×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Actes 8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 8
Segond « Colombe »


1 Saul approuvait le meurtre d’Étienne.
Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l’Église qui était à Jérusalem ; (et) tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie.
2 Des hommes pieux ensevelirent Étienne et firent sur lui de grandes lamentations.
3 Or Saul ravageait l’Église ; il pénétrait dans les maisons, en arrachait hommes et femmes et les faisait jeter en prison.

Témoignage en Judée et environs

L’Évangile en Samarie

4 Ceux donc qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, en annonçant la bonne nouvelle de la parole.
5 Philippe, descendu dans une ville de la Samarie, y prêcha le Christ.
6 Les foules, d’un commun accord, s’attachaient à ce que disait Philippe, en apprenant et voyant les miracles qu’il faisait.
7 Car des esprits impurs sortaient de beaucoup de démoniaques, en criant d’une voix forte, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris.
8 Et il y eut une grande joie dans cette ville.
9 Un homme du nom de Simon, qui se trouvait déjà auparavant dans la ville, exerçait la magie, provoquait l’étonnement du peuple de la Samarie et se disait quelqu’un de grand.
10 Tous, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, s’attachaient à lui et disaient : Celui-ci est la puissance de Dieu, appelée la grande.
11 Ils s’attachaient à lui, parce qu’il les avait assez longtemps étonnés par ses procédés magiques.
12 Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus-Christ, hommes et femmes se firent baptiser.
13 Simon lui-même crut aussi et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe et voyait avec étonnement les grands signes et miracles qui se produisaient.
14 Quand les apôtres, qui étaient à Jérusalem, apprirent que (les habitants de) la Samarie avaient reçu la parole de Dieu, ils leur envoyèrent Pierre et Jean.
15 Ceux-ci, descendus chez eux, prièrent pour eux, afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint.
16 Car il n’était encore descendu sur aucun d’eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus.
17 Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent l’Esprit Saint.
18 Lorsque Simon vit que l’Esprit était donné par l’imposition des mains des apôtres, il leur apporta de l’argent et dit
19 Donnez-moi aussi ce pouvoir ; que celui à qui j’imposerai les mains reçoive l’Esprit Saint.
20 Mais Pierre lui dit : Que ton argent aille à la perdition avec toi, puisque tu as pensé acquérir le don de Dieu à prix d’argent.
21 Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton cœur n’est pas droit devant Dieu.
22 Repens-toi donc de ta pensée mauvaise, et prie le Seigneur pour que l’intention de ton cœur te soit pardonnée, s’il est possible
23 car je vois que tu es en proie à l’amertume du fiel et aux liens de l’injustice.
24 Simon répondit : Priez vous-mêmes le Seigneur pour moi, afin qu’il ne me survienne rien de ce que vous avez dit.
25 Après avoir rendu témoignage et annoncé la parole du Seigneur, ils retournèrent à Jérusalem, en évangélisant plusieurs villages des Samaritains.

L’Évangile annoncé à un eunuque éthiopien

26 Un ange du Seigneur adressa la parole à Philippe : Lève-toi et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem à Gaza, celui qui est désert. Il se leva et partit.
27 Et voici, un Éthiopien, un eunuque, haut fonctionnaire de Candace reine d’Éthiopie, et le surintendant de tous ses trésors, était venu à Jérusalem pour adorer.
28 et il s’en retournait, assis sur son char, en lisant le prophète Ésaïe.
29 L’Esprit dit à Philippe : Avance, et rejoins ce char.
30 Philippe accourut et entendit l’Éthiopien qui lisait le prophète Ésaïe. Il lui dit : Comprends-tu ce que tu lis
31 Il répondit : Comment le pourrais-je, si quelqu’un ne me guide ? Et il invita Philippe à monter s’asseoir avec lui.
32 Le passage de l’Écriture qu’il lisait était celui-ci : Il a été mené comme une brebis à l’abattoir ;
Et, comme un agneau muet devant celui qui le tond,
Il n’ouvre pas la bouche.

33 Dans son humiliation, son droit a été supprimé,
Et sa génération, qui la racontera ?
Car sa vie est supprimée de la terre.

34 L’eunuque prit la parole et dit à Philippe : Je te prie, de qui le prophète dit-il cela ? De lui-même, ou de quelque autre
35 Alors Philippe ouvrit la bouche et, commençant par ce texte, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus.
36 Comme ils continuaient leur chemin, ils arrivèrent à un point d’eau. Et l’eunuque dit : Voici de l’eau ; qu’est-ce qui m’empêche d’être baptisé
37 [Philippe dit : Si tu crois de tout ton cœur, cela est possible. L’eunuque répondit : Je crois que Jésus-Christ est le Fils de Dieu.
38 Il ordonna d’arrêter le char ; tous deux descendirent dans l’eau, Philippe ainsi que l’eunuque, et il le baptisa.
39 Quand ils furent remontés hors de l’eau, l’Esprit du Seigneur enleva Philippe, et l’eunuque ne le vit plus, alors que, joyeux, il poursuivait son chemin.
40 Quant à Philippe, il se trouva dans Azot, puis il évangélisa toutes les villes par lesquelles il passait jusqu’à son arrivée à Césarée.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.