×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc  / Matthieu 24.16     

Matthieu 24.16
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc


Discours sur le mont des Oliviers

Destruction de Jérusalem et retour du Fils de l’homme

1 Jésus sortant du temple, allait... Ses disciples s’approchent pour lui montrer les bâtiments du temple.
2 Il répond et leur dit : « Vous regardez tout cela, n’est-ce pas ? Amen, je vous dis : il ne sera laissé ici pierre sur pierre qui ne sera détruite ! »
3 Il est assis sur le mont des Oliviers. Les disciples s’approchent de lui, à part, et disent : « Dis-nous quand ces choses seront ? Quel sera le signe de ton avènement, et d’un achèvement de l’ère ? »
4 Jésus répond et leur dit : « Prenez garde, que nul ne vous égare !
5 Car beaucoup viendront sous mon nom. Ils diront : “Je suis le messie !” et ils en égareront beaucoup.
6 Vous allez entendre guerres et rumeurs de guerres : voyez, ne vous alarmez pas. Car il faut que cela arrive. Mais ce n’est pas encore la fin.
7 Car se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura des famines et des séismes en divers lieux.
8 Tout cela : commencement des douleurs !
9 Alors ils vous livreront à l’affliction, ils vous tueront, et vous serez haïs par toutes les nations en raison de mon nom.
10 Alors beaucoup chuteront, les uns les autres se livreront, ils se haïront les uns les autres.
11 Beaucoup de faux prophètes se dresseront, ils en égareront beaucoup.
12 L’iniquité se multipliant, l’amour de beaucoup se refroidira.
13 Mais qui durera jusqu’à la fin, lui, sera sauvé.
14 Cette bonne nouvelle du royaume sera clamée dans l’univers entier en témoignage pour toutes les nations. Et alors viendra la fin.
15 Quand donc vous verrez l’ignominie dévastatrice (le mot dit par Daniel le prophète) se tenant dans un lieu saint — qui lit, réalise !...
16 Alors : ceux de la Judée, qu’ils fuient dans les montagnes !
17 Qui est sur la terrasse, qu’il ne descende pas prendre rien de sa maison !
18 Et qui aux champs, qu’il ne revienne pas en arrière prendre son manteau !
19 Malheureuses, celles qui ont dans leur sein et celles qui allaitent, en ces jours-là !
20 Priez pour que votre fuite n’arrive pas l’hiver, ni un sabbat.
21 Car ce sera alors une grande affliction, telle qu’il n’en est pas arrivé depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant, et qu’il n’en arrivera plus.
22 Si ces jours-là n’étaient abrégés, nulle chair ne serait sauvée. Mais à cause des élus, ces jours-là seront abrégés.
23 Alors, si quelqu’un vous dit : “Voici, par ici, le messie !” ou bien : ”Par ici !” ne croyez pas !
24 Car se dresseront de faux messies et de faux prophètes. Ils donneront grands signes et prodiges, au point d’égarer, si possible, même les élus.
25 Voici : je vous ai prédit !
26 Si donc ils vous disent : “Voici, il est dans le désert !” ne sortez pas ! “Voici, dans les cellules !” ne croyez pas !
27 Car, comme l’éclair sort de l’Orient et brille jusqu’à l’Occident, de même sera l’avènement du fils de l’homme.
28 Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours.
29 Aussitôt après l’affliction de ces jours-là, le soleil s’enténébrera, la lune ne donnera pas sa clarté, les étoiles tomberont du ciel, les puissances des cieux s’ébranleront.
30 Alors paraîtra le signe du fils de l’homme dans le ciel. Alors, se lamenteront toutes les tribus de la terre : elles verront le fils de l’homme venir sur les nuées du ciel, avec beaucoup de puissance et de gloire.
31 Il enverra ses anges avec la grande trompe, ils rassembleront ses élus des quatre vents, des bouts des cieux jusqu’aux autres bouts.
32 Du figuier, apprenez la parabole : quand déjà sa branche devient tendre et que poussent les feuilles, vous connaissez l’été proche.
33 De même, vous aussi : quand vous verrez tout cela, connaissez que c’est proche, aux portes.
34 Amen, je vous dis : cet âge ne passera pas que tout cela n’arrive.
35 Le ciel et la terre passeront, mes paroles, non, ne passeront pas !

Appel à la vigilance

36 Quant à ce jour-là, et l’heure ? Nul ne sait, ni les anges des cieux ni le fils, sinon le père, seul.
37 Comme les jours de Noé, de même sera l’avènement du fils de l’homme.
38 Car ils étaient, en ces jours d’avant le cataclysme, à faire ripaille et à boire, à se marier et à être mariées... jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche :
39 ils n’ont rien connu jusqu’à la venue du cataclysme. Et il les a tous enlevés. De même sera l’avènement du fils de l’homme.
40 Alors, ils seront deux dans le champ : un est pris et un laissé !
41 Elles seront deux à moudre à la meule : une est prise et une laissée !
42 Veillez donc : vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient !
43 Cela, comprenez-le : si le maître de maison avait su à quelle veille vient le voleur, il aurait veillé et n’aurait pas laissé perforer sa maison.
44 C’est pourquoi, vous aussi, soyez prêts : c’est à l’heure que vous ne croyez pas que le fils de l’homme vient !
45 Qui donc est-il, le fidèle serviteur, et avisé, que le seigneur a établi sur sa maisonnée pour leur donner la nourriture en son temps ?
46 Heureux ce serviteur-là, qu’en venant son seigneur trouvera à faire ainsi !
47 Amen, je vous dis : sur tous ses biens il l’établira !
48 Mais si, méchant, ce serviteur dit en son cœur : “Mon seigneur tarde“,
49 et commence à frapper ses co-serviteurs, il mange et boit avec les ivrognes…
50 Il viendra, le seigneur de ce serviteur-là, au jour qu’il n’attend pas, à l’heure qu’il ne connaît pas.
51 Il le retranchera et mettra sa part avec les hypocrites : là sera le pleur, le grincement des dents.

Cette Bible est dans le domaine public.