×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Irmeyahou 49     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Irmeyahou 49
André Chouraqui


Pour les Benéi ’Amôn

1 Pour les Benéi ’Amôn. Ainsi dit IHVH-Adonaï : Israël n’a-t-il pas de fils ? N’a-t-il pas d’héritier ? Pourquoi Malkâm hérite-t-il de Gad, et son peuple habite-t-il ses villes ?
2 Aussi, voici, les jours viennent, harangue de IHVH-Adonaï : Je ferai entendre à Raba des Benéi ’Amôn l’ovation de la guerre. Elle sera en tell de désolation. Ses essaims, au feu, seront incendiés. Israël héritera de ses héritiers, dit IHVH-Adonaï.
3 Geins, Hèshbôn ! Oui, ’Aï a été razziée. Vociférez, filles de Raba, ceignez-vous de sacs ! Lamentez-vous, voguez dans les enclos ! Oui, Malkâm va en exil, avec ses desservants et ses chefs, ensemble.
4 Comment ! tu te louangeais dans les vallées ? Elle fluait, ta vallée, fille renégate, sécurisée en tes trésors : « Qui viendra contre moi ?
5 Me voici, je fais venir contre toi le tremblement, harangue d’Adonaï Sebaot, de tous les alentours. Vous êtes bannis, chaque homme en face de lui, sans regroupeur pour l’errant.
6 Après quoi, je ferai retourner le retour des Benéi ’Amôn, harangue de IHVH-Adonaï. Pour Edôm

Pour Edôm

7 Pour Edôm. Ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot : N’y a-t-il plus de sagesse au Téimân ? Le conseil de ceux qui discernent s’est perdu. Leur sagesse s’est pourrie.
8 Fuyez, disposez, enfoncez-vous pour habiter, habitants de Dedân ! Oui, le désastre d’’Éssav, je le fais venir contre lui : le temps où je le sanctionne.
9 Si des vendangeurs venaient à toi, ils laisseraient des grappilles ; ou des voleurs, dans la nuit, ils ne détruiraient qu’à leur suffisance.
10 Oui, moi j’ai trouvé ’Éssav, j’ai découvert ses cachettes ; il ne peut plus se cacher. Razziés, sa semence, ses frères, ses voisins, et il n’est plus !
11 Abandonne tes orphelins ; moi, je les ferai vivre ; tes veuves se sécuriseront en moi !
12 Oui, ainsi dit IHVH-Adonaï : Voici, ceux dont le jugement était de ne pas boire la coupe, ils la boiront, ils la boiront : Et toi, serais-tu innocenté, innocenté ? Tu ne seras pas innocenté ! Oui, tu la boiras, tu la boiras !
13 Oui, j’ai juré par moi-même, harangue de IHVH-Adonaï ; oui, en désolation, en flétrissure, en ruine, en malédiction, telle sera Bosra. Toutes ses villes seront en ruine, en pérennité.
14 J’ai entendu une rumeur de IHVH-Adonaï, un délégué envoyé parmi les nations : « Groupez-vous, venez contre elle, levez-vous pour la guerre ! »
15 Oui, voici, petit je t’ai donné parmi les nations, méprisé parmi l’humain.
16 Ta monstruosité t’a dupé, le bouillonnement de ton cœur. Réside aux ravines du rocher, saisis l’altitude de la colline ! Oui, hausserais-je ton nid comme un vautour, de là je descendrais, harangue de IHVH-Adonaï.
17 Et c’est Edôm en désolation. Tout passant, près d’elle, se désole. Il persifle à tous ses coups,
18 comme au bouleversement de Sedôm, d’’Amora et de leurs voisins, dit IHVH-Adonaï. Pas un homme n’habitera là, il n’y résidera pas un fils d’humain.
19 Voici, comme un lion, il monte du génie du Iardèn vers l’oasis impétueuse. Oui, en un instant, je le ferai courir loin d’elle. Quel adolescent préposerai-je sur elle ? Oui, qui est comme moi ? Qui peut me contraindre ? Quel est ce pâtre qui se dressera en face de moi ?
20 Aussi, entendez la décision de IHVH-Adonaï, ce qu’il a décidé pour Edôm ; ses pensées, ce qu’il pense sur les habitants de Téimân : ils seront entraînés par les petits ovins ; ils désoleront contre eux leurs oasis.
21 À la voix de leur chute, la terre tremble. Une clameur sur la mer du Jonc sa voix est entendue.
22 Voici, comme un vautour, il monte, plane, et déploie ses ailes sur Bosra. Le cœur des héros d’Edôm, en ce jour, sera comme le cœur d’une femme en couches. Pour Damèssèq

Pour Damèssèq

23 Pour Damèssèq : Elle blêmit, Hamat avec Arpad ; oui, elles entendent une rumeur pernicieuse ; elles fondent. Sur la mer, le fracas ne peut se calmer.
24 Damèssèq faiblit, elle vire pour s’enfuir. La transe l’a saisie, la détresse ; les douleurs l’ont saisie, comme une accouchée.
25 Comment est-elle abandonnée, la ville de louange, la cité de ma réjouissance ?
26 Aussi, ses adolescents tomberont dans ses places ; tous les hommes de guerre seront figés en ce jour, harangue de IHVH-Adonaï Sebaot.
27 J’attise le feu contre le rempart de Damèssèq. Il mange les châteaux de Bèn-Hadad. Pour Qédar

Pour Qédar

28 Pour Qédar et les royaumes de Hasor que Neboukhadrèsar, roi de Babèl, a frappés. Ainsi dit IHVH-Adonaï : Levez-vous, montez vers Qédar. Razziez les fils du Levant.
29 Ils prendront leurs tentes, leurs ovins, leurs tentures, tous leurs objets ; ils emporteront leurs chameaux. Ils crieront contre eux : « L’épouvante alentour ! »
30 Enfuyez-vous, errez fort ! Enfoncez-vous pour habiter, habitants de Hasor, harangue de IHVH-Adonaï. Oui, Neboukhadrèsar, roi de Babèl, a décidé contre eux une décision ; il a pensé contre eux une pensée.
31 Levez-vous, montez vers un peuple quiet, qui demeure en sécurité, harangue de IHVH-Adonaï ; sans double portail, sans verrous pour lui, ils demeureront solitaires.
32 Et leurs dromadaires sont en pillage, la multitude de leur cheptel en butin. Je les disperse à tout vent, les tondus du coin. Je fais venir leur désastre de tous les passants, harangue de IHVH-Adonaï.
33 Et c’est Hasor, un logis de chacals, une désolation, en pérennité. Pas un homme n’y habitera, pas un fils d’humain n’y résidera. Sur ’Éilâm

Sur ’Éilâm

34 Ce qu’était la parole de IHVH-Adonaï à Irmeyahou, l’inspiré, sur ’Éïlâm, en-tête du règne de Sidqyahou, roi de Iehouda, pour dire :
35 Ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot : Me voici, je brise l’arc d’’Éïlâm, tête de leur héroïsme.
36 Je fais venir sur ’Éïlâm quatre souffles des quatre extrémités des ciels, et je les disperse à tous ces souffles. Il ne sera pas de nation où ne viendront les bannis d’’Éïlâm.
37 J’effare ’Éïlâm face à leurs ennemis, face au demandeur de leur être. Je fais venir contre eux le malheur, la brûlure de ma narine, harangue de IHVH-Adonaï. J’envoie derrière eux l’épée, jusqu’à les achever.
38 Je mets mon trône en ’Éïlâm. J’y supprime les rois et les chefs, harangue de IHVH-Adonaï.
39 Et c’est dans l’après-des-jours, je ferai retourner le retour d’‘Éïlâm, harangue de IHVH-Adonaï.

Cette Bible est dans le domaine public.