×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)  / Actes 10.10  / strong 1611     

Actes 10.10
Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)


L’Évangile annoncé aux non-Juifs

1 Il y avait Césarée un homme Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne.
2 Cet homme était pieux et craignait Dieu, avec toute sa maison ; il faisait beaucoup d’aumônes au peuple, et priait Dieu continuellement.
3 Vers la neuvième heure du jour, il vit clairement dans une vision un ange de Dieu qui entra chez lui, et qui lui dit : Corneille !
4 Les regards fixés sur lui, et saisi d’effroi il répondit : Quest-ce, Seigneur Et l’ange lui dit : Tes prières et tes aumônes sont montées devant Dieu, et il s’en est souvenu.
5 Envoie maintenant des hommes à, et fais venir Simon, Pierre ;
6 il est logé chez un certain Simon, corroyeur, dont la maison est près de la mer.
7 Dès que l’ange qui lui avait parlé fut parti, Corneille appela deux de ses serviteurs, et un soldat pieux d’entre ceux qui étaient attachés à sa personne ;
8 et, après leur avoir tout raconté, il les envoya à Joppé.
9 Le lendemain, comme ils étaient en route, et qu’ils approchaient de la ville, Pierre monta sur le toit, vers la sixième heure, pour prier.
10 Il eut faim, et il voulut manger . Pendant qu’on lui préparait à manger, il tomba en extase.
11 Il vit le ciel ouvert, et un objet semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins , qui descendait et s’abaissait vers la terre,
12 et se trouvaient tous les quadrupèdes et les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel.
13 Et une voix lui dit : Lève-toi, Pierre, tue et mange.
14 Mais Pierre dit : Non, Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur.
15 Et pour la seconde fois la voix se fit encore entendre à lui : Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé.
16 Cela arriva jusqu’à trois fois ; et aussitôt après, l’objet fut retiré dans le ciel.
17 Tandis que Pierre ne savait en lui-même que penser du sens de la vision qu’il avait eue , voici, les hommes envoyés par Corneille, s’étant informés de la maison de Simon, se présentèrent à la porte,
18 et demandèrent à haute voix si c’était que logeait Simon, surnommé Pierre.
19 Et comme Pierre était à réfléchir sur la vision, l’Esprit lui dit : Voici, trois hommes te demandent ;
20 lève-toi , descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés.
21 Pierre donc descendit, et il dit à ces hommes : Voici, je suis celui que vous cherchez ; quel est le motif qui vous amène
22 Ils répondirent : Corneille, centenier, homme juste et craignant Dieu, et de qui toute la nation des Juifs rend un bon témoignage, a été divinement averti par un saint ange de te faire venir dans sa maison et d’entendre tes paroles.
23 Pierre donc les fit entrer, et les logea Le lendemain, il se leva, et partit avec eux Quelques-uns des frères de Joppé laccompagnèrent.
24 Ils arrivèrent à Césarée le jour suivant Corneille les attendait, et avait invité ses parents et ses amis intimes.
25 Lorsque Pierre entra, Corneille, qui était allé au-devant de lui, tomba ses pieds et se prosterna.
26 Mais Pierre le releva, en disant : Lève-toi ; moi aussi, je suis un homme.
27 Et conversant avec lui, il entra, et trouva beaucoup de personnes réunies.
28 Vous savez, leur dit-il, qu’il est défendu à un Juif de se lier avec un étranger ou d’entrer chez lui ; mais Dieu m’a appris à ne regarder aucun homme comme et impur.
29 C’est pourquoi je n’ai pas eu d’objection à venir, puisque vous m’avez appelé ; je vous demande donc pour quel motif vous m’avez envoyé chercher.
30 Corneille dit : Il y a quatre jours, à cette heure-ci , je priais dans ma maison à la neuvième heure ; et voici, un homme vêtu d’un habit éclatant se présenta devant moi,
31 et dit : Corneille, ta prière a été exaucée, et Dieu s’est souvenu de tes aumônes.
32 Envoie donc à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre ; il est logé dans la maison de Simon, corroyeur, près de la mer.
33 Aussitôt j’ai envoyé vers toi, et tu as bien fait de venir. Maintenant donc nous sommes tous devant Dieu, pour entendre tout ce que le Seigneur t’a ordonné de nous dire.
34 Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit : En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes,
35 mais qu’en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable.
36 Il a envoyé la parole aux fils d’Israël, en leur annonçant la paix par Jésus-Christ, qui est le Seigneur de tous.
37 Vous savez ce qui est arrivé dans toute la Judée, après avoir commencé en Galilée, à la suite du baptême que Jean a prêché ;
38 vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui.
39 Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont tué, en le pendant au bois.
40 Dieu l’a le troisième jour, et il a permis qu’il apparût,
41 non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après qu’il fut ressuscité des morts.
42 Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est lui qui a été établi par Dieu juge des vivants et des morts.
43 Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés.
44 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole.
45 Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint-Esprit était aussi répandu sur les païens.
46 Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. Alors Pierre dit :
47 Peut-on refuser l’eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous
48 Et il ordonna qu’ils fussent baptisés au nom du Seigneur. Sur quoi ils le prièrent de rester quelques jours auprès d’eux.

Code strong pour « ekstasis »

Strong numéro :1611 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
ἔκστασις, εως, ἡ

Vient de 1839

Mot translittéré Entrée du TDNT

ekstasis

2:449,217

Prononciation phonétique Type de mot

(ek’-stas-is)   

Nom féminin

Définition :
  1. tout mouvement d’une chose depuis sa place, modification depuis son état, déplacement.
  2. un trouble de l’esprit par rapport à son état normal, aliénation de l’esprit, avec des réactions semblables à celles d’un lunatique ou à celles d’un homme qu’une émotion soudaine transporte comme s’il était hors de lui. Bien qu’il soit réveillé, son esprit quitte tout l’environnement, et il est entièrement fixé sur les choses divines, et ce qu’il perçoit avec ses yeux et ses oreilles lui est en réalité montré par Dieu.
  3. stupeur, l’état de celui qui selon l’importance ou la nouveauté d’un événement est rempli d’un mélange de crainte et d’émerveillement.
Traduit dans la Louis Segond 1910 par :

étonnement, trouble, surprise, extase ; 7

Concordance :

Marc 5.42
Aussitôt la jeune fille se leva , et se mit à marcher ; car elle avait douze ans. Et ils furent dans un grand étonnement 1611.

Marc 16.8
Elles sortirent du sépulcre et s’enfuirent . La peur et le trouble 1611 les avaient saisies; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi .

Luc 5.26
Tous étaient dans l’étonnement 1611, et glorifiaient Dieu ; remplis de crainte, ils disaient : Nous avons vu aujourd’hui des choses étranges.

Actes 3.10
Ils reconnaissaient que c’était celui qui était assis   à la Belle porte du temple pour demander l’aumône, et ils furent remplis   d’étonnement et de surprise 1611 au sujet de ce qui lui était arrivé .

Actes 10.10
Il eut faim, et il voulut manger .  Pendant qu ’on lui préparait à manger, il tomba en extase 1611.

Actes 11.5
J ’étais dans la ville de Joppé, et, pendant que je priais  , je tombai en extase 1611 et j’eus une vision : un objet , semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins, descendait du ciel et vint jusqu’à moi.

Actes 22.17
De retour à Jérusalem, comme je priais dans le temple, je fus ravi en extase 1611,


Cette Bible est dans le domaine public.