×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /   /  Actes 22.3     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 22.3
Traduction œcuménique de la Bible


1 « Frères et pères, écoutez donc la défense que j’ai maintenant à vous présenter. »
2 Le calme s’accrut encore quand ils entendirent que Paul s’adressait à eux en langue hébraïque.
3 « Je suis Juif, né à Tarse en Cilicie, mais c’est ici, dans cette ville, que j’ai été élevé et que j’ai reçu aux pieds de Gamaliel une formation strictement conforme à la Loi de nos pères. J’étais un partisan farouche de Dieu, comme vous l’êtes tous aujourd’hui,
4 et, persécutant à mort cette Voie, j’ai fait enchaîner et jeter en prison des hommes et des femmes.
5 Le Grand Prêtre et tout le collège des anciens peuvent en témoigner : c’est d’eux en effet que j’avais reçu des lettres pour nos frères lorsque je me suis rendu à Damas avec mission d’enchaîner et d’amener à Jérusalem, pour les faire punir, ceux qui étaient là-bas.
6 « Je poursuivais donc ma route et j’approchais de Damas quand soudain, vers midi, une grande lumière venue du ciel m’enveloppe de son éclat.
7 Je tombe à terre et j’entends une voix me dire : “Saoul, Saoul, pourquoi me persécuter ?”
8 Je réponds : “Qui es-tu, Seigneur ?” La voix reprend : “Je suis Jésus le Nazôréen, c’est moi que tu persécutes.”
9 Mes compagnons avaient bien vu la lumière mais ils n’avaient pas entendu la voix qui me parlait.
10 Je demande : “Que dois-je faire, Seigneur ?” Et le Seigneur me répond : “Relève-toi, va à Damas, et là on t’indiquera dans le détail la tâche qui t’est assignée.”
11 Mais, comme l’éclat de cette lumière m’avait ôté la vue, c’est conduit par la main de mes compagnons que j’arrive à Damas.
12 « Il y avait là un certain Ananias ; c’était un homme pieux, fidèle à la Loi, dont la réputation était bonne auprès de tous les Juifs qui habitaient là.
13 Il vient me trouver et me dit alors : “Saoul, mon frère, retrouve la vue !” Et, à l’instant même, je la retrouve et je le vois.
14 Il me dit : “Le Dieu de nos pères t’a destiné à connaître sa volonté, à voir le Juste et à entendre sa propre voix.
15 Tu dois en effet être témoin pour lui, devant tous les hommes, de ce que tu auras vu et entendu.
16 Pourquoi donc hésiterais-tu ? Allons ! Reçois le baptême et la purification de tes péchés en invoquant son nom.”
17 « De retour à Jérusalem, un jour que j’étais en prière dans le temple, il m’est arrivé de tomber en extase ;
18 je vois le Seigneur qui me disait : “Vite, quitte Jérusalem sans tarder, car ils n’accueilleront pas le témoignage que tu me rendras.”
19 Je réponds : “Mais, Seigneur, ils savent bien que c’est moi qui allais dans les synagogues pour faire mettre en prison et battre de verges ceux qui croient en toi.
20 Et lorsque le sang d’Etienne, ton témoin, a été répandu, moi aussi j’étais là, j’approuvais ses meurtriers et je gardais leurs vêtements.”
21 Mais il me dit : “Va, c’est au loin, vers les nations païennes, que je vais, moi, t’envoyer.” »
22 Les Juifs qui avaient écouté Paul jusqu’à ces mots se mirent alors à pousser des cris : « Qu’on débarrasse la terre d’un tel individu ! Il ne doit pas rester vivant ! »
23 Comme ils vociféraient, jetaient leurs manteaux et lançaient en l’air de la poussière,
24 le tribun donna l’ordre de faire entrer Paul dans la forteresse et de lui appliquer la question par le fouet, pour découvrir le motif de ces cris qu’on poussait contre lui.
25 On allait étendre Paul pour le fouetter quand il dit au centurion de service : « Un citoyen romain, qui n’a même pas été jugé, avez-vous le droit de lui appliquer le fouet ? »
26 À ces mots, le centurion alla mettre le tribun au courant : « Qu’allais-tu faire ! L’homme est citoyen romain ! »
27 Le tribun revint donc demander à Paul : « Dis-moi, tu es vraiment citoyen romain ? » — « Oui », dit Paul.
28 Le tribun reprit : « Moi, j’ai dû payer la forte somme pour acquérir ce droit. » — « Et moi, dit Paul, je le tiens de naissance. »
29 Ceux qui allaient le mettre à la question le laissèrent donc immédiatement ; quant au tribun, il avait pris peur en découvrant que c’était un citoyen romain qu’il gardait enchaîné.
30 Le lendemain, décidé à savoir avec certitude ce dont les Juifs accusaient Paul, il lui fit enlever ses chaînes ; puis il ordonna une réunion des grands prêtres avec tout le Sanhédrin et fit descendre Paul pour comparaître devant eux.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988