Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Genèse 38.7
Ancien testament Zadok Kahn


Juda et Tamar

1 Il arriva, en ce temps-là, que Juda s’éloigna d’avec ses frères, et s’achemina chez un habitant d’Adoullam, nommé Hira.
2 Là, Juda vit la fille d’un Cananéen, appelé Choua ; il l’épousa et s’approcha d’elle.
3 Elle conçut et enfanta un fils, à qui il donna le nom d’Er.
4 Elle conçut encore et eut un fils, et elle lui donna le nom d’Onân.
5 De nouveau elle enfanta un fils, et elle le nomma Chêla. (il était à Kezib lorsqu’elle l’enfanta. )
6 Juda choisit une épouse à Er, son premier-né ; elle se nommait Thamar.
7 Er, le premier-né de Juda, ayant déplu au Seigneur, le Seigneur le fit mourir.
8 Alors Juda dit à Onân : « Épouse la femme de ton frère en vertu du lévirat, afin de constituer une postérité à ton frère. »
9 Onân comprit que cette postérité ne serait pas la sienne ; et alors, chaque fois qu’il approchait de la femme de son frère, il corrompait sa voie, afin de ne pas donner de postérité à son frère.
10 Sa conduite déplut au Seigneur, qui le fit mourir de même.
11 Et Juda dit à Thamar, sa belle-fille : « Demeure veuve dans la maison de ton père, jusqu’à ce que mon fils Chêla soit plus grand. » Car il craignait qu’il ne mourût, lui aussi, comme ses frères. Et Thamar s’en alla demeurer dans la maison de son père.
12 Longtemps après, mourut la fille de Choua, femme de Juda. Quand Juda se fut consolé, il alla surveiller la tonte de ses brebis avec Hira son ami, l’Adoullamite, à Timna.
13 On informa Thamar en ces termes : « Ton beau-père monte en ce moment à Timna pour tondre ses brebis. »
14 Elle quitta ses vêtements de veuve, prit un voile et s’en couvrit ; et elle s’assit au carrefour des Deux-Sources, qui est sur le chemin de Timna. Car elle voyait que Chêla avait grandi, et qu’elle ne lui avait pas été donnée pour épouse.
15 Juda l’ayant aperçus, la prit pour une prostituée ; car elle avait voilé son visage.
16 Il se dirigea de son côté, et lui dit : « Laisse-moi te posséder. » Car il ignorait que ce fût sa belle-fille. Elle répondit : « Que me donneras-tu pour me posséder ? »
17 Il répliqua : « Je t’enverrai un chevreau de mon troupeau. » Et elle dit : « Bien, si tu me donnes un gage en attendant cet envoi. »
18 Il reprit : « Quel gage te donnerai-je » Elle répondit : « Ton sceau, ton cordon, et le bâton que tu as à la main. » Il les lui donna, il approcha d’elle, et elle conçut de son fait.
19 Elle se leva et partit ; elle quitta son voile, et reprit les vêtements de son veuvage.
20 Juda envoya le chevreau par l’entremise de son ami l’Adoullamite, pour retirer le gage des mains de cette femme ; il ne la trouva point.
21 Il questionna les gens de l’endroit disant : « Où est la prostituée qui se tient aux Deux-Sources, sur le chemin ? » Ils répondirent : « il n’y a point de prostituée ici. »
22 Il retourna auprès de Juda, et dit : « Je ne l’ai pas trouvée ; et même les habitants de l’endroit ont dit qu’il n’y avait point là de prostituée. »
23 Et Juda dit : « Qu’elle garde ce qu’elle a et que nous n’ayons pas à rougir ; car enfin, j’ai envoyé ce chevreau et tu n’as pu la trouver. »
24 Or, environ trois mois après on informa Juda, en disant : « Thamar, ta bru, s’est prostituée, et elle porte dans son sein le fruit de la débauche. » Juda répondit : « Emmenez-la, et qu’elle soit brûlée ! »
25 Comme on l’emmenait, elle envoya dire à son beau-père : « Je suis enceinte du fait de l’homme à qui ces choses appartiennent. » Et elle dit : « Examine, je te prie, à qui appartiennent ce sceau, ces cordons et ce bâton. »
26 Juda les reconnut et dit : « Elle est plus juste que moi, car il est vrai que je ne l’ai point donnée à Chêla mon fils. » Cependant il cessa, dès lors, de la connaître.
27 Or il se trouva, lors de son enfantement, qu’elle portait des jumeaux dans son sein.
28 Au moment de la délivrance, l’un d’eux avança la main ; la sage-femme la saisit et y attacha un fil d’écarlate, pour indiquer que celui-ci était né le premier
29 Comme il retirait sa main, voici que son frère vint au monde. Elle dit : « Avec quelle violence tu te fais jour ! » Et on lui donna le nom de Péreç.
30 Ensuite naquit son frère dont la main portait le fil d’écarlate. On lui donna le nom de Zérah.

Cette Bible est dans le domaine public.