×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Irmeyahou 51     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Irmeyahou 51
André Chouraqui


Coupe d’or, Babèl

1 Ainsi dit IHVH-Adonaï : Me voici, j’éveille contre Babèl et contre les habitants de Léb-Qamaï un souffle destructeur.
2 J’envoie contre Babèl des étrangers, ils l’aliènent, ils vidangent sa terre. Oui, ils sont contre elle, tout autour, au jour du malheur.
3 Qu’il ne tende pas, ne tende pas, le tendeur, son arc ; qu’il ne s’élève pas dans sa cuirasse ! N’ayez pas compassion de ses adolescents ; interdisez toute sa milice !
4 Les victimes tombent en terre des Kasdîm, les poignardés dans ses allées.
5 Non, il n’est pas veuf, Israël, ni Iehouda, de son Elohîms, de IHVH-Adonaï Sebaot. Oui, leur terre est pleine de culpabilité contre le sacré d’Israël.
6 Fuyez du sein de Babèl, échappez-vous, l’homme et son être ; ne vous figez pas dans son tort ! Oui, c’est le temps de la vengeance pour IHVH-Adonaï, la rétribution qu’il lui paye.
7 Coupe d’or, Babèl, en main de IHVH-Adonaï ! Elle a enivré toute la terre. De son vin, les nations ont bu. Aussi les nations sont-elles insanes. La vengeance de IHVH-Adonaï

La vengeance de IHVH-Adonaï

8 Soudain elle tombe, Babèl ; elle se brise. Geignez sur elle ; prenez du baume pour sa douleur : peut-être guérira-t-elle.
9 « Nous avons soigné Babèl, mais elle n’est pas guérie. Abandonnez-la ! Allons, chaque homme vers sa terre ! Oui, son jugement touche les ciels ; il est porté jusqu’en éther. »
10 IHVH-Adonaï a fait sortir notre justification. Venez, racontons à Siôn l’œuvre de IHVH-Adonaï, notre Elohîms !
11 Affûtez les flèches, remplissez les pavois. IHVH-Adonaï a éveillé le souffle des rois de Madaï : oui, contre Babèl sa préméditation, pour la détruire. Oui, la vengeance de IHVH-Adonaï, c’est elle ; la vengeance de son temple.
12 Sur les remparts de Babèl portez la bannière ; renforcez la garde, postez des gardiens, préparez des embuscades ! Oui, IHVH-Adonaï l’a prémédité aussi ; il a fait aussi ce dont il a parlé aux habitants de Babèl. Maîtresse des trésors

Maîtresse des trésors

13 Tu demeures sur les eaux multiples, maîtresse des trésors. Elle vient, ta fin, la coudée de ton usure.
14 IHVH-Adonaï Sebaot l’a juré en son être : Oui, je t’ai remplie d’humains comme de larves, et ils répondent contre toi : « Hourra ! »
15 Le faiseur de la terre, en sa force, affermit le monde ; en sa sagesse, en son discernement, il a tendu les ciels.
16 De la voix, il donne le tumulte d’eaux des ciels ; il fait monter les cumulus des confins de la terre. Il fait les éclairs pour la pluie et sort le souffle de ses trésors.
17 Stupide, tout humain, sans comprendre ; blême, tout affineur de sa sculpture : oui, mensonge, sa fonte ; pas de souffle en elle.
18 Une fumée, une œuvre d’illusionnistes : au temps de leur sanction, elles perdront.
19 La part de Ia’acob n’est pas comme ceux-là : oui, il est le formateur du tout, le rameau de sa possession. Son nom : IHVH-Adonaï Sebaot. Une martoire

Une martoire

20 Tu étais pour moi une martoire, des engins de guerre ; et j’ai martelé par toi les nations, j’ai détruit par toi les royaumes.
21 J’ai martelé par toi le cheval et son cavalier ; j’ai martelé par toi le char et son cavalier.
22 J’ai martelé par toi l’homme et la femme ; j’ai martelé par toi le vieillard et le jeune ; j’ai martelé par toi l’adolescent et la vierge.
23 J’ai martelé par toi le pâtre et son troupeau ; j’ai martelé par toi le laboureur et sa paire ; j’ai martelé par toi les pachas et les seconds.
24 Mais je paye à Babèl et à tous les habitants de Kasdîm, tout leur mal qu’ils ont fait à Siôn sous vos yeux, harangue de IHVH-Adonaï.
25 Me voici contre toi, mont du Destructeur, harangue de IHVH-Adonaï. Destructeur de toute la terre, je tends ma main contre toi. Je te fais rouler des rochers, je te donne en montagne incendiée.
26 Ils ne prendront pas de toi une pierre d’angle, ni une pierre de fondation. Oui, tu es en désolation de pérennité, harangue de IHVH-Adonaï.
27 Portez la bannière, sonnez du shophar dans les nations ! Consacrez contre elle des nations ; faites-le entendre contre elle, royaumes d’Ararat, de Mini, d’Ashkenaz ! Sanctionne-la, maréchal ; fais monter les chevaux comme des larves hérissées !
28 Consacrez contre elle des nations : les rois de Madaï, ses pachas, tous ses seconds, toute la terre de son gouvernement.
29 La terre tremble, elle trépide ; oui, les pensées de IHVH-Adonaï ont surgi contre Babèl, pour mettre la terre de Babèl en désolation, sans habitant. Babèl en désolation

Babèl en désolation

30 Les héros de Babèl ont cessé de guerroyer ; ils habitent dans les forteresses. Leur héroïsme a gercé ; ce sont des femmes. Ils incendient ses demeures, ses verrous sont brisés.
31 Le coureur à l’abord du coureur court, le rapporteur à l’abord du rapporteur, pour le rapporter au roi de Babèl : oui, elle est investie, sa ville, aux extrémités.
32 Les gués sont saisis, les étangs brûlés au feu ; les hommes de guerre sont affolés
33 Oui, ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot, l’Elohîms d’Israël : La fille de Babèl est comme une aire au temps du foulage. Encore un peu, et le temps de la moisson viendra pour elle.
34 Neboukhadrèsar, roi de Babèl, m’a mangé. Il m’a fait tressaillir, il m’a exposé en objet vide, il m’a englouti comme un crocodile. Il a rempli sa bedaine de mes jouissances, il m’a banni.
35 « Ma violence et ma viande contre Babèl » !, dit l’habitante de Siôn. « Mon sang contre les habitants de Kasdîm ! », dit Ieroushalaîm.
36 Aussi, ainsi dit IHVH-Adonaï : Me voici, je dispute ta dispute ; je me venge en ta vengeance ; j’assèche sa mer, je taris sa nappe.
37 Et c’est Babèl, monceaux, logis de chacals, désolation, persiflage, sans un habitant.
38 Ensemble, comme des lionceaux, ils rugissent ; ils grondent comme de petites lionnes.
39 Je place leur poison dans leur festin ; je les enivre tandis qu’ils exultent. Ils s’endorment du sommeil de pérennité ; ils ne se réveilleront pas, harangue de IHVH-Adonaï.
40 Je les ferai descendre comme des bovidés à la boucherie, comme des béliers avec des menons. Le rempart est tombé

Le rempart est tombé

41 Quoi ! Elle est investie, Shéshakh-Babèl ; prise, la louange de toute la terre ! Quoi ! Elle est en désolation, Babèl des nations !
42 La mer est montée contre Babèl. Au grondement de ses vagues, elle est recouverte.
43 Ses villes sont en désolation : reg, terre, steppe, telle que n’habitera aucun homme, où ne passera nul fils d’humain.
44 Je sanctionne Bél à Babèl ; je fais sortir son engloutissement de sa bouche, elles n’afflueront plus vers lui, les nations. Même le rempart de Babèl est tombé.
45 Sortez de son sein, mon peuple ! Faites échapper chaque homme son être, à la brûlure de la narine de IHVH-Adonaï !
46 Que votre cœur ne mollisse pas, que vous ne frémissiez pas de la rumeur entendue sur terre ! La rumeur viendra dans l’année ; et ensuite, dans l’année de la rumeur, la violence sur terre, gouverneur contre gouverneur. Jubilez contre Babèl

Jubilez contre Babèl

47 Aussi, voici, les jours viennent, je sanctionnerai les sculptures de Babèl. Toute sa terre sera blême ; toutes ses victimes tomberont en son sein.
48 Jubilez contre Babèl, ciels, terre et tout ce qui y est ! Oui, du Septentrion les razzieurs viennent à elle, harangue de IHVH-Adonaï.
49 Babèl aussi tombera, victimes d’Israël ! À Babèl aussi, elles tombaient, les victimes de toute la terre !
50 Rescapés de l’épée, allez, ne vous arrêtez pas. Souvenez-vous au loin de IHVH-Adonaï ; Ieroushalaîm vous montera au cœur.
51 Nous avons blêmi ; oui, nous avons entendu la flétrissure ; l’opprobre a couvert nos faces ; oui, les étrangers sont venus contre les sanctuaires de la maison de IHVH-Adonaï.
52 Aussi, voici, les jours viennent, harangue de IHVH-Adonaï, je sanctionnerai ses statues. Dans toute sa terre, la victime râlera. Babèl monte aux ciels

Babèl monte aux ciels

53 Oui, Babèl monte aux ciels ; oui, elle fortifie dans l’altitude son énergie ; mais ses razzieurs viennent de ma part, harangue de IHVH-Adonaï.
54 Voix, clameur de Babèl, grande brisure en terre des Kasdîm !
55 Oui, IHVH-Adonaï razzie Babèl, la grande voix s’y perd, ses vagues grondent ; comme les eaux multiples, le tumulte de leur voix est donné.
56 Oui, le razzieur vient contre elle, contre Babèl. Ils sont investis, ses héros ; ils sont effarés, ses arcs. Oui, il les paye, il les paye, l’Él des rétributions, IHVH-Adonaï.
57 J’enivre ses chefs, ses sages, ses pachas, ses seconds, ses héros ; ils sommeillent du sommeil de pérennité. Ils ne se réveilleront pas, harangue du roi. Son nom : IHVH-Adonaï Sebaot.
58 Ainsi dit IHVH-Adonaï Sebaot : les remparts de Babèl, la large, se dénudent, ils se dénudent. Ses hautes portes au feu sont incendiées. Les nations se lassent aux mains du vide ; les patries, aux mains du feu, se fatiguent. L’acte englouti

L’acte englouti

59 La parole qu’Irmeyahou, l’inspiré, ordonne à Serayah bèn Néryah bèn Mahséyah, quand il va avec Sidqyahou, roi de Iehouda, à Babèl, en l’an quatre de son règne ; et Serayah était chef de l’intendance.
60 Irmeyahou écrit tout le malheur qui viendra à Babèl ; sur un seul acte toutes les paroles écrites sur Babèl.
61 Irmeyahou dit à Serayah : « À ta venue à Babèl, vois et lis toutes ces paroles. »
62 Dis : ‹ IHVH-Adonaï, tu as parlé à ce lieu pour le trancher, pour qu’il ne soit plus en lui d’habitant, depuis l’humain jusqu’à la bête. Oui, il sera en désolation de pérennité. ›
63 Et ce sera quand tu achèveras de lire cet acte, attache-lui une pierre, et jette-le au milieu du Perat,
64 et dis : « Ainsi Babèl sombrera ; elle ne se relèvera plus, face au malheur que moi-même je fais venir contre elle. Ils seront fatigués ! » Jusqu’ici les paroles d’Irmeyahou.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf