×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Nouveau Testament Oltramare  / 2 Corinthiens 8.11     

2 Corinthiens 8.11
Nouveau Testament Oltramare


Instructions pour la collecte

Exemple des Églises de Macédoine et mission de Tite

1 Nous vous informons, mes frères, de la grâce que Dieu a faite aux fidèles des églises de la Macédoine.
2 Malgré la grande épreuve de la persécution, leur joie a été immense, et leur profonde pauvreté s’est magnifiquement montrée par la richesse de leur libéralité.
3 Ils ont donné selon leur pouvoir, je l’atteste, et même au delà de leur pouvoir, d’une manière toute spontanée,
4 nous ayant demandé fort instamment la faveur de prendre part à l’assistance destinée aux saints;
5 et, dépassant nos espérances, ils se sont donnés eux-mêmes au Seigneur d’abord, puis à nous, par la volonté de Dieu.
6 Nous avons donc prié Tite d’aller chez vous achever, de la manière qu’il l’avait déjà commencée, cette oeuvre de bienfaisance.
7 Comme vous excellez à tous égards, en foi, en éloquence, en science, en zèle pour tout ce qui est bien, et en affection pour nous, distinguez-vous aussi dans cette oeuvre de bienfaisance.
8 Ce n’est pas un ordre que je vous donne, mais je profite de l’empressement des autres, pour mettre aussi à l’épreuve la sincérité de votre charité:
9 vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, lui qui, étant riche, s’est fait pauvre à cause de vous, afin de vous faire riches par sa pauvreté.
10 C’est donc un avis que j’exprime ici; vous n’avez pas besoin d’autre chose, vous qui les premiers, non seulement avez commencé à agir, mais encore en avez eu l’intention dès l’an passé.
11 Eh bien! achevez maintenant votre oeuvre; comme il y a chez vous le bon vouloir de l’intention, qu’il y ait aussi l’exécution selon vos moyens.
12 Quand la bonne volonté existe, elle est agréable, pourvu qu’on donne à raison de ce qu’on peut, non à raison de ce qu’on ne peut pas.
13 Il ne s’agit pas de donner de l’aisance aux autres en vous écrasant, vous: c’est une affaire d’égalité;
14 dans la circonstance présente votre superflu suppléera à leur disette, afin que leur superflu supplée aussi à la vôtre, de sorte qu’il y ait égalité,
15 selon qu’il est écrit: «Celui qui avait beaucoup recueilli, n’avait pas trop, et celui qui avait peu recueilli, n’avait pas trop peu.»
16 Grâces soient rendues à Dieu de ce qu’il a mis au coeur de Tite le même zèle que nous avons pour vous.
17 Il a accueilli notre prière, et, dans son empressement, il part de son plein gré pour aller auprès de vous.
18 Nous lui avons adjoint le frère dont toutes les églises font l’éloge pour sa prédication de l’évangile,
19 et qui, de plus, a été appelé par les suffrages des églises à porter avec nous l’aumône que nous recueillons à la gloire du Seigneur même, et en preuve de notre bonne volonté.
20 Nous prenons cette mesure, pour qu’on ne nous adresse pas de reproches à propos de l’importante somme que nous recueillons;
21 car notre esprit se préoccupe de ce qui est bien, non seulement devant Dieu, mais encore aux yeux des hommes.
22 Nous avons envoyé avec eux notre frère, dont nous avons souvent éprouvé le zèle en mainte affaire, et que sa grande confiance en vous rend aujourd’hui plus empressé encore.
23 Nous vous les recommandons, soit Tite, qui est mon collègue et mon aide au milieu de vous, soit nos frères, qui sont les délégués des églises, la gloire de Christ.
24 En leur donnant des preuves de votre affection, et du juste orgueil que nous avons témoigné à votre sujet, vous le faites à la face des églises.

Cette Bible est dans le domaine public.