×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Luc 1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Luc 1
Traduction œcuménique de la Bible


Naissance et jeunesse de Jésus

Objectif de l’auteur

1 Puisque beaucoup ont entrepris de composer un récit des événements accomplis parmi nous,
2 d’après ce que nous ont transmis ceux qui furent dès le début témoins oculaires et qui sont devenus serviteurs de la parole,
3 il m’a paru bon, à moi aussi, après m’être soigneusement informé de tout à partir des origines, d’en écrire pour toi un récit ordonné, très honorable Théophile,
4 afin que tu puisses constater la solidité des enseignements que tu as reçus.

Annonce de la naissance de Jean-Baptiste

5 Il y avait au temps d’Hérode, roi de Judée, un prêtre nommé Zacharie, de la classe d’Abia ; sa femme appartenait à la descendance d’Aaron et s’appelait Elisabeth.
6 Tous deux étaient justes devant Dieu et ils suivaient tous les commandements et observances du Seigneur d’une manière irréprochable.
7 Mais ils n’avaient pas d’enfant parce qu’Elisabeth était stérile et ils étaient tous deux avancés en âge.
8 Vint pour Zacharie le temps d’officier devant Dieu selon le tour de sa classe ;
9 suivant la coutume du sacerdoce, il fut désigné par le sort pour offrir l’encens à l’intérieur du sanctuaire du Seigneur.
10 Toute la multitude du peuple était en prière au-dehors à l’heure de l’offrande de l’encens.
11 Alors lui apparut un ange du Seigneur, debout à droite de l’autel de l’encens.
12 À sa vue, Zacharie fut troublé et la crainte s’abattit sur lui.
13 Mais l’ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta prière a été exaucée. Ta femme Elisabeth t’enfantera un fils et tu lui donneras le nom de Jean.
14 Tu en auras joie et allégresse et beaucoup se réjouiront de sa naissance.
15 Car il sera grand devant le Seigneur ; il ne boira ni vin ni boisson fermentée et il sera rempli de l’Esprit Saint dès le sein de sa mère.
16 Il ramènera beaucoup de fils d’Israël au Seigneur leur Dieu ;
17 et il marchera par devant sous le regard de Dieu, avec l’esprit et la puissance d’Elie, pour ramener le cœur des pères vers leurs enfants et conduire les rebelles à penser comme les justes, afin de former pour le Seigneur un peuple préparé. »
18 Zacharie dit à l’ange : « A quoi le saurai-je ? Car je suis un vieillard, et ma femme est avancée en âge. »
19 L’ange lui répondit : « Je suis Gabriel qui me tiens devant Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle.
20 Eh bien, tu vas être réduit au silence et tu ne pourras plus parler jusqu’au jour où cela se réalisera, parce que tu n’as pas cru à mes paroles qui s’accompliront en leur temps. »
21 Le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attardât dans le sanctuaire.
22 Quand il sortit, il ne pouvait leur parler et ils comprirent qu’il avait eu une vision dans le sanctuaire ; il leur faisait des signes et demeurait muet.
23 Quand prit fin son temps de service, il repartit chez lui.
24 Après quoi Elisabeth, sa femme, devint enceinte ; cinq mois durant elle s’en cacha ; elle se disait :
25 « Voilà ce qu’a fait pour moi le Seigneur au temps où il a jeté les yeux sur moi pour mettre fin à ce qui faisait ma honte devant les hommes. »

Annonce de la naissance de Jésus

26 Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth,
27 à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David ; cette jeune fille s’appelait Marie.
28 L’ange entra auprès d’elle et lui dit : « Sois joyeuse, toi qui as la faveur de Dieu, le Seigneur est avec toi. »
29 À ces mots, elle fut très troublée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
30 L’ange lui dit : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
31 Voici que tu vas être enceinte, tu enfanteras un fils et tu lui donneras le nom de Jésus.
32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
33 il régnera pour toujours sur la famille de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »
34 Marie dit à l’ange : « Comment cela se fera-t-il puisque je n’ai pas de relations conjugales ? »
35 L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toiet la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu.
36 Et voici que Elisabeth, ta parente, est elle aussi enceinte d’un fils dans sa vieillesse et elle en est à son sixième mois, elle qu’on appelait la stérile,
37 car rien n’est impossible à Dieu. »
38 Marie dit alors : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout se passe pour moi comme tu me l’as dit ! » Et l’ange la quitta.
39 En ce temps-là, Marie partit en hâte pour se rendre dans le haut pays, dans une ville de Juda.
40 Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth.
41 Or, lorsque Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant bondit dans son sein et Elisabeth fut remplie du Saint Esprit.
42 Elle poussa un grand cri et dit : « Tu es bénie plus que toutes les femmes, béni aussi est le fruit de ton sein !
43 Comment m’est-il donné que vienne à moi la mère de mon Seigneur ?
44 Car lorsque ta salutation a retenti à mes oreilles, voici que l’enfant a bondi d’allégresse en mon sein.
45 Bienheureuse celle qui a cru : ce qui lui a été dit de la part du Seigneur s’accomplira ! »
46 Alors Marie dit : « Mon âme exalte le Seigneur
47 et mon esprit s’est rempli d’allégresseà cause de Dieu, mon Sauveur,
48 parce qu’il a porté son regard sur son humble servante. Oui, désormais, toutes les générations me proclameront bienheureuse,
49 parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses : saint est son Nom.
50 Sa bonté s’étend de génération en génération sur ceux qui le craignent.
51 Il est intervenu de toute la force de son bras ; il a dispersé les hommes à la pensée orgueilleuse ;
52 il a jeté les puissants à bas de leurs trôneset il a élevé les humbles ;
53 les affamés, il les a comblés de bienset les riches, il les a renvoyés les mains vides.
54 Il est venu en aide à Israël son serviteuren souvenir de sa bonté,
55 comme il l’avait dit à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa descendance pour toujours. »
56 Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois, puis elle retourna chez elle.

Naissance de Jean-Baptiste

57 Pour Elisabeth arriva le temps où elle devait accoucher et elle mit au monde un fils.
58 Ses voisins et ses parents apprirent que le Seigneur l’avait comblée de sa bonté et ils se réjouissaient avec elle.
59 Or, le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant et ils voulaient l’appeler comme son père, Zacharie.
60 Alors sa mère prit la parole : « Non, dit-elle, il s’appellera Jean. »
61 Ils lui dirent : « Il n’y a personne dans ta parenté qui porte ce nom. »
62 Et ils faisaient des signes au père pour savoir comment il voulait qu’on l’appelle.
63 Il demanda une tablette et écrivit ces mots : « Son nom est Jean » ; et tous furent étonnés.
64 À l’instant sa bouche et sa langue furent libérées et il parlait, bénissant Dieu.
65 Alors la crainte s’empara de tous ceux qui habitaient alentour ; et dans le haut pays de Judée tout entier on parlait de tous ces événements.
66 Tous ceux qui les apprirent les gravèrent dans leur cœur ; ils se disaient : « Que sera donc cet enfant ? » Et vraiment la main du Seigneur était avec lui.
67 Zacharie, son père, fut rempli de l’Esprit Saint et il prophétisa en ces termes :
68 « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, parce qu’il a visité son peuple, accompli sa libération,
69 et nous a suscité une force de salutdans la famille de David, son serviteur.
70 C’est ce qu’il avait annoncé par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois :
71 un salut qui nous libère de nos ennemiset des mains de tous ceux qui nous haïssent.
72 Il a montré sa bonté envers nos pèreset s’est rappelé son alliance sainte,
73 le serment qu’il a fait à Abraham notre père : il nous accorderait,
74 après nous avoir arrachés aux mains des ennemis, de lui rendre sans crainte notre culte
75 dans la piété et la justicesous son regard, tout au long de nos jours.
76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut, car tu marcheras par devant sous le regard du Seigneur, pour préparer ses routes,
77 pour donner à son peuple la connaissance du salutpar le pardon des péchés.
78 C’est l’effet de la bonté profonde de notre Dieu : grâce à elle nous a visités l’astre levant venu d’en haut.
79 Il est apparu à ceux qui se trouvent dans les ténèbres et l’ombre de la mort, afin de guider nos pas sur la route de la paix. »
80 Quant à l’enfant, il grandissait et son esprit se fortifiait ; et il fut dans les déserts jusqu’au jour de sa manifestation à Israël.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988