×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Matthieu 10.22     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Matthieu 10.22
Vigouroux


1 Et ayant appelé Ses douze disciples, Il leur donna puissance sur les esprits impurs, pour les chasser et pour guérir toute langueur et toute infirmité.[10.1 Voir Marc, 3, 13 ; Luc, 6, 13 ; 9, 1.]
2 Or, voici les noms des douze apôtres : Le premier, Simon, qui est appelé Pierre, et André son frère ;
3 Jacques, fils de Zébédée, et Jean son frère ; Philippe et Barthélemy ; Thomas et Matthieu le publicain ; Jacques, fils d’Alphée, et Thaddée ;
4 Simon le Cananéen, et Judas Iscariote, qui Le trahit.[10.4 Judas Iscariote, c’est-à-dire de Carioth, ville de la tribu de Juda (voir Josué, 15, 25).]
5 Jésus envoya ces douze, en leur donnant ces instructions : N’allez pas vers les gentils, et n’entrez pas dans les villes des Samaritains ;[10.5 Les Samaritains, ainsi nommés parce qu’ils habitaient la Samarie, étaient les descendants des étrangers transportés dans ce pays après la ruine du royaume d’Israël, et les ennemis invétérés des Juifs. Voir 4 Rois, chapitre 17.]
6 mais allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.[10.6 Voir Actes des Apôtres, 13, 46.]
7 Et en y allant, prêchez, et dites : Le royaume des Cieux est proche.
8 Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons ; vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.
9 Ne possédez ni or, ni argent, ni monnaie dans vos ceintures ;[10.9 Voir Marc, 6, 8 ; Luc, 9, 3 ; 10, 4. — On portait autrefois la bourse suspendue à la ceinture ; on mettait aussi l’argent dans la ceinture elle-même, qui était creuse et large, comme le sont encore la plupart de celle des Orientaux.]
10 ni sac pour le chemin, ni deux tuniques, ni souliers, ni bâton : car l’ouvrier est digne de sa nourriture.
11 En quelque ville ou en quelque village que vous entriez, demandez qui y est digne, et demeurez chez lui jusqu’à ce que vous partiez.
12 En entrant dans la maison, saluez-la, en disant : Paix à cette maison.
13 Et si cette maison en est digne, votre paix viendra sur elle ; et si elle n’en est pas digne, votre paix reviendra à vous.
14 Et si quelqu’un ne vous reçoit pas et n’écoute pas vos paroles, en sortant de cette maison ou de cette ville, secouez la poussière de vos pieds.
15 En vérité, Je vous le dis, il y aura moins de rigueur pour Sodome et Gomorrhe, au jour du jugement, que pour cette ville.[10.15 Sodome avait été détruite, de même que Gomorrhe, à cause de ses crimes, par la vengeance divine (voir Genèse, 19, 24), qui fit pleuvoir sur elles une pluie de soufre et de feu.]
16 Voici que Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme des serpents, et simples comme des colombes.[10.16 Voir Luc, 10, 3.]
17 Mais mettez-vous en garde contre les hommes : car ils vous livreront aux tribunaux, et ils vous flagelleront dans leurs synagogues ;
18 et vous serez traduits, à cause de Moi, devant les gouverneurs et devant les rois, pour servir de témoignage à eux et aux nations.[10.18 En témoignage pour eux et pour les nations ; c’est-à-dire pour servir de témoignage et de preuve irrécusable du soin que Dieu a pris de leur faire annoncer la doctrine du salut, et de l’opiniâtreté avec laquelle ils l’ont refusée.]
19 Mais, lorsqu’ils vous livreront, ne vous inquiétez pas de la manière dont vous parlerez, ni de ce que vous direz ; car ce que vous devrez dire vous sera donné à l’heure même.
20 En effet, ce n’est pas vous qui parlez, mais c’est l’Esprit de votre Père qui parle en vous.
21 Or, le frère livrera son frère à la mort, et le père son fils ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir.
22 Et vous serez haïs de tous, à cause de Mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.
23 Lors donc qu’ils vous persécuteront dans une ville, fuyez dans une autre. En vérité, Je vous le dis, vous n’aurez pas achevé de parcourir les villes d’Israël, avant que le Fils de l’homme ne vienne.[10.23 Voir Marc, 8, 39 ; Luc, 9, 27. — Jusqu’à ce que vienne le Fils de l’homme… Voir Matthieu, note 16.28 et Jean, note 21.22.]
24 Le disciple n’est pas au-dessus du maître, ni le serviteur au-dessus de son seigneur.[10.24 Voir Luc, 6, 40 ; Jean, 13, 16 ; 15, 20.]
25 Il suffit au disciple d’être comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le Père de famille Béelzébub, combien plus ceux de Sa maison ![10.25 Béelzébub était le nom d’une idole des Philistins. Les Juifs donnaient ce nom au démon, parce que les faux dieux sont des démons.]
26 Ne les craignez donc point ; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni rien de secret qui ne doive être connu.[10.26 Voir Marc, 4, 22 ; Luc, 8, 17 ; 12, 2.]
27 Ce que Je vous dis dans les ténèbres, dites-le dans la lumière, et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits.[10.27 Sur les toits. Les toits des maisons orientales sont en forme de terrasse. Voir Marc, note 2.4.]
28 Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et qui ne peuvent tuer l’âme ; mais craignez plutôt celui qui peut perdre et l’âme et le corps dans la géhenne.[10.28 Dans la géhenne. Voir Matthieu, note 5.22.]
29 Deux passereaux ne se vendent-ils pas un as ? Cependant il n’en tombent pas un à terre sans la volonté de votre Père.[10.29 Voir 2 Rois, 14, 11 ; Actes des Apôtres, 27, 34. — Un as. Comparer à Matthieu, 5, 26. — Sans votre Père ; c’est-à-dire sans la volonté, sans l’ordre de votre Père. Le Sauveur veut faire entendre ici à ses apôtres qu’ils sont sous la protection spéciale du Père céleste, et que, par conséquent, ils n’ont rien à craindre de la part des hommes.]
30 Les cheveux mêmes de votre tête sont tous comptés.
31 Ne craignez donc point ; vous valez mieux que beaucoup de passereaux.
32 C’est pourquoi, quiconque Me confessera devant les hommes, Je le confesserai aussi Moi-même devant Mon Père qui est dans les Cieux.[10.32 Voir Marc, 8, 38 ; Luc, 9, 26 ; 12, 8 ; 2 Timothée, 2, 12.]
33 Mais quiconque Me reniera devant les hommes, Je le renierai aussi Moi-même devant Mon Père qui est dans les Cieux.
34 Ne pensez pas que Je sois venu apporter la paix sur la terre ; Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.[10.34 Voir Luc, 12, 51. — L’Evangile est ce glaive qui sépare un fils de son père, quand ce père veut persister dans son infidélité, etc. Et le verset suivant n’est que l’explication de celui-ci.]
35 Car Je suis venu séparer l’homme d’avec son père, et la fille d’avec sa mère, et la belle-fille d’avec sa belle-mère ;
36 et l’homme aura pour ennemis ceux de sa propre maison.[10.36 Voir Michée, 7, 5.]
37 Celui qui aime son père ou sa mère plus que Moi, n’est pas digne de Moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que Moi, n’est pas digne de Moi.[10.37 Voir Luc, 14, 26.]
38 Celui qui ne prend pas sa croix et ne Me suit pas, n’est pas digne de Moi.[10.38 Voir Matthieu, 16, 24 ; Marc, 8, 34 ; Luc, 14, 27.]
39 Celui qui conserve sa vie, la perdra ; et celui qui aura perdu sa vie à cause de Moi, la trouvera.[10.39 Voir Matthieu, 16, 25 ; Luc, 9, 24 ; 17, 33 ; Jean, 12, 25. — Celui qui sauvera sa vie (Qui invenit animam suam) ; c’est-à-dire qui tient beaucoup à sa vie, qui tient par-dessus tout à la conserver. Le mot vie (âme en grec et en latin), désigne la vie passagère du corps et la vie éternelle de l’âme. Notre-Seigneur joue ici et dans les passages parallèles sur ces deux sens. Dans l’Ecriture, le mot âme (anima), ou substance spirituelle, se prend en effet aussi pour la vie et les biens de ce monde, et pour la personne même, le soi.]
40 Celui qui vous reçoit, Me reçoit ; et celui qui Me reçoit, reçoit Celui qui M’a envoyé.[10.40 Voir Luc, 10, 16 ; Jean, 13, 20.]
41 Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète, recevra une récompense de prophète ; et celui qui reçoit un juste en qualité de juste, recevra une récompense de juste.
42 Et quiconque aura donné à boire seulement un verre d’eau froide à l’un de ces tout petits, parce qu’il est Mon disciple, en vérité, Je vous le dis, il ne perdra pas sa récompense. [10.42 Voir Marc, 9, 40.]

Cette Bible est dans le domaine public.