×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Genèse 38     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Genèse 38
Segond « Colombe »


Juda et Tamar

1 En ce temps-là, Juda s’éloigna de ses frères et se retira vers un homme d’Adoullam, nommé Hira.
2 Là, Juda vit la fille d’un Cananéen, nommé Choua ; il la prit pour femme et alla vers elle.
3 Elle devint enceinte et accoucha d’un fils, auquel il donna le nom de Er.
4 Elle devint encore enceinte et accoucha d’un fils, auquel elle donna le nom d’Onân.
5 Une fois de plus, elle accoucha d’un fils auquel elle donna le nom de Chéla ; Juda était à Kezib quand elle accoucha.
6 Juda prit pour Er, son premier-né, une femme du nom de Tamar.
7 Er, premier-né de Juda, était mauvais aux yeux de l’Éternel, et l’Éternel le fit mourir.
8 Alors Juda dit à Onân : Va vers la femme de ton frère, épouse-la, comme beau-frère, et suscite une descendance à ton frère.
9 Onân, sachant que cette descendance ne serait pas à lui, (se) souillait à terre lorsqu’il allait vers la femme de son frère, afin de ne pas donner de descendance à son frère.
10 Ce qu’il faisait était mauvais aux yeux de l’Éternel qui le fit aussi mourir.
11 Alors Juda dit à sa belle-fille Tamar : Reste veuve dans la maison de ton père, jusqu’à ce que mon fils Chéla soit grand. Car il (se) disait : Celui-là aussi va mourir comme ses frères. Tamar s’en alla et resta dans la maison de son père.
12 Bien des jours s’écoulèrent, et la fille de Choua, femme de Juda, mourut. Lorsque Juda fut consolé, il monta à Timna, vers ceux qui tondaient son petit bétail, lui et son ami Hira, l’Adoullamite.
13 On le rapporta à Tamar, en disant : Voici ton beau-père qui monte à Timna, pour tondre son petit bétail.
14 Alors elle retira ses habits de veuve, elle se couvrit d’un voile (dont) elle s’enveloppa et s’assit à l’entrée d’Enaïm, sur le chemin de Timna ; car elle voyait que Chéla était devenu grand, alors qu’elle-même ne lui était pas donnée pour femme.
15 Juda la vit et la prit pour une prostituée, parce qu’elle avait le visage couvert.
16 Il l’aborda sur le chemin et dit : Allons, je vais venir vers toi. Car il n’avait pas reconnu que c’était sa belle-fille. Elle dit : Que me donneras-tu pour venir vers moi
17 Il répondit : Je t’enverrai un chevreau de mon petit bétail. Elle dit : À condition que tu me donnes un gage, jusqu’à ce que tu l’envoies.
18 Il répondit : Quel gage te donnerai-je ? Elle dit : Ton cachet, ton cordon et le bâton que tu as à la main. Il (les) lui donna. Puis il vint vers elle, et elle devint enceinte de lui.
19 Elle se leva et s’en alla ; elle retira son voile et remit ses habits de veuve.
20 Juda envoya le chevreau par l’intermédiaire de son ami l’Adoullamite, pour reprendre le gage des mains de la femme. Mais il ne la trouva pas.
21 Il questionna les gens de l’endroit, en disant : Où est cette courtisane qui (se tenait) à Enaïm, sur le chemin ? Ils répondirent : Il n’y a pas eu ici de courtisane.
22 Il retourna auprès de Juda et dit : Je ne l’ai pas trouvée, et même les gens de l’endroit ont dit : il n’y a pas ici de courtisane.
23 Juda dit : Qu’elle garde ce qu’elle a ! Ne nous exposons pas au mépris. Voilà que j’ai envoyé ce chevreau, mais toi tu ne l’as pas trouvée.
24 Environ trois mois après, on vint rapporter à Juda : Ta belle-fille Tamar s’est prostituée, et la voilà même enceinte à la suite de sa prostitution. Alors Juda dit : Faites-la sortir, et qu’elle soit brûlée.
25 Comme on l’amenait dehors, elle envoya dire à son beau-père : C’est de l’homme à qui ces (objets) appartiennent que je suis enceinte ; reconnais, je t’en prie, à qui sont ce cachet, ces cordons et ce bâton.
26 Juda les reconnut et dit : Elle est plus juste que moi, puisque je ne l’ai pas donnée à mon fils Chéla ; et il ne la connut plus.
27 Quand elle fut au moment d’accoucher, on vit que des jumeaux (se trouvaient) dans son sein.
28 Pendant l’accouchement il y en eut un qui présenta la main ; la sage-femme la prit et y attacha un fil cramoisi en disant : Celui-ci sort le premier.
29 Mais il retira la main, et son frère sortit. Alors la sage-femme dit : Quelle brèche tu t’es ouverte ! Elle lui donna le nom de Pérets.
30 Ensuite sortit son frère, qui avait à la main le fil cramoisi ; et on lui donna le nom de Zérah.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.