×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Juges 19     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Juges 19
Nouvelle Bible Segond


Viol et guerre fratricide

1 En ces jours–là, il n’y avait pas de roi en Israël. Un lévite qui séjournait en immigré au fin fond de la région montagneuse d’Ephraïm prit pour concubine une femme de Beth–Léhem de Juda.
2 Sa concubine lui fut infidèle, puis elle le quitta pour retourner chez son père, à Beth–Léhem de Juda ; elle y resta pendant quatre mois.
3 Son mari décida d’aller la voir pour parler à son cœur et la ramener. Il avait avec lui son serviteur et deux ânes. Elle le fit entrer dans la maison de son père ; quand le père de la jeune femme le vit, il l’accueillit avec joie.
4 Son beau–père, le père de la jeune femme, le retint, et il resta trois jours chez lui. Ils mangèrent et burent, et ils passèrent les nuits là.
5 Le quatrième jour, ils se levèrent de bon matin. Comme il se disposait à partir, le père de la jeune femme dit à son gendre : Mange quelque chose, restaure–toi ; vous partirez ensuite.
6 Ils s’assirent, ils mangèrent et ils burent tous les deux. Puis le père de la jeune femme dit au mari : Accepte de passer la nuit, je te prie, que ton cœur soit content !
7 Le mari se levait pour s’en aller ; mais son beau–père insista tellement qu’il passa encore la nuit là.
8 Le cinquième jour, il se leva de bon matin pour partir. Alors le père de la jeune femme dit : Restaure–toi, je te prie ; restez jusqu’au déclin du jour. Et ils mangèrent tous deux.
9 Le mari se levait pour s’en aller, avec sa concubine et son serviteur ; mais son beau–père, le père de la jeune femme, lui dit : Le jour baisse, il se fait tard ; passez la nuit, je vous prie ; le jour décline, passez ici la nuit, que ton cœur soit content ! Demain vous vous lèverez de bon matin pour vous mettre en route, et tu t’en iras dans ta tente.
10 Mais le mari ne voulut pas passer la nuit, il se leva et partit. Il arriva jusque devant Jébus (c’est–à–dire Jérusalem) avec les deux ânes bâtés et avec sa concubine.
11 Lorsqu’ils furent près de Jébus, le jour avait beaucoup baissé. Le serviteur dit alors à son maître : Allons, je t’en prie, faisons un détour par cette ville des Jébusites, nous y passerons la nuit.
12 Son maître lui répondit : Nous ne ferons pas de détour par une ville étrangère où il n’y a pas d’Israélites ; nous passerons la nuit à Guibéa.
13 Il dit encore à son serviteur : Allons, rapprochons–nous de Guibéa ou de Rama, et nous passerons la nuit dans l’un de ces lieux.
14 Ils passèrent leur chemin, et le soleil se coucha quand ils furent près de Guibéa, qui appartient à Benjamin.
15 Ils firent un détour pour aller passer la nuit à Guibéa. Il entra et s’arrêta sur la place de la ville, mais personne ne leur offrit l’hospitalité pour la nuit.
16 Or un vieillard revenait, le soir, de travailler aux champs ; cet homme était de la région montagneuse d’Ephraïm, il séjournait en immigré à Guibéa, tandis que les gens du lieu étaient Benjaminites.
17 Il leva les yeux et vit le voyageur sur la place de la ville. Le vieillard lui dit : Où vas–tu, et d’où viens–tu ?
18 Il lui répondit : Nous allons de Beth–Léhem de Juda jusqu’au fin fond de la région montagneuse d’Ephraïm, d’où je suis. J’étais allé à Beth–Léhem de Juda. Je me rends à la maison du SEIGNEUR, mais personne ne m’offre l’hospitalité.
19 Nous avons cependant de la paille et du fourrage pour nos ânes ; nous avons aussi du pain et du vin pour moi, pour ma femme et pour le serviteur qui nous accompagne. Nous n’avons besoin de rien.
20 Le vieillard dit : Sois tranquille ! Je me charge de tout ce dont tu as besoin ; tu ne passeras pas la nuit sur la place !
21 Il les fit entrer chez lui et donna du fourrage aux ânes. Les voyageurs se lavèrent les pieds ; puis ils mangèrent et burent.
22 Comme leur cœur était content, des hommes de la ville, des hommes sans morale, entourèrent la maison et se mirent à tambouriner à la porte en disant au vieillard, le maître de la maison : Fais sortir l’homme qui est entré chez toi, pour que nous ayons des relations avec lui !
23 Le maître de la maison sortit vers eux et leur dit : Non, mes frères, n’agissez pas mal, je vous en prie ; puisque cet homme est entré chez moi, ne commettez pas une telle folie !
24 Voici ma fille, qui est vierge, ainsi que la concubine de cet homme. Laissez–moi les faire sortir, je vous prie, abusez d’elles et faites–leur ce qui vous plaira. Mais ne vous livrez pas à une telle folie sur cet homme !
25 Ils ne voulurent pas l’écouter. Alors l’homme saisit sa concubine et la leur amena dehors. Ils eurent des relations avec elle et la brutalisèrent toute la nuit, jusqu’au matin ; puis ils la renvoyèrent au lever de l’aurore.
26 Vers le matin, cette femme s’en vint tomber à l’entrée de la maison de l’homme chez qui était son maître, jusqu’à ce qu’il fît jour.
27 Au matin, son maître se leva, ouvrit la porte de la maison et sortit pour continuer son chemin. Mais la femme, sa concubine, était étendue à l’entrée de la maison, les mains sur le seuil.
28 Il lui dit : Lève–toi et allons–nous–en. Mais il n’y eut pas de réponse. Alors le mari la mit sur son âne et s’en alla chez lui.
29 Il entra dans sa maison, prit le couteau, saisit sa concubine, la découpa, membre par membre, en douze morceaux et l’envoya ainsi dans tout le territoire d’Israël.
30 Tous ceux qui virent cela disaient : Jamais rien de pareil n’est arrivé ni ne s’est vu depuis que les Israélites sont montés d’Égypte jusqu’à ce jour ; réfléchissez, tenez conseil et parlez.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.