×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Louanges 18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Louanges 18
André Chouraqui


Je chante ton nom

1 Au chorège. Du serviteur de IHVH-Adonaï, de David qui parle à IHVH-Adonaï les paroles de ce poème le jour où IHVH-Adonaï le secourt de la paume de tous ses ennemis et de la main de Shaoul.
2 Il dit : Je te matricie, IHVH-Adonaï, mon renfort !
3 IHVH-Adonaï, mon rocher, ma trappe, mon évasion ! Éli, mon roc, je m’abrite en lui, mon bouclier, la corne de mon salut, ma culmination !
4 Louange ! Je crie vers IHVH-Adonaï et suis sauvé de mes ennemis !
5 Elles me cernaient, les cordes de la mort ; les torrents de Belia’al me terrifiaient.
6 Les cordes du Shéol m’entouraient, les pièges de mort m’accueillaient.
7 Dans ma détresse, je crie : « IHVH-Adonaï !; j’appelle mon Elohîms. De son palais il entend ma voix ; mon appel, face à lui, parvient à ses oreilles.
8 Elle vacille et tremble la terre ; les fondements des montagnes grondent, vacillent : oui, il brûle.
9 La fumée monte dans sa narine, le feu de sa bouche dévore ; les braises flambent hors de lui.
10 Il incline les ciels et descend, une brume sous ses pieds.
11 Il chevauche un keroub, s’envole et vole sur les ailes du souffle.
12 Il place la ténèbre, son voile, en cabane autour de lui ; ténèbre des eaux, nébulosités de l’éther,
13 à sa fulguration, ses nébulosités passent en grêle, en braises de feu.
14 IHVH-Adonaï tonne des ciels, le Suprême donne de sa voix, grêle, braises de feu.
15 Il lance ses flèches et les disperse, des éclairs multiples, et les fait tressaillir.
16 Les ruisseaux d’eaux se voient et découvrent les fondements du monde, parce que tu les refoules, IHVH-Adonaï, par l’haleine du souffle de ta narine.
17 Il m’envoie prendre de l’altitude et me retire des eaux multiples.
18 Il me secourt de mon dur ennemi, de mes haineux, oui, plus fermes que moi.
19 Ils m’accueillaient au jour de ma ruine, mais IHVH-Adonaï est une houlette pour moi.
20 Il me fait sortir au large et me renfloue ; oui, il me désire.
21 IHVH-Adonaï me rétribue selon ma justice ; selon la transparence de mes mains, il me fait retour.
22 Oui, j’ai gardé les routes de IHVH-Adonaï ; je n’étais pas un criminel, loin de mon Elohîms.
23 Oui, tous ses jugements tout contre moi, ses règles, je ne les écarte pas de moi.
24 Je suis intègre avec lui, je me garde de mon tort.
25 IHVH-Adonaï me retourne selon ma justice, selon la transparence de mes mains devant ses yeux.
26 Avec le fervent, tu es fervent ; avec le brave, intègre, tu es intègre.
27 Avec le transparent, tu es transparent ; avec le tordu, tu es sinueux.
28 Oui, toi, tu sauves le peuple humilié ; tu fais baisser les yeux altiers.
29 Oui, toi, tu illumines ma lampe ; IHVH-Adonaï Elohaï, fulgure dans ma ténèbre !
30 Oui, en toi, je bondis contre la troupe ; en Elohaï je franchis le rempart.
31 Él ! Intègre est sa route ; affiné, le dire de IHVH-Adonaï, lui, le bouclier de tous ceux qui s’abritent en lui.
32 Oui, qui est Eloha hormis IHVH-Adonaï ? Et qui, le roc, sinon notre Elohîms ?
33 Él me ceint de vaillance ; il donne l’intégrité à ma route.
34 Il égale mes pieds à des biches, et me dresse sur mes tertres.
35 Il instruit mes mains pour la guerre ; mes bras plient l’arc de bronze.
36 Tu me donnes le bouclier de ton salut ; ta droite me restaure, ton appel me multiplie.
37 Tu élargis sous moi ma démarche, mes chevilles ne vacillent pas.
38 Je poursuis mes ennemis, je les atteins ; je ne retourne pas avant de les avoir achevés.
39 Je les pourfends, ils ne peuvent pas se lever ; ils tombent sous mes pieds.
40 Tu me ceins de vaillance pour la guerre, tu plies mes assaillants sous moi.
41 Tu me donnes mes ennemis par la nuque ; j’annihile mes haineux.
42 Ils appellent… pas de sauveur ! Vers IHVH-Adonaï… il ne leur répond pas !
43 Je les pulvérise comme de la poussière ; face au souffle je les vide, comme la boue de la rue.
44 Tu me libères des factions du peuple et me mets en tête des nations ; un peuple que je ne connaissais pas me sert.
45 À entendement d’oreille, ils m’entendent ; ces fils d’étrangers me flagornent.
46 Les fils d’étrangers sont fanés ; ils tremblent, hors de leurs forteresses.
47 Vive IHVH-Adonaï, il est béni, mon roc ; il est exalté, l’Elohîms de mon salut !
48 L’Él, donneur de mes vengeances, subjugue des peuples sous moi.
49 Mon évasion loin de mes ennemis, tu m’exaltes loin de mes assaillants, et me secours contre l’homme de violence.
50 Ainsi, je te célèbre parmi les nations, IHVH-Adonaï ; je chante ton nom.
51 Il grandit les saluts de son roi, le faiseur de chérissement à son messie, à David et sa semence, en pérennité.

Cette Bible est dans le domaine public.