×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Samuel 23     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Samuel 23
Segond « Colombe »


Dernières paroles de David

1 Voici les dernières paroles de David : Oracle de David, fils d’Isaï,
Oracle de l’homme haut placé,
Du messie du Dieu de Jacob,
Du chantre agréable d’Israël.
2 L’Esprit de l’Éternel a parlé par moi,
Et sa parole est sur ma langue.
3 Le Dieu d’Israël a parlé,
Le rocher d’Israël m’a dit :
Celui qui domine sur les humains est juste,
Celui qui domine dans la crainte de Dieu,
4 Est pareil à la lumière du matin, quand le soleil se lève
Par un matin sans nuages ;
Par son éclat et par la pluie la verdure sort de terre.
5 N’en est-il pas ainsi de ma maison avec Dieu,
Puisqu’il a fait avec moi une alliance éternelle,
En tous points réglée et gardée ?
Ne fera-t-il pas germer tout mon salut
Et tout ce qui est agréable ?
6 Mais les vauriens sont tous comme le charbon que l’on rejette,
Et que l’on ne prend pas avec la main ;
7 L’homme qui les touche
S’arme d’un fer ou du bois d’une lance ;
C’est par le feu qu’ils seront brûlés sur place.

Les vaillants hommes de David

8 Voici les noms des vaillants hommes de David : Yocheb-Bachébeth le Tahkemonite, chef de division. C’est lui qui brandit sa lance sur huit cents hommes, qu’il transperça en une seule fois.
9 Après lui, Éléazar, fils de Dodo, fils d’Ahohi. Il était l’un des trois vaillants hommes qui défièrent avec David les Philistins qui s’étaient rassemblés là pour le combat, tandis que les hommes d’Israël se retiraient sur les hauteurs.
10 C’est lui qui se leva et frappa les Philistins jusqu’à ce que sa main soit lasse et qu’elle reste collée à son épée. L’Éternel opéra une grande délivrance ce jour-là. Le peuple revint à la suite d’Éléazar, seulement pour prendre les dépouilles.
11 Après lui Chamma, fils d’Agué, de Harar. Les Philistins s’étaient rassemblés à Léhi. Il y avait là une pièce de terre remplie de lentilles ; et le peuple fuyait devant les Philistins.
12 Chamma se tint debout au milieu de la pièce, la reprit et frappa les Philistins ; et l’Éternel opéra une grande délivrance.
13 Trois des trente chefs descendirent vers le temps de la moisson et vinrent auprès de David dans la caverne d’Adoullam, lorsqu’une troupe de Philistins était campée dans la vallée des Rephaïm.
14 David était alors dans la forteresse, et il y avait à ce moment là un poste de Philistins à Bethléhem.
15 David exprima un désir et dit : Qui me fera boire de l’eau de la citerne qui est à la porte de Bethléhem
16 Alors les trois vaillants hommes forcèrent le camp des Philistins et puisèrent de l’eau de la citerne qui est à la porte de Bethléhem. Ils l’apportèrent et la présentèrent à David ; mais il ne voulut pas la boire et il la répandit en libation devant l’Éternel.
17 Il dit : Loin de moi, ô Éternel, (la pensée) de faire cela ! N’est-ce pas le sang de ces hommes qui sont allés au péril de leur vie ? Et il ne voulut pas la boire. Voilà ce que firent ces trois vaillants hommes.
18 Abichaï, frère de Joab, fils de Tserouya, était à la tête des trois. C’est lui qui brandit sa lance sur trois cents hommes qu’il transperça et qui eut du renom parmi les trois.
19 Il a eu le plus de gloire parmi les trois. C’est lui qui fut leur chef ; mais il n’égala pas les trois premiers.
20 Benayahou, fils de Yehoyada, était fils d’un homme de valeur et aux nombreux exploits, originaire de Qabtseel. C’est lui qui frappa les deux Ariel de Moab. C’est lui qui descendit et qui frappa un lion au milieu d’une citerne, un jour de neige.
21 C’est lui qui frappa un Égyptien d’un aspect (formidable). Dans la main de l’Égyptien, il y avait une lance ; il descendit contre lui avec un bâton, arracha la lance de l’Égyptien et le tua avec sa lance.
22 Voilà ce que fit Benayahou, fils de Yehoyada, et il eut du renom parmi les trois vaillants hommes.
23 Il a eu le plus de gloire parmi les trente ; mais il n’égala pas les trois (premiers). David l’admit dans son conseil secret.
24 Asaël, frère de Joab (du nombre) des trente.
Elhanân, fils de Dodo, de Bethléhem.
25 Chamma, de Harod.
Éliqa, de Harod.
26 Hélets, de Péleth.
Ira, fils d’Iqéch, de Teqoa.
27 Abiézer, d’Anatoth.
Mebounnaï, de Houcha.
28 Tsalmôn, d’Ahoah.
Maharaï, de Netopha.
29 Héleb, fils de Baana, de Netopha.
Ittaï, fils de Ribaï, de Guibea des Benjaminites.
30 Benayahou, de Piratôn. Hiddaï, de Nahalé-Gaach.
31 Abi-Albôn, de la Araba.
Azmaveth, de Barhoum.
32 Éliahba, de Chaalbôn.
Bené-Yachên.
Jonathan.
33 Chamma, de Harar.
Ahiam, fils de Charar, d’Arar.
34 Éliphéleth, fils d’Ahasbaï, fils d’un Maakathien.
Éliam, fils d’Ahitophel, de Guilo.
35 Hetsraï, de Karmel.
Paaraï, d’Arab.
36 Yigueal, fils de Nathan, de Tsoba.
Bani, de Gad.
37 Tséleq, l’Ammonite.
Nahraï, de Beéroth, qui portait les armes de Joab, fils de Tserouya.
38 Ira, de Yéter.
Gareb, de Yéter.
39 Urie, le Hittite. En tout, trente-sept.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.