chez vous, quand je me rendrai en Espagne 24 j’espère vous voir en passant et y être accompagné par vous, après avoir d’abord satisfait en partie mon désir de me trouver chez vous. 25 Actuellement je vais à Jérusalem, pour le service des saints. 26 Car la Macédoine et l’Achaïe ont bien voulu faire une collecte en faveur des pauvres qui sont parmi les saints de Jérusalem. 27 Elles l’ont bien voulu, et elles le leur doivent ; car si les païens ont pris part à leurs avantages spirituels, ils doivent aussi leur rendre service dans les questions matérielles. 28 Cela fait, et les produits de la collecte une fois remis, je partirai pour l’Espagne en passant chez vous. 29 Je sais qu’en allant chez vous, c’est avec une pleine bénédiction de Christ que j’irai. 30 Je vous exhorte, [frères], par notre Seigneur Jésus-Christ et par l’amour de l’Esprit, à combattre avec moi, en adressant à Dieu des prières en ma faveur. 31 afin que je sois délivré des incrédules de la Judée, et que les dons que je porte à Jérusalem soient bien accueillis par les saints 32 ainsi j’arriverai chez vous avec joie, si c’est la volonté de Dieu, et je jouirai au milieu de vous de quelque repos. 33 Que le Dieu de paix soit avec vous tous ! Amen !

Les trésors de la foi

« Même quand je marcherais par la vallée de l’ombre de la mort, je ne craindrais aucun mal, car tu es avec moi. »

Méditation quotidienne

Elles sont douces ces paroles qui nous montrent l’assurance d’un lit de mort chrétien. Combien les ont répétées à leur dernier moment avec délice ! Mais ce verset peut s’appliquer aux agonies de l’âme pendant cette vie. Quelques-uns, comme Paul, sont chaque jour comme mis à mort par une tendance à la mélancolie. Bunyan, dans le Voyage du chrétien, place la vallée de l’ombre de la mort bien avant la rivière qui coule au pied des collines éternelles. Plusieurs parmi nous ont passé plus d’une fois par le sombre et affreux défilé de l’ombre de la mort, et nous pouvons certifier que le Seigneur seul a pu nous aider à traverser les pensées effrayantes, les horreurs mystérieuses, et les terribles abattements dont ce passage est bordé. Mais le Seigneur nous a soutenus et nous a protégés contre toute crainte sérieuse du mal, alors même que notre esprit était prêt de défaillir.

Nous avons été pressés et oppressés de tous côtés, et cependant nous avons survécu, car nous avons senti la présence du grand Berger, et avons été remplis par la confiance que sa houlette nous garantirait de toute blessure mortelle de l’ennemi. Si cette saison est pour nous assombrie par les ailes noires de quelque grand chagrin, glorifions Dieu par une paisible confiance en lui.

Charles Spurgeon

Tout pour qu’Il règne !

La prière d’intercession

L’Éternel rétablit Job dans son premier état, parce qu’il intercédait pour ses amis.

Cette sorte de prière égoïste et plaintive, où l’on exige de Dieu que tout en nous soit en règle, je ne la trouve nulle part dans le Nouveau Testament. Le fait que je veux avant tout être en règle avec Dieu prouve que je suis rebelle à l’Expiation.

« Seigneur, je purifierai mon cœur si Tu réponds à ma prière ; je marcherai droit si Tu veux m’aider ». Mais je ne puis pas me mettre en règle avec Dieu. Je ne puis pas rendre ma vie parfaite.

Je ne puis être en règle avec Dieu que si j’accepte l’Expiation comme un don absolument gratuit. Suis-je assez humble pour cela ? Il me faut abandonner toute exigence, et même tout effort, m’abandonner entièrement entre les mains de Dieu, et m’adonner à la liche sacrée de l’intercession. Beaucoup de prières supposent qu’au fond on ne croit pas à l’Expiation.

Jésus n’a pas à s’atteler à l’œuvre de notre salut, elle est accomplie déjà, et c’est l’insulter que de l’implorer pour qu’il l’accomplisse.

Si vous ne portez pas de fruits abondants, si vous ne saisissez pas les enseignements de la parole de Dieu, adonnez-vous au ministère de l’intercession. « L’Éternel rétablit Job dans son premier état parce qu’il intercédait pour ses amis ». Votre rôle, si vous êtes sauvé, c’est avant tout de prier pour les autres. Partout où Dieu vous place, priez ardemment, priez pour que l’œuvre de la Rédemption puisse se manifester dans d’autres vies comme elle s’est manifestée dans la vôtre. Priez maintenant pour vos amis. Priez maintenant pour tous ceux avec qui Dieu vous a mis en contact.

Oswald Chambers