×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 15.8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 15.8
Lemaistre de Sacy


Guerre contre les Amalécites

1 Après cela Samuel vint dire à Saül : C’est moi que le Seigneur a envoyé pour vous sacrer roi sur Israël, son peuple. Ecoutez donc maintenant ce que le Seigneur vous commande :
2 Voici ce que dit le Seigneur des armées : J’ai rappelé en ma mémoire tout ce qu’Amalec a fait autrefois à Israël, et de quelle sorte il s’opposa à lui dans son chemin lorsqu’il sortait de l’Égypte.
3 C’est pourquoi marchez contre Amalec, taillez-le en pièces, et détruisez tout ce qui est à lui. Ne lui pardonnez point : ne désirez rien de ce qui lui appartient ; mais tuez tout , depuis l’homme jusqu’à la femme, jusqu’aux petits enfants, et ceux qui sont encore à la mamelle, jusqu’aux bœufs, aux brebis, aux chameaux et aux ânes.
4 Saül commanda donc au peuple de prendre les armes , et en ayant fait la revue comme s’ils avaient été des agneaux, il se trouva deux cent mille hommes de pied, et dix mille hommes de la tribu de Juda.
5 Il marcha ensuite jusqu’à la ville d’Amalec, il dressa des embuscades le long du torrent ;
6 et il dit aux Cinéens : Allez, retirez-vous, séparez-vous des Amalécites, de peur que je ne vous enveloppe avec eux. Car vous avez usé de miséricorde envers tous les enfants d’Israël lorsqu’ils revenaient de l’Égypte. Les Cinéens se retirèrent donc du milieu des Amalécites.
7 Et Saül tailla en pièces les Amalécites, depuis Hévila jusqu’à Sur, qui est vis-à-vis de l’Égypte.
8 Il prit vif Agag, roi des Amalécites, et fit passer tout le peuple au fil de l’épée.
9 Mais Saül avec le peuple épargna Agag. Il réserva ce qu’il y avait de meilleur dans les troupeaux de brebis et de bœufs, dans les béliers, dans les meubles et les habits, et généralement tout ce qui était de plus beau ; et ils ne voulurent point le perdre : mais ils tuèrent, ou ils détruisirent tout ce qui se trouva de vil et de méprisable.
10 Le Seigneur adressa alors sa parole à Samuel, et lui dit :
11 Je me repens d’avoir fait Saül roi, parce qu’il m’a abandonné, et qu’il n’a point exécuté mes ordres. Samuel en fut tout attristé, et il cria au Seigneur toute la nuit.
12 Et s’étant levé avant le jour pour aller trouver Saül au matin, on vint lui dire que Saül était venu sur le Carmel, où il s’était dressé un arc de triomphe, et qu’au sortir de là il était descendu à Galgala. Samuel vint donc trouver Saül, qui offrait au Seigneur un holocauste des prémices du butin qu’il avait emmené d’Amalec.
13 Samuel s’étant approché de Saül, Saül lui dit : Béni soyez-vous du Seigneur ! J’ai accompli la parole du Seigneur.
14 Samuel lui dit : D’où vient donc ce bruit de troupeaux de brebis et de bœufs que j’entends ici, et qui retentit à mes oreilles ?
15 Saül lui dit : On les a amenés d’Amalec : car le peuple a épargné ce qu’il y avait de meilleur parmi les brebis et les bœufs, pour les immoler au Seigneur, votre Dieu ; et nous avons tué tout le reste.
16 Samuel dit à Saül : Permettez-moi de vous dire ce que le Seigneur m’a dit cette nuit. Dites, répondit Saül.
17 Samuel ajouta : Lorsque vous étiez petit à vos yeux, n’êtes-vous pas devenu le chef de toutes les tribus d’Israël ? Le Seigneur vous a sacré roi sur Israël ;
18 il vous a envoyé à cette guerre, et il vous a dit : Allez, faites passer au fil de l’épée les Amalécites qui sont des méchants : combattez contre eux jusqu’à ce que vous ayez tout tué.
19 Pourquoi donc n’avez-vous point écouté la voix du Seigneur ? pourquoi vous êtes-vous laissé aller au désir du butin, et pourquoi avez-vous péché aux yeux du Seigneur ?
20 Saül dit à Samuel : Au contraire, j’ai écouté la voix du Seigneur : j’ai exécuté l’entreprise pour laquelle il m’avait envoyé ; j’ai amené Agag, roi d’Amalec, et j’ai tué les Amalécites.
21 Mais le peuple a pris du butin, des brebis et des bœufs, qui sont les prémices de ce qui a été tué, pour les immoler au Seigneur, son Dieu, à Galgala.
22 Samuel lui répondit : Sont-ce des holocaustes et des victimes que le Seigneur demande ? et ne demande-t-il pas plutôt que l’on obéisse à sa voix ? L’obéissance est meilleure que les victimes, et il vaut mieux se rendre à sa voix, que de lui offrir les béliers les plus gras.
23 Car la désobéissance aux ordres du Seigneur est un péché égal à celui de la magie ; et la résistance à sa volonté est un crime égal à l’idolâtrie. Puis donc que vous avez rejeté la parole du Seigneur, le Seigneur vous a rejeté, et il ne veut plus que vous soyez roi.
24 Saül dit à Samuel : J’ai péché, parce que j’ai agi contre la parole du Seigneur, et contre ce que vous m’aviez dit, par la crainte du peuple, et par le désir de le satisfaire.
25 Mais portez, je vous prie, mon péché ; et venez avec moi, afin que j’adore le Seigneur.
26 Samuel répondit à Saül : Je n’irai point avec vous, parce que vous avez rejeté la parole du Seigneur, et que le Seigneur vous a rejeté, et ne veut plus que vous soyez roi d’Israël.
27 En même temps Samuel se retourna pour s’en aller ; mais Saül le prit par le coin de son manteau, qui se déchira.
28 Alors Samuel lui dit : Le Seigneur a déchiré aujourd’hui le royaume d’Israël, et vous l’a arraché des mains pour le donner à un autre, qui vaut mieux que vous.
29 Celui qui triomphe dans Israël, ne pardonnera point, et il demeurera inflexible sans se repentir de ce qu’il a fait : car il n’est pas un homme pour se repentir.
30 Saül lui dit : J’ai péché, mais honorez-moi maintenant devant les anciens de mon peuple et devant Israël ; et revenez avec moi, afin que j’adore le Seigneur, votre Dieu.
31 Samuel retourna donc, et suivit Saül ; et Saül adora le Seigneur.
32 Alors Samuel dit : Amenez-moi Agag, roi d’Amalec. On lui présenta Agag, qui était fort gras, et tout tremblant. Et Agag dit : Faut-il qu’une mort amère me sépare ainsi de tout ?
33 Samuel lui dit : Comme votre épée a ravi les enfants à tant de mères ; ainsi votre mère parmi les femmes sera sans enfants. Et il le coupa en morceaux devant le Seigneur à Galgala.
34 Samuel s’en retourna ensuite à Ramatha, et Saül s’en alla en sa maison à Gabaa.
35 Depuis ce jour-là Samuel ne vit plus Saül jusqu’au jour de sa mort ; mais il le pleurait sans cesse, parce que le Seigneur se repentait de l’avoir établi roi sur Israël.

Cette Bible est dans le domaine public.