×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 51     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 51
Segond « Colombe »


1 Ainsi parle l’Éternel :
Voici que je soulève contre Babylone,
Et contre les habitants de Leb-Qamaï,
Un vent destructeur.
2 J’envoie contre Babylone des vanneurs qui la vanneront,
Qui videront son pays ;
Car ils fondront sur elle de toutes parts
Au jour du malheur.
3 Qu’on tende l’arc contre celui qui tend son arc,
Contre celui qui fait le fier dans sa cuirasse !
Soyez sans ménagements pour ses jeunes hommes !
Vouez à l’interdit toute son armée !
4 Qu’ils tombent blessés à mort dans le pays des Chaldéens,
Transpercés dans les rues de Babylone.
5 Car Israël et Juda ne sont pas veufs de leur Dieu,
De l’Éternel des armées,
Bien que leur pays soit pleinement coupable
Contre le Saint d’Israël.
6 Fuyez de Babylone, et que chacun sauve sa vie.
Ne soyez pas réduits au silence à cause de sa faute !
Car c’est un temps de vengeance pour l’Éternel ;
Il va lui rendre son dû !
7 Babylone était dans la main de l’Éternel une coupe d’or,
Qui enivrait toute la terre ;
Les nations ont bu de son vin :
C’est pourquoi les nations ont déraisonné.
8 Soudain Babylone est tombée, elle est brisée !
Hurlez sur elle, prenez du baume pour sa plaie :
Peut-être guérira-t-elle.
9 Nous avons voulu guérir Babylone,
Mais elle n’a pas guéri.
Abandonnons-la,
Et allons chacun dans notre pays ;
Car son jugement atteint jusqu’aux cieux
Et s’élève jusqu’aux nues.
10 L’Éternel fait apparaître notre justice ;
Venez, et racontons dans Sion
L’œuvre de l’Éternel, notre Dieu.
11 Aiguisez les flèches,
Emplissez les carquois !
L’Éternel a excité l’esprit des rois de Médie,
Parce qu’il a le dessein de détruire Babylone ;
Car c’est la vengeance de l’Éternel,
La vengeance de son temple.
12 Élevez une bannière contre les murailles de Babylone !
Renforcez la garde,
Postez des sentinelles,
Dressez des embuscades !
Car l’Éternel a un dessein,
Et il exécute
Ce qu’il a prononcé contre les habitants de Babylone.
13 Toi qui demeures près des grandes eaux
Et qui as d’immenses trésors,
Ta fin est venue, à la mesure de ta cupidité !
14 L’Éternel des armées l’a juré par lui-même :
Oui, je te remplirai d’hommes comme (si c’étaient) des grillons,
Et ils pousseront contre toi des cris de joie.
15 Il a fait la terre par sa puissance,
Il a fondé le monde par sa sagesse,
Il a étendu les cieux par son intelligence.
16 Lorsqu’il donne de la voix,
Les eaux s’amassent dans le ciel ;
Il fait monter les nuages du bout de la terre,
Il produit les éclairs pour la pluie,
Il fait sortir le vent de ses réserves.
17 Tout homme devient stupide par sa connaissance,
Tout orfèvre est honteux à cause de sa statue ;
Car ses idoles ne sont que fausseté,
Il n’y a pas en elles de souffle.
18 Elles ne sont que vanité,
Une œuvre ridicule ;
Elles disparaîtront,
Quand viendra leur châtiment.
19 Celui qui est la part de Jacob n’est pas comme elles ;
Car c’est lui qui façonne tout,
Notamment la tribu de son héritage.
L’Éternel des armées est son nom.
20 Tu as été pour moi un marteau, des armes de guerre.
J’ai martelé par toi des nations,
J’ai détruit par toi des royaumes.
21 Par toi j’ai martelé le cheval et son cavalier ;
Par toi j’ai martelé le char et celui qui le monte.
22 Par toi j’ai martelé l’homme et la femme ;
Par toi j’ai martelé le vieillard et l’enfant ;
Par toi j’ai martelé le jeune homme et la jeune fille.
23 Par toi j’ai martelé le berger et son troupeau ;
Par toi j’ai martelé le laboureur et son attelage ;
Par toi j’ai martelé les gouverneurs et les magistrats.
24 Je rendrai à Babylone
Et à tous les habitants de la Chaldée
Tout le mal qu’il ont fait à Sion sous vos yeux,
— Oracle de l’Éternel.
25 Me voici contre toi, montagne de destruction,
— Oracle de l’Éternel —,
Toi qui détruisais toute la terre !
J’étendrai ma main contre toi,
Je te roulerai du haut des rochers
Et je ferai de toi une montagne embrasée.
26 On ne tirera de toi ni pierres d’angle,
Ni pierres de fondation ;
Car tu seras à toujours une désolation,
— Oracle de l’Éternel…
27 Élevez une bannière dans le pays !
Sonnez du cor parmi les nations !
Consacrez contre elle des nations,
Appelez contre elle les royaumes
D’Ararat, de Minni et d’Achkenaz !
Établissez contre elle des recruteurs !
Faites avancer les chevaux comme des grillons qui se hérissent !
28 Consacrez contre elle des nations,
Avec les rois de Médie,
Ses gouverneurs et tous ses magistrats
Et tout le pays sous leur domination !
29 La terre s’est ébranlée, elle a tremblé ;
Lorsque le dessein de l’Éternel contre Babylone s’est réalisé ;
Faisant du pays de Babylone une désolation sans habitants.
30 Les guerriers de Babylone ont cessé de combattre,
Ils sont restés dans les forteresses ;
Leur vaillance est oubliée,
Ils sont devenus des femmes.
On a mis le feu à ses demeures,
On a brisé ses verrous.
31 Le coureur court à la rencontre du coureur,
Le messager à la rencontre du messager
Pour annoncer au roi de Babylone
Que sa ville est prise d’un bout (à l’autre),
32 Que les passages sont occupés,
Les marais embrasés par le feu
Et les hommes de guerre épouvantés.
33 Car ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël :
La fille de Babylone est comme une aire au temps où on la foule ;
Encore un instant,
Et le temps de la moisson sera venu pour elle.
34 Neboukadnetsar, roi de Babylone,
M’a dévorée, m’a disloquée ;
Il a fait de moi un vase vide ;
Tel le dragon, il m’a engloutie,
Il a rempli sa panse de ce que j’avais de précieux ;
Il m’a bannie.
35 Que la violence sur moi et sur ma chair (retombent) sur Babylone !
Dit l’habitante de Sion.
Et que mon sang (retombe) sur les habitants de la Chaldée !
Dit Jérusalem.
36 C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel :
Voici : je défendrai ta cause,
J’exercerai ta vengeance !
Je mettrai à sec la mer (de Babylone),
Et j’assècherai sa source.
37 Babylone sera un monceau (de pierres),
Un repaire de chacals,
Un objet de stupéfaction et de raillerie ;
Il n’y aura plus d’habitants.
38 Ils rugiront ensemble comme des lionceaux,
Ils gronderont comme de jeunes lions.
39 Quand ils seront échauffés,
Je préparerai leurs festins
Et je les enivrerai,
Pour qu’ils soient gais,
Qu’ils s’endorment d’un sommeil éternel,
Et qu’ils ne se réveillent plus,
— Oracle de l’Éternel.
40 Je les ferai descendre comme des agneaux à l’abattoir,
Comme des béliers et des boucs.
41 Eh quoi ! Chéchak est prise !
La louange de toute la terre est enlevée !
Eh quoi ! Babylone est devenue une désolation parmi les nations !
42 La mer est montée sur Babylone,
Qui a été couverte par la multitude de ses flots.
43 Ses villes sont devenues une désolation,
C’est un pays de sécheresse, une steppe ;
C’est un pays où personne n’habite,
Où ne passe aucun être humain.
44 J’interviendrai contre Bel à Babylone,
J’arracherai de sa bouche ce qu’il a englouti,
Et les nations n’afflueront plus vers lui.
La muraille même de Babylone est tombée !
45 Sortez du milieu d’elle, mon peuple,
Et que chacun sauve sa vie,
Loin de la colère ardente de l’Éternel,
46 De peur que votre cœur ne faiblisse
Et que vous n’ayez à craindre
Les bruits qu’on entendra dans le pays !
Car cette année, ce sera un bruit,
Et l’année suivante un autre bruit
La violence sera dans le pays,
Et un dominateur (s’élèvera) contre un autre dominateur.
47 C’est pourquoi voici que les jours viennent
Où j’interviendrai contre les statues de Babylone,
Et tout son pays sera dans la honte ;
Tous ses morts tomberont au milieu d’elle.
48 Sur Babylone retentiront les acclamations des cieux et de la terre,
Et de tout ce qu’ils renferment ;
Car du nord, les dévastateurs viendront sur elle,
— Oracle de l’Éternel.
49 Babylone aussi doit tomber, ô morts d’Israël,
Comme par Babylone sont tombés les morts de toute la terre.
50 Rescapés de l’épée, allez, ne vous arrêtez pas !
Au loin souvenez-vous de l’Éternel,
Et que Jérusalem ait une place dans vos cœurs !
51 Nous étions dans la honte,
Quand nous entendions l’insulte ;
La confusion couvrait nos visages,
Quand des étrangers sont venus
Dans le sanctuaire de la Maison de l’Éternel.
52 C’est pourquoi voici que les jours viennent,
— Oracle de l’Éternel —,
Où j’interviendrai contre ses statues ;
Et dans tout son pays les mourants soupireront.
53 Quand Babylone s’élèverait jusqu’aux cieux,
Quand elle rendrait inaccessibles ses hautes forteresses,
Des dévastateurs viendront contre elle de ma part
— Oracle de l’Éternel…
54 Un cri se fait entendre de Babylone,
Et un grand fracas du pays des Chaldéens.
55 Car l’Éternel dévaste Babylone,
Il en fait taire la grande voix ;
Ses flots mugissent comme de grandes eaux,
Qui donnent bruyamment de la voix.
56 Oui, le dévastateur vient contre elle, contre Babylone ;
Ses héros sont pris,
Leurs arcs sont brisés.
Car l’Éternel est un Dieu qui sait rétribuer,
Il rend à chacun son dû.
57 J’enivrerai ses ministres et ses sages,
Ses gouverneurs, ses magistrats et ses héros ;
Ils s’endormiront d’un sommeil éternel
Et ne se réveilleront plus,
— Oracle du roi, dont le nom est l’Éternel des armées.
58 Ainsi parle l’Éternel des armées :
Les immenses murailles de Babylone
Seront complètement démantelées,
Ses hautes portes seront brûlées par le feu ;
Ainsi les peuples auront travaillé pour rien,
Les nations se seront fatiguées pour du feu.
59 Ordre donné par le prophète Jérémie, à Seraya, fils de Nériya, fils de Mahséya, lorsqu’il se rendit à Babylone avec Sédécias, roi de Juda, la quatrième année du règne de celui-ci. Or, Seraya était premier chambellan.
60 Jérémie écrivit dans un livre tout le malheur qui devait arriver à Babylone, toutes ces paroles qui sont écrites sur Babylone.
61 Jérémie dit à Seraya : Lorsque tu arriveras à Babylone, tu veilleras à lire toutes ces parole.
62 et tu diras : Éternel, c’est toi-même qui as parlé sur ce lieu pour qu’il soit retranché et qu’il ne soit plus habité ni par les hommes ni par les bêtes, mais qu’il devienne une désolation pour toujours.
63 Et quand tu auras achevé la lecture de ce livre, tu y attacheras une pierre et tu le jetteras au milieu de l’Euphrate.
64 puis tu diras : Ainsi Babylone sera submergée, elle ne se relèvera pas du malheur que j’amènerai sur elle ; ils (tomberont) épuisés.
Là prennent fin les paroles de Jérémie.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.