Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Bienvenue sur levangile.com - Outils d'étude biblique

Nouveautés

Les codes Strong ont été entièrement revus, ils sont désormais plus pratiques et plus complets, avez-vous déjà essayé d'utiliser ce formidable outil ?

Le marque-page fait son arrivée ! Vous pouvez dorénavant retrouver automatiquement sur la page d'accueil le dernier chapitre que vous lisiez lors de votre dernière visite.

Bible en un an Jour 274

Vous pouvez suivre ici chaque jour un plan de lecture de la Bible sur un an, vous permettant d'enrichir votre méditation quotidienne.
Cliquez simplement sur les chapitres ci-dessous pour les lire chaque jour.

Prophéties sur Juda
Appel et mission de Jérémie

1 Paroles de Jérémie, fils de Hilkija, l’un des sacrificateurs d’Anathoth, dans le pays de Benjamin.

2 La parole de l’Eternel lui fut adressée au temps de Josias, fils d’Amon, roi de Juda, la treizième année de son règne, 3 et au temps de Jojakim, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à la fin de la onzième année de Sédécias, fils de Josias, roi de Juda, jusqu’à l’époque où Jérusalem fut emmenée en captivité, au cinquième mois.

4 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: 5 Avant que je t’aie formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu sois sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations. 6 Je répondis: Ah! Seigneur Eternel! voici, je ne sais point parler, car je suis un enfant. 7 Et l’Eternel me dit: Ne dis pas: Je suis un enfant. Car tu iras vers tous ceux auprès de qui je t’enverrai, et tu diras tout ce que je t’ordonnerai. 8 Ne les crains point, car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel. 9 Puis l’Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche; et l’Eternel me dit: Voici, je mets mes paroles dans ta bouche. 10 Regarde, je t’établis aujourd’hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes.

11 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots: Que vois-tu, Jérémie? Je répondis: Je vois une branche d’amandier. 12 Et l’Eternel me dit: Tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l’exécuter.

13 La parole de l’Eternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots: Que vois-tu? Je répondis: Je vois une chaudière bouillante, du côté du septentrion. 14 Et l’Eternel me dit: C’est du septentrion que la calamité se répandra sur tous les habitants du pays. 15 Car voici, je vais appeler tous les peuples des royaumes du septentrion, dit l’Eternel; ils viendront, et placeront chacun leur siège à l’entrée des portes de Jérusalem, contre ses murailles tout autour, et contre toutes les villes de Juda. 16 Je prononcerai mes jugements contre eux, à cause de toute leur méchanceté, parce qu’ils m’ont abandonné et ont offert de l’encens à d’autres dieux, et parce qu’ils se sont prosternés devant l’ouvrage de leurs mains. 17 Et toi, ceins tes reins, lève-toi, et dis-leur tout ce que je t’ordonnerai. Ne tremble pas en leur présence, de peur que je ne te fasse trembler devant eux. 18 Voici, je t’établis en ce jour sur tout le pays comme une ville forte, une colonne de fer et un mur d’airain, contre les rois de Juda, contre ses chefs, contre ses sacrificateurs, et contre le peuple du pays. 19 Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas; car je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Eternel.

Reproches à la population de Juda

1 La parole de l’Eternel me fut adressée, en ces mots:

2 Va, et crie aux oreilles de Jérusalem:
Ainsi parle l’Eternel:
Je me souviens de ton amour lorsque tu étais jeune,
De ton affection lorsque tu étais fiancée,
Quand tu me suivais au désert,
Dans une terre inculte. 3 Israël était consacré à l’Eternel,
Il était les prémices de son revenu;
Tous ceux qui en mangeaient se rendaient coupables,
Et le malheur fondait sur eux, dit l’Eternel. 4 Ecoutez la parole de l’Eternel, maison de Jacob,
Et vous toutes, familles de la maison d’Israël! 5 Ainsi parle l’Eternel:
Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi,
Pour s’éloigner de moi,
Et pour aller après des choses de néant et n’être eux-mêmes que néant? 6 Ils n’ont pas dit: Où est l’Eternel,
Qui nous a fait monter du pays d’Egypte,
Qui nous a conduits dans le désert,
Dans une terre aride et pleine de fosses,
Dans une terre où règnent la sécheresse et l’ombre de la mort,
Dans une terre par où personne ne passe,
Et où n’habite aucun homme? 7 Je vous ai fait venir dans un pays semblable à un verger,
Pour que vous en mangiez les fruits et les meilleures productions;
Mais vous êtes venus, et vous avez souillé mon pays,
Et vous avez fait de mon héritage une abomination. 8 Les sacrificateurs n’ont pas dit:
Où est l’Eternel?
Les dépositaires de la loi ne m’ont pas connu,
Les pasteurs m’ont été infidèles,
Les prophètes ont prophétisé par Baal,
Et sont allés après ceux qui ne sont d’aucun secours. 9 C’est pourquoi je veux encore contester avec vous, dit l’Eternel,
Je veux contester avec les enfants de vos enfants. 10 Passez aux îles de Kittim, et regardez!
Envoyez quelqu’un à Kédar, observez bien,
Et regardez s’il y a rien de semblable! 11 Y a-t-il une nation qui change ses dieux,
Quoiqu’ils ne soient pas des dieux?
Et mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n’est d’aucun secours! 12 Cieux, soyez étonnés de cela;
Frémissez d’épouvante et d’horreur! dit l’Eternel. 13 Car mon peuple a commis un double péché:
Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive,
Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées,
Qui ne retiennent pas l’eau.

14 Israël est-il un esclave acheté, ou né dans la maison?
Pourquoi donc devient-il une proie? 15 Contre lui les lionceaux rugissent, poussent leurs cris,
Et ils ravagent son pays;
Ses villes sont brûlées, il n’y a plus d’habitants. 16 Même les enfants de Noph et de Tachpanès
Te briseront le sommet de la tête. 17 Cela ne t’arrive-t-il pas
Parce que tu as abandonné l’Eternel, ton Dieu,
Lorsqu’il te dirigeait dans la bonne voie? 18 Et maintenant, qu’as-tu à faire d’aller en Egypte,
Pour boire l’eau du Nil?
Qu’as-tu à faire d’aller en Assyrie,
Pour boire l’eau du fleuve? 19 Ta méchanceté te châtiera, et ton infidélité te punira,
Tu sauras et tu verras que c’est une chose mauvaise et amère
D’abandonner l’Eternel, ton Dieu,
Et de n’avoir de moi aucune crainte,
Dit le Seigneur, l’Eternel des armées.

20 Tu as dès longtemps brisé ton joug,
Rompu tes liens,
Et tu as dit: Je ne veux plus être dans la servitude!
Mais sur toute colline élevée
Et sous tout arbre vert
Tu t’es courbée comme une prostituée. 21 Je t’avais plantée comme une vigne excellente
Et du meilleur plant;
Comment as-tu changé,
Dégénéré en une vigne étrangère? 22 Quand tu te laverais avec du nitre,
Quand tu emploierais beaucoup de potasse,
Ton iniquité resterait marquée devant moi,
Dit le Seigneur, l’Eternel. 23 Comment dirais-tu: Je ne me suis point souillée,
Je ne suis point allée après les Baals?
Regarde tes pas dans la vallée,
Reconnais ce que tu as fait,
Dromadaire à la course légère et vagabonde! 24 Anesse sauvage, habituée au désert,
Haletante dans l’ardeur de sa passion,
Qui l’empêchera de satisfaire son désir?
Tous ceux qui la cherchent n’ont pas à se fatiguer;
Ils la trouvent pendant son mois. 25 Ne t’expose pas à avoir les pieds nus,
Ne dessèche pas ton gosier!
Mais tu dis: C’est en vain, non!
Car j’aime les dieux étrangers, je veux aller après eux. 26 Comme un voleur est confus lorsqu’il est surpris,
Ainsi seront confus ceux de la maison d’Israël,
Eux, leurs rois, leurs chefs,
Leurs sacrificateurs et leurs prophètes. 27 Ils disent au bois: Tu es mon père!
Et à la pierre: Tu m’as donné la vie!
Car ils me tournent le dos, ils ne me regardent pas. Et quand ils sont dans le malheur, ils disent:
Lève-toi, sauve-nous! 28 Où donc sont tes dieux que tu t’es faits?
Qu’ils se lèvent, s’ils peuvent te sauver au temps du malheur!
Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda!

29 Pourquoi contesteriez-vous avec moi?
Vous m’avez tous été infidèles, dit l’Eternel. 30 En vain ai-je frappé vos enfants;
Ils n’ont point eu égard à la correction;
Votre glaive a dévoré vos prophètes,
Comme un lion destructeur. 31 Hommes de cette génération, considérez la parole de l’Eternel!
Ai-je été pour Israël un désert,
Ou un pays d’épaisses ténèbres?
Pourquoi mon peuple dit-il: Nous sommes libres,
Nous ne voulons pas retourner à toi? 32 La jeune fille oublie-t-elle ses ornements,
La fiancée sa ceinture?
Et mon peuple m’a oublié
Depuis des jours sans nombre. 33 Comme tu es habile dans tes voies pour chercher ce que tu aimes!
C’est même au crime que tu les exerces. 34 Jusque sur les pans de ton habit se trouve
Le sang de pauvres innocents,
Que tu n’as pas surpris faisant effraction. 35 Malgré cela, tu dis: Oui, je suis innocente!
Certainement sa colère s’est détournée de moi!
Voici, je vais contester avec toi,
Parce que tu dis: Je n’ai point péché. 36 Pourquoi tant d’empressement à changer ton chemin?
C’est de l’Egypte que viendra ta honte,
Comme elle est venue de l’Assyrie. 37 De là aussi tu sortiras, les mains sur la tête;
Car l’Eternel rejette ceux en qui tu te confies,
Et tu ne réussiras pas auprès d’eux.

Guérison d’un aveugle-né

1 Jésus vit, en passant, un homme aveugle de naissance. 2 Ses disciples lui posèrent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle? 3 Jésus répondit: Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c’est afin que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. 4 Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler. 5 Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde.

6 Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle, 7 et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s’en retourna voyant clair. 8 Ses voisins et ceux qui auparavant l’avaient connu comme un mendiant disaient: N’est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait? 9 Les uns disaient: C’est lui. D’autres disaient: Non, mais il lui ressemble. Et lui-même disait: C’est moi. 10 Ils lui dirent donc: Comment tes yeux ont-ils été ouverts? 11 Il répondit: L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m’a dit: Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J’y suis allé, je me suis lavé, et j’ai pu voir. 12 Ils lui dirent: Où est cet homme? Il répondit: Je ne sais.

13 Ils menèrent vers les pharisiens celui qui avait été aveugle. 14 Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue, et lui avait ouvert les yeux. 15 De nouveau, les pharisiens lui demandèrent comment il avait pu voir. Et il leur dit: Il a appliqué de la boue sur mes yeux, je me suis lavé, et je vois. 16 Sur quoi quelques-uns des pharisiens dirent: Cet homme ne vient pas de Dieu, car il n’observe pas le sabbat. D’autres dirent: Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles? 17 Et il y eut division parmi eux. Ils dirent encore à l’aveugle: Toi, que dis-tu de lui, sur ce qu’il t’a ouvert les yeux? Il répondit: C’est un prophète.

18 Les Juifs ne crurent point qu’il avait été aveugle et qu’il avait pu voir jusqu’à ce qu’ils aient fait venir ses parents. 19 Et ils les interrogèrent, disant: Est-ce là votre fils, que vous dites être né aveugle? Comment donc voit-il maintenant? 20 Ses parents répondirent: Nous savons que c’est notre fils, et qu’il est né aveugle; 21 mais comment il voit maintenant, ou qui lui a ouvert les yeux, c’est ce que nous ne savons. Interrogez-le lui-même, il a de l’âge, il parlera de ce qui le concerne. 22 Ses parents dirent cela parce qu’ils craignaient les Juifs; car les Juifs avaient déjà convenu que, si quelqu’un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue. 23 C’est pourquoi ses parents dirent: Il a de l’âge, interrogez-le lui-même.

24 Les pharisiens appelèrent une seconde fois l’homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent: Donne gloire à Dieu; nous savons que cet homme est un pécheur. 25 Il répondit: S’il est un pécheur, je ne sais; je sais une chose, c’est que j’étais aveugle et que maintenant je vois. 26 Ils lui dirent: Que t’a-t-il fait? Comment t’a-t-il ouvert les yeux? 27 Il leur répondit: Je vous l’ai déjà dit, et vous n’avez pas écouté; pourquoi voulez-vous l’entendre encore? Voulez-vous aussi devenir ses disciples? 28 Ils l’injurièrent et dirent: C’est toi qui es son disciple; nous, nous sommes disciples de Moïse. 29 Nous savons que Dieu a parlé à Moïse; mais celui-ci, nous ne savons d’où il est. 30 Cet homme leur répondit: Il est étonnant que vous ne sachiez d’où il est; et cependant il m’a ouvert les yeux. 31 Nous savons que Dieu n’exauce point les pécheurs; mais, si quelqu’un l’honore et fait sa volonté, il l’exauce. 32 Jamais on n’a entendu dire que quelqu’un ait ouvert les yeux d’un aveugle-né. 33 Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. 34 Ils lui répondirent: Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous enseignes! Et ils le chassèrent.

35 Jésus apprit qu’ils l’avaient chassé; et, l’ayant rencontré, il lui dit: Crois-tu au Fils de Dieu? 36 Il répondit: Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui? 37 Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui. 38 Et il dit: Je crois, Seigneur. Et il l’adora.

39 Puis Jésus dit: Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. 40 Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent: Nous aussi, sommes-nous aveugles? 41 Jésus leur répondit: Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites: Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste.

Jésus, le bon berger

1 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. 2 Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. 3 Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. 4 Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix. 5 Elles ne suivront point un étranger; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers.

6 Jésus leur dit cette parabole, mais ils ne comprirent pas de quoi il leur parlait.

7 Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. 8 Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands; mais les brebis ne les ont point écoutés. 9 Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. 10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance.

11 Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. 12 Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite; et le loup les ravit et les disperse. 13 Le mercenaire [s’enfuit, parce qu’il est mercenaire, et qu’il] ne se met point en peine des brebis. Je suis le bon berger. 14 Je connais mes brebis, et elles me connaissent, 15 comme le Père me connaît et comme je connais le Père; et je donne ma vie pour mes brebis. 16 J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie; celles-là, il faut que je les amène; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. 17 Le Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. 18 Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre: tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père.

19 Il y eut de nouveau, à cause de ces paroles, division parmi les Juifs. 20 Plusieurs d’entre eux disaient: Il a un démon, il est fou; pourquoi l’écoutez-vous? 21 D’autres disaient: Ce ne sont pas les paroles d’un démoniaque; un démon peut-il ouvrir les yeux des aveugles? 22 On célébrait à Jérusalem la fête de la Dédicace. C’était l’hiver. 23 Et Jésus se promenait dans le temple, sous le portique de Salomon. 24 Les Juifs l’entourèrent, et lui dirent: Jusqu’à quand tiendras-tu notre esprit en suspens? Si tu es le Christ, dis-le-nous franchement.

25 Jésus leur répondit: Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais au nom de mon Père rendent témoignage de moi. 26 Mais vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis. 27 Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. 28 Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. 30 Moi et le Père nous sommes un.

31 Alors les Juifs prirent de nouveau des pierres pour le lapider.

32 Jésus leur dit: Je vous ai fait voir plusieurs bonnes œuvres venant de mon Père: pour laquelle me lapidez-vous? 33 Les Juifs lui répondirent: Ce n’est point pour une bonne œuvre que nous te lapidons, mais pour un blasphème, et parce que toi, qui es un homme, tu te fais Dieu. 34 Jésus leur répondit: N’est-il pas écrit dans votre loi: J’ai dit: Vous êtes des dieux? 35 Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’Ecriture ne peut être anéantie, 36 celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites: Tu blasphèmes! Et cela parce que j’ai dit: Je suis le Fils de Dieu. 37 Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas. 38 Mais si je les fais, même si vous ne me croyez point, croyez à ces œuvres, afin que vous sachiez et reconnaissiez que le Père est en moi et que je suis dans le Père.

39 Là-dessus, ils cherchèrent encore à le saisir, mais il s’échappa de leurs mains.

40 Jésus s’en alla de nouveau au-delà du Jourdain, dans le lieu où Jean avait d’abord baptisé. Et il y demeura. 41 Beaucoup de gens vinrent à lui, et ils disaient: Jean n’a fait aucun miracle; mais tout ce que Jean a dit de cet homme était vrai. 42 Et, dans ce lieu-là, plusieurs crurent en lui.

Les trésors de la foi

« Il a donné à vivre à ceux qui le craignent. Il se souvient toujours de son alliance. »

Méditation quotidienne

Ceux qui craignent l’Éternel n’ont pas à craindre le besoin. À travers de longues années, l’Éternel toujours a trouvé de quoi nourrir ses enfants, dans le désert comme au torrent de Kerith, au sein de la captivité ou durant la famine. Jusqu’ici le Seigneur nous a donné jour après jour notre pain quotidien, et ne doutons pas qu’il continue à nous nourrir jusqu’à ce qu’il n’en soit plus besoin. Pour ce qui est des bénédictions plus grandes et plus élevées de l’Alliance de grâce, il ne cessera jamais non plus de les répandre sur nous suivant nos besoins. Il se souvient de l’alliance qu’il a traitée, et n’agit jamais comme s’il la regrettait. Il se la rappelle, même quand nous le provoquons à nous détruire. Il n’oublie pas de nous aimer, de nous garder, de nous encourager, comme il s’y est engagé. Chaque article de ses engagements est présent devant ses yeux, et il ne permettra pas qu’aucune de ses paroles tombe à terre. Nous oublions, hélas, trop souvent notre Dieu, tandis que lui pense toujours à nous avec amour. Il ne peut oublier son Fils, le garant de l’Alliance, ni son Saint-Esprit qui en est l’agent toujours actif, ni son honneur qui y est attaché. « C’est pourquoi le fondement de Dieu demeure ferme, » et aucun croyant ne peut perdre l’héritage divin qui lui appartient par droit d’alliance.

Charles Spurgeon

Tout pour qu’Il règne !

Moments d’extase

Jésus les conduisit seuls à l’écart sur une haute montagne.

Nous avons tous vécu des moments exaltants « sur la montagne » où nous pouvions voir toutes choses du point de vue de Dieu. Nous aurions voulu qu’ils durent toujours. Mais Dieu ne le permet pas. La preuve de la valeur de notre vie spirituelle, c’est notre aptitude à descendre de la montagne de la Transfiguration. Si nous savons seulement monter, c’est que nous ne sommes pas ce que nous devrions être. Il est merveilleux d’être au sommet de la montagne avec Dieu, mais ce séjour n’est utile que s’il nous rend capables de descendre ensuite au milieu des hommes pour les délivrer du pouvoir du diable. Nous ne sommes pas faits pour vivre continuellement sur les sommets, environnés de la beauté surnaturelle des rayons de l’aurore. Nous pouvons y séjourner seulement de courts moments, qui renouvellent notre inspiration. Nous sommes faits pour vivre dans la plaine, aux prises avec le terre à terre de l’existence, c’est là que nous devons faire nos preuves. L’égoïsme spirituel nous fait désirer d’être souvent sur la montagne. Il semble que, si nous pouvions y demeurer, nous saurions parler et vivre comme des anges. Les moments d’exaltation exceptionnels ont cependant leur place dans notre vie avec Dieu, mais veillons à ce que notre égoïsme spirituel ne nous pousse pas à les rechercher exclusivement.

Nous nous imaginons volontiers que tout ce qui nous arrive doit être exploité en vue d’un enseignement utile. Non, avant tout, cela doit servir à produire un caractère fort. Le séjour « sur la montagne » n’a pas pour but de nous instruire, mais de nous façonner. Il est dangereux de se demander : « À quoi cela sert-il » ? Dans le domaine spirituel, on ne peut faire de calculs de rentabilité. Dieu a un but lorsqu’il nous accorde, en de rares occasions, des moments passés « au sommet de la montagne ».

Oswald Chambers