×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Psaume 89     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Psaumes 89
Segond « Colombe »


Alliance de Dieu avec David

1 Poème d’Étân, l’Ézrahite.
2 Je chanterai toujours les actes bienveillants de l’Éternel ;
Ma bouche fera connaître ta fidélité de génération en génération.
3 Car je dis : La bienveillance est bâtie pour l’éternité ;
(Voici) les cieux : en eux tu affermis ta fidélité.
4 — J’ai conclu une alliance avec mon élu ;
J’ai fait un serment à David, mon serviteur :
5 J’affermirai ta descendance pour toujours
Et bâtirai ton trône de génération en génération. —
6 Les cieux célèbrent tes merveilles, Éternel !
De même ta fidélité dans l’assemblée des saints.
7 Qui, en effet, dans la nue, peut se mesurer à l’Éternel ?
Qui est comparable à l’Éternel parmi les fils des dieux ?
8 Dieu est terrible au grand conseil des saints,
Redoutable pour tous ceux qui l’environnent.
9 Éternel, Dieu des armées ! qui est comme toi puissant, Éternel ?
Ta fidélité t’environne.
10 C’est toi qui domines l’orgueil de la mer ;
Quand ses vagues se soulèvent, c’est toi qui les apaises.
11 C’est toi qui écrasas l’Égypte comme un cadavre,
Tu dispersas tes ennemis par ton bras puissant.
12 À toi le ciel, à toi aussi la terre ;
Le monde et ce qui le remplit, c’est toi qui l’as fondé.
13 Le nord et le midi, c’est toi qui les a créés ;
Le Thabor et l’Hermon acclament ton nom.
14 À toi un bras (armé) de vaillance ;
Ta main est puissante, ta droite élevée.
15 La justice et le droit sont la base de ton trône.
La bienveillance et la vérité se tiennent devant ta face.
16 Heureux le peuple attentif au cri d’appel ;
Éternel ! il marche à la lumière de ta face,
17 Par ton nom, il est dans l’allégresse tout le jour ;
Par ta justice, il s’élève.
18 Car tu es sa splendeur et sa puissance ;
C’est par ta faveur que s’élève notre force.
19 Car notre bouclier est à l’Éternel,
Au Saint d’Israël notre roi.
20 Alors tu parlas dans une vision à tes fidèles
Et tu dis : J’ai prêté mon secours à un héros,
J’ai élevé du (milieu du) peuple un jeune homme ;
21 J’ai trouvé David, mon serviteur,
Je l’ai oint de mon huile sainte.
22 C’est lui que ma main soutiendra ;
Mon bras le fortifiera.
23 L’ennemi ne le surprendra pas,
L’homme injuste ne l’humiliera pas.
24 Je mettrai en pièces ses adversaires devant lui,
Et je frapperai ceux qui le haïssent.
25 Ma fidélité et ma bienveillance seront avec lui,
Et sa force s’élèvera par mon nom.
26 Je soumettrai à sa main la mer
Et les fleuves à sa droite.
27 Lui, il m’invoquera (en disant) : Tu es mon père !
Mon Dieu et le rocher de mon salut !
28 Et moi, je ferai de lui le premier-né,
Le plus haut placé des rois de la terre.
29 Je lui conserverai toujours ma bienveillance,
Et mon alliance avec lui sera ferme ;
30 Je rendrai sa descendance perpétuelle
Et son trône (aussi durable que) les jours des cieux.
31 Si ses fils abandonnent ma loi
Et ne marchent pas selon mes ordonnances,
32 S’ils profanent mes prescriptions
Et n’observent pas mes commandements,
33 J’interviendrai contre leur révolte avec un bâton,
Contre leur faute par des coups ;
34 Mais je ne ferai pas cesser ma bienveillance pour lui
Et je ne lui ferai pas défaut dans ma fidélité ;
35 Je ne profanerai pas mon alliance
Et je ne changerai pas ce qui est sorti de mes lèvres.
36 J’ai juré une fois par ma sainteté :
Mentirai-je à David ?
37 Sa descendance subsistera toujours ;
Son trône sera devant moi comme le soleil,
38 Comme la lune il sera établi pour toujours,
Le témoin qui est dans la nue est fidèle.
39 Et pourtant, tu as rejeté, tu as repoussé !
Tu t’es irrité contre ton messie !
40 Tu as dédaigné l’alliance de ton serviteur ;
Tu as profané à terre son diadème.
41 Tu as fait des brèches à toutes ses clôtures,
Tu as mis en ruines ses forteresses.
42 Tous les passants l’ont dépouillé ;
Il est le déshonneur de ses voisins.
43 Tu as élevé la droite de ses adversaires,
Tu as réjoui tous ses ennemis ;
44 Tu as fait reculer le tranchant de son épée,
Tu ne l’as pas soutenu dans le combat ;
45 Tu as mis un terme à son éclat,
Tu as jeté son trône à terre ;
46 Tu as abrégé les jours de sa jeunesse,
Tu l’as couvert de honte.
47 Jusques à quand, Éternel, te cacheras-tu sans cesse,
Et ta fureur s’embrasera-t-elle comme le feu ?
48 Rappelle-toi ce qu’est la durée de ma vie,
Et pour quel néant tu as créé tous les êtres humains.
49 Quel est l’homme qui peut vivre et ne pas voir la mort,
Ou faire échapper son âme à l’emprise du séjour des morts ?
50 Où sont, Seigneur, tes actes bienveillants d’autrefois,
Ceux que tu as jurés à David dans ta fidélité ?
51 Souviens-toi, Seigneur, du déshonneur de tes serviteurs,
(Souviens-toi que) je porte en mon sein tous les peuples nombreux,
52 Éternel ! (Souviens-toi) que tes ennemis déshonorent,
Ils déshonorent les pas de ton messie.
53 BÉNI SOIT À JAMAIS L’ÉTERNEL ! AMEN ! AMEN !

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.