×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Bienvenue sur levangile.com : tous les outils dont vous avez besoin pour étudier sérieusement la Bible !

Plan de lecture de la Bible en un an
Jour 170

Vous pouvez suivre ici chaque jour un plan de lecture de la Bible sur un an, vous permettant d'enrichir votre méditation quotidienne.
Cliquez simplement sur les chapitres ci-dessous pour les lire chaque jour.

Louange après la délivrance
1 Psaume. Cantique pour l’inauguration du temple. De David. 2 Je t’exalte, Éternel, car tu m’as relevé,
Tu n’as pas laissé mes ennemis se réjouir à mon sujet. 3 Éternel, mon Dieu !
J’ai crié à toi, et tu m’as guéri. 4 Éternel ! tu as fait remonter mon âme du séjour des morts,
Tu m’as fait revivre loin de ceux qui descendent dans la fosse. 5 Psalmodiez (en l’honneur) de l’Éternel, vous ses fidèles,
Célébrez son saint nom ! 6 Car sa colère (dure) un instant,
Mais sa faveur toute la vie ;
Le soir arrivent les pleurs,
Et le matin la jubilation. 7 Je disais dans ma tranquillité :
Je ne chancellerai jamais ! 8 Éternel ! par ta faveur tu avais puissamment affermi ma montagne…
Tu cachas ta face, et je fus troublé. 9 Éternel ! j’ai crié vers toi,
J’ai supplié l’Éternel : 10 Que gagnes-tu à (verser) mon sang,
À me faire descendre dans le gouffre ?
La poussière te célébrera-t-elle ?
Racontera-t-elle ta vérité ? 11 Écoute, Éternel, fais-moi grâce !
Éternel, sois mon secours ! 12 Tu as changé mon deuil en allégresse,
Tu as délié mon sac et tu m’as ceint de joie, 13 Afin que tout mon être psalmodie en ton (honneur) et ne soit pas muet.
Éternel, mon Dieu ! je te célébrerai toujours.
Prière confiante dans l’épreuve
1 Au chef de chœur. Psaume de David. 2 Éternel ! en toi je me réfugie :
Que jamais je ne sois dans la honte !
Libère-moi dans ta justice ! 3 Tends vers moi ton oreille,
Hâte-toi de me délivrer !
Sois pour moi un rocher, une forteresse,
Pour que je sois sauvé ! 4 Car tu es mon roc, ma forteresse,
Et à cause de ton nom tu me conduiras, tu me dirigeras. 5 Tu me feras sortir du filet qu’ils m’ont tendu ;
Car tu es ma protection. 6 Je remets mon esprit entre tes mains ;
Tu m’as libéré, Éternel, Dieu de vérité ! 7 Je hais ceux qui s’attachent à de vaines idoles
Et je me confie en l’Éternel. 8 Je serai dans l’allégresse et dans la joie par ta bienveillance,
Car tu vois mon malheur,
Tu connais les angoisses de mon âme 9 Et tu ne me livres pas aux mains de l’ennemi ;
Tu me fais marcher avec aisance. 10 Fais-moi grâce, Éternel ! car je suis dans la détresse ;
J’ai le visage, l’âme et le corps rongés par le chagrin. 11 Ma vie s’épuise dans la douleur,
Et mes années dans les soupirs ;
Ma force vacille à cause de ma faute,
Et mes os sont rongés. 12 À cause de tous mes adversaires,
Je ne suis que l’opprobre de mes voisins,
La terreur de ceux qui me connaissent ;
Ceux qui me voient dehors s’enfuient loin de moi. 13 Je suis oublié des cœurs comme un mort,
Je suis comme un objet perdu. 14 J’ai entendu les mauvais propos de beaucoup,
L’épouvante qui règne à l’entour,
Quand ils se liguent ensemble contre moi :
Ils complotent de m’ôter la vie. 15 Mais moi, je me confie, en toi ô Éternel !
Je dis : Tu es mon Dieu ! 16 Mes destinées sont dans ta main ;
Arrache-moi de la main de mes ennemis et de mes persécuteurs ! 17 Fais briller ta face sur ton serviteur,
Sauve-moi par ta bienveillance ! 18 Éternel, que je ne sois pas dans la honte quand je t’invoque.
Que les méchants soient dans la honte,
Qu’ils descendent en silence au séjour des morts ! 19 Qu’elles deviennent muettes, les lèvres fausses,
Qui parlent avec audace contre le juste,
Avec orgueil et mépris ! 20 Oh ! combien est grande ta bonté,
Que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent,
Que tu exerces envers ceux qui se réfugient en toi,
En face des humains ! 21 Tu les caches sous l’abri de ta face loin des intrigues des hommes,
Dans un refuge tu les préserves des langues qui les attaquent. 22 Béni soit l’Éternel !
Car il a signalé sa bienveillance envers moi,
(Comme) dans une ville forte. 23 Et moi, je disais dans ma précipitation :
Je suis chassé loin de tes yeux !
Mais tu as entendu la voix de mes supplications,
Quand j’ai crié vers toi. 24 Aimez l’Éternel, vous tous ses fidèles !
L’Éternel garde les croyants,
Et il punit sévèrement celui qui agit avec orgueil. 25 Fortifiez-vous et que votre cœur s’affermisse,
Vous tous qui vous attendez à l’Éternel !
Le bonheur du pécheur pardonné
1 De David. Poème.
Heureux celui dont la transgression est enlevée,
Dont le péché est pardonné ! 2 Heureux l’homme à qui l’Éternel ne tient plus compte de sa faute,
Et dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude ! 3 Tant que je me suis tu, mes os se consumaient,
Je gémissais toute la journée ; 4 Car nuit et jour ta main pesait sur moi,
Ma vigueur n’était plus que sécheresse, comme celle de l’été. 5 Je t’ai fait connaître mon péché,
Je n’ai pas couvert ma faute ;
J’ai dit : Je confesserai mes transgressions à l’Éternel !
Et toi, tu as enlevé la faute de mon péché. 6 Qu’ainsi tout fidèle te prie au temps convenable !
Si de grandes eaux débordent,
Elles ne l’atteindront nullement. 7 Tu es un abri pour moi, tu me gardes de la détresse,
Tu m’entoures de cris de délivrance. 8 Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre ;
Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi. 9 Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence ;
On les bride avec un frein et un mors, dont on les pare,
Afin qu’ils ne s’approchent pas de toi. 10 (Il y a) beaucoup de douleurs pour le méchant,
Mais celui qui se confie en l’Éternel est entouré de sa bienveillance. 11 Justes, réjouissez-vous en l’Éternel et soyez dans l’allégresse !
Poussez des cris de joie, vous tous qui êtes droits de cœur !
La vie nouvelle
De nouveaux comportements
1 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. 2 Ne vous conformez pas au monde présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. 3 Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun d’entre vous de ne pas avoir de prétentions excessives et déraisonnables, mais d’être assez raisonnables pour avoir de la modération, chacun selon la mesure de foi que Dieu lui a départie. 4 En effet, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction. 5 ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres. 6 Mais nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée : si c’est la prophétie, (que ce soit) en accord avec la foi 7 si c’est le diaconat, que ce soit dans (un esprit) de service ; que celui qui enseigne (s’attache) à l’enseignement 8 celui qui exhorte, à l’exhortation ; que celui qui donne (le fasse) avec simplicité ; celui qui préside, avec empressement ; celui qui exerce la miséricorde, avec joie. 9 Que l’amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien. 10 Par amour fraternel, ayez de l’affection les uns pour les autres ; par honneur, usez de prévenances réciproques. 11 Ayez de l’empressement et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur. 12 Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans la tribulation. Persévérez dans la prière. 13 Subvenez aux besoins des saints. Tâchez d’exercer l’hospitalité. 14 Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. 15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent. 16 Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais soyez attirés par ce qui est humble. Ne soyez pas sages à vos propres yeux. 17 Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. 18 S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. 19 Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère, car il est écrit : A moi la vengeance, c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur. 20 Mais Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger ;
S’il a soif, donne-lui à boire ;
Car en agissant ainsi,
Ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.
21 Ne sois pas vaincu par le mal, mais vainqueur du mal par le bien.
Devoirs envers les autorités
1 Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a pas d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées par Dieu. 2 C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre de Dieu, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. 3 Les gouvernants ne sont pas à craindre quand on fait le bien, mais quand on fait le mal. Veux-tu ne pas craindre l’autorité ? Fais le bien, et tu auras son approbation. 4 car elle est au service de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, sois dans la crainte ; car ce n’est pas en vain qu’elle porte l’épée, étant au service de Dieu pour (montrer) sa vengeance et sa colère à celui qui pratique le mal. 5 Il est donc nécessaire d’être soumis, non seulement à cause de cette colère, mais encore par motif de conscience. 6 C’est aussi pour cela que vous payez les impôts. Car (ceux qui gouvernent) sont au service de Dieu pour cette fonction précise. 7 Rendez à chacun ce qui lui est dû : la taxe à qui vous devez la taxe, l’impôt à qui vous devez l’impôt, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur.
Devoirs envers les autres
8 Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. 9 En effet (les commandements) : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, [tu ne rendras pas de faux témoignage], tu ne convoiteras pas, et tout autre commandement se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 10 L’amour ne fait pas de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi. 11 D’autant que vous savez en quel temps nous sommes : c’est l’heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. 12 La nuit est avancée, le Jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière. 13 Marchons honnêtement, comme en plein jour, sans excès de table ni de boisson, sans luxure ni dérèglement, sans discorde ni jalousie. 14 Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et ne vous mettez pas en souci de la chair pour en satisfaire les convoitises.

Les trésors de la foi

« Que mon cœur soit intègre dans tes statuts, afin que je ne rougisse point de honte. »

Méditation quotidienne

Considérons cette prière inspirée comme renfermant l’assurance que ceux qui s’appuient sur la Parole de Dieu n’auront jamais à rougir de l’avoir fait. C’est donc une prière pour obtenir un cœur intègre. Avoir un credo sûr est une bonne chose, mais avoir un cœur saint et sincère à l’égard de la vérité est meilleur encore. Aimons la vérité, reconnaissons-la, obéissons-y, sans quoi nous ne serons pas intègres dans les statuts de Dieu. Y en a-t-il beaucoup dans ces jours mauvais qui soient intègres ? Puissent le lecteur comme l’auteur être de ceux-là ! Beaucoup seront confus au dernier jour, quand tous les problèmes seront résolus. Ils verront alors la folie de leurs pensées, et seront remplis de remords de leur orgueilleuse infidélité, et leur défiance volontaire vis-à-vis de Dieu. Mais celui qui aura cru ce que le Seigneur a dit, et aura obéi à ses commandements sera justifié dans tout ce qu’il aura fait.

Alors les justes luiront comme le soleil. Les hommes qui auront été le plus méprisés, et le plus maltraités, verront leur honte changée en gloire en ce jour-là. Présentons la prière de notre texte, et nous serons sûrs que cette promesse s’accomplira pour nous. Si le Seigneur nous donne l’intégrité, il nous rendra par là sains et saufs. Seigneur, rends-nous intègres et nous serons assurés.

Charles Spurgeon

Tout pour qu’Il règne !

Le dévouement à Jésus

M’aimes-tu ?… Pais mes brebis.

Jésus ne nous dit pas : « Convertissez les gens à votre manière de penser, mais occupez-vous de mes brebis, donnez-leur la nourriture qu’il leur faut », c’est-à-dire : « Enseignez-leur à me connaître ». Nous considérons que nous servons Jésus par notre activité chrétienne. Mais Jésus considère que nous le servons par notre attitude à son égard, et non pas par ce que nous faisons pour lui. Être disciple de Jésus-Christ, c’est lui être entièrement dévoué : ce n’est pas adhérer à une croyance ou à un dogme quelconque. « Si celui qui vient à moi ne hait pas… il ne peut pas être mon disciple ».

Jésus ne raisonne pas, il ne nous contraint pas, il constate : « Si tu veux être mon disciple, il faut que tu te donnes entièrement à moi ». Dès que l’Esprit de Dieu agit en moi, je m’écrie : « Mon Seigneur et mon Dieu » ! Et voilà comment je me donne tout entier.

Aujourd’hui nous avons substitué la doctrine sur Jésus à la personne de Jésus. Nous nous dévouons à telle ou telle cause, mais bien rarement à Jésus lui-même, Les représentants de l’intelligence humaine ne voient en Jésus qu’un maître comme les autres : Notre Seigneur, lui, mettait en première ligne son obéissance à la volonté du Père. Le salut des hommes venait en seconde ligne, comme une conséquence naturelle. Si je me dévoue seulement à la cause de l’humanité, je serai bientôt épuisé, et mon amour faiblira. Mais si j’aime Jésus-Christ passionnément, je servirai toujours l’humanité, même si les hommes me traitent comme le paillasson où. ils s’essuient les pieds. Le secret de la vie chrétienne, c’est le dévouement de toute l’âme à Jésus-Christ, et son caractère essentiel, c’est qu’elle ne se fait pas remarquer. C’est le grain de blé qui tombe à terre et qui meurt, pour lever ensuite et transformer l’aspect du champ, c’est-à-dire du monde.

Oswald Chambers