×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jean 5.15     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jean 5.15
Lemaistre de Sacy


Oppositions à Jésus

Guérison à la piscine de Béthesda

1 Après cela la fête des Juifs étant arrivée, Jésus s’en alla à Jérusalem.
2 Or il y avait à Jérusalem la piscine des brebis, qui s’appelle en hébreu Bethsaïda, qui avait cinq galeries,
3 dans lesquelles étaient couchés un grand nombre de malades, d’aveugles, de boiteux et de ceux qui avaient les membres desséchés ; et tous attendaient que l’eau fût remuée.
4 Car l’ange du Seigneur en un certain temps descendait dans cette piscine, et en remuait l’eau ; et celui qui y entrait le premier après que l’eau avait été ainsi remuée, était guéri, quelque maladie qu’il eût.
5 Or il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans.
6 Jésus l’ayant vu couché, et connaissant qu’il était malade depuis fort longtemps, lui dit : Voulez-vous être guéri ?
7 Le malade lui répondit : Seigneur ! je n’ai personne pour me jeter dans la piscine après que l’eau a été remuée : et pendant le temps que je mets à y aller, un autre y descend avant moi.
8 Jésus lui dit : Levez-vous, emportez votre lit, et marchez.
9 À l’instant cet homme fut guéri ; et prenant son lit, il commença à marcher. Or ce jour-là était un jour de sabbat.
10 Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri : C’est aujourd’hui le sabbat, il ne vous est pas permis d’emporter votre lit.
11 Il leur répondit : Celui qui m’a guéri, m’a dit : Emportez votre lit, et marchez.
12 Ils lui demandèrent : Qui est donc cet homme qui vous a dit : Emportez votre lit, et marchez ?
13 Mais celui qui avait été guéri, ne savait pas lui-même qui il était : car Jésus s’était retiré de la foule du peuple qui était là.
14 Depuis, Jésus trouva cet homme dans le temple, et lui dit : Vous voyez que vous êtes guéri ; ne péchez plus à l’avenir, de peur qu’il ne vous arrive quelque chose de pis.
15 Cet homme s’en alla trouver les Juifs, et leur dit que c’était Jésus qui l’avait guéri.
16 Et c’est pour cette raison que les Juifs persécutaient Jésus, parce qu’il faisait ces choses le jour du sabbat.
17 Alors Jésus leur dit : Mon Père ne cesse point d’agir jusqu’à présent, et j’agis aussi incessamment .
18 Mais les Juifs cherchaient encore avec plus d’ardeur à le faire mourir ; parce que non-seulement il ne gardait pas le sabbat, mais qu’il disait même que Dieu était son Père, se faisant ainsi égal à Dieu. Jésus ajouta donc, et leur dit :
19 En vérité, en vérité je vous dis, que le Fils ne peut rien faire de lui-même, et qu’il ne fait que ce qu’il voit faire au Père : car tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait comme lui ;
20 parce que le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu’il fait ; et il lui montrera des œuvres encore plus grandes que celles-ci, en sorte que vous en serez vous-mêmes remplis d’admiration.
21 Car comme le Père ressuscite les morts, et leur rend la vie ; ainsi le Fils donne la vie à qui il lui plaît.
22 Car le Père ne juge personne : mais il a donné tout pouvoir de juger au Fils ;
23 afin que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore point le Fils, n’honore point le Père qui a envoyé.
24 En vérité, en vérité je vous le dis : celui qui entend ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle, et il ne tombe point dans la condamnation ; mais il est déjà passé de la mort à la vie.
25 En vérité, en vérité je vous le dis : l’heure vient, et elle est déjà venue , où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’entendront vivront.
26 Car comme le Père a la vie en lui-même, il a aussi donné au Fils d’avoir la vie en lui-même ;
27 et il lui a donné le pouvoir de juger, parce qu’il est Fils de l’homme.
28 Ne vous étonnez pas de ceci : car le temps vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres, entendront la voix du Fils de Dieu :
29 et ceux qui auront fait de bonnes œuvres, sortiront des tombeaux pour ressusciter à la vie ; mais ceux qui en auront fait de mauvaises, en sortiront pour ressusciter à leur condamnation.
30 Je ne puis rien faire de moi-même. Je juge selon ce que j’entends, et mon jugement est juste ; parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.
31 Si c’est moi qui rends témoignage de moi-même, mon témoignage n’est pas véritable.
32 Mais il y en a un autre qui rend témoignage de moi ; et je sais que le témoignage qu’il en rend, est véritable.
33 Vous avez envoyé à Jean ; et il a rendu témoignage à la vérité.
34 Pour moi, ce n’est pas d’un homme que je reçois le témoignage ; mais je dis ceci afin que vous soyez sauvés.
35 Jean était une lampe ardente et luisante ; et vous avez voulu vous réjouir pour un peu de temps à la lueur de sa lumière.
36 Mais pour moi, j’ai un témoignage plus grand que celui de Jean : car les œuvres que mon Père m’a donné pouvoir de faire, les œuvres, dis-je, que je fais, rendent témoignage de moi, que c’est mon Père qui m’a envoyé ;
37 et mon Père qui m’a envoyé, a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n’avez jamais entendu sa voix, ni rien vu qui le représentât ;
38 et sa parole ne demeure point en vous ; parce que vous ne croyez point à celui qu’il a envoyé.
39 Vous lisez avec soin les Écritures, parce que vous croyez y trouver la vie éternelle ; et ce sont elles qui rendent témoignage de moi.
40 Mais vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie.
41 Je ne tire point ma gloire des hommes.
42 Mais je vous connais ; et je sais que vous n’avez point en vous l’amour de Dieu.
43 Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas : si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez.
44 Comment pouvez-vous croire, vous qui recherchez la gloire que vous vous donnez les uns aux autres, et qui ne recherchez point la gloire qui vient de Dieu seul ?
45 Ne pensez pas que ce soit moi qui doive vous accuser devant le Père : vous avez un accusateur, qui est Moïse, en qui vous espérez.
46 Car si vous croyiez Moïse, vous me croiriez aussi ; parce que c’est de moi qu’il a écrit.
47 Si vous ne croyez pas ce qu’il a écrit, comment croirez-vous ce que je vous dis ?

Cette Bible est dans le domaine public.