×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  /  Actes 2.8     

Actes 2.8
Vigouroux


Venue de l’Esprit à la Pentecôte

1 Lorsque le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils étaient tous ensemble dans un même lieu.
2 Tout à coup il se produisit, venant du ciel, un bruit comme celui d’un vent impétueux (qui arrive), et il remplit toute la maison où ils étaient assis.[2.2 Toute la maison. On croit communément que les Apôtres étaient dans le cénacle.]
3 Et ils virent paraître des langues séparées les unes des autres (qui se séparèrent), qui étaient comme de feu, et qui se posèrent sur chacun d’eux.
4 Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils commencèrent à parler diverses langues, selon que l’Esprit-Saint leur donnait de s’exprimer.[2.4 Voir Matthieu, 3, 11 ; Marc, 1, 8 ; Luc, 3, 16 ; Jean, 7, 39 ; Actes des Apôtres, 1, 8 ; 11, 16 ; 19, 6.]
5 Or il y avait à Jérusalem des Juifs pieux qui y séjournaient, de toutes les nations qui sont sous le ciel.
6 Après que ce bruit se fut fait entendre, ils accoururent en foule, et ils furent stupéfaits, parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue.
7 Ils étaient tous hors d’eux-mêmes ; et dans leur étonnement ils disaient : Tous ces hommes qui parlent ne sont-ils pas Galiléens ?
8 Comment donc chacun de nous les entend-il parler la langue de son pays ?
9 Parthes, Mèdes, Elamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée et la Cappadoce, le Pont et l’Asie,[2.9 Les quinze peuples énumérés ici et versets 10-11 doivent s’entendre des Juifs habitant au milieu d’eux. Les premiers nommés sont à l’est de la Judée ; de là saint Luc passe au nord, puis au sud et enfin à l’ouest. — Parthes. La Parthie était une province d’Asie, bornée à l’est par l’Ariane, au nord par l’Hyrcanie, à l’ouest par la Médie et au sud par les déserts de la Carmanie. — Mèdes. La Médie, située aussi en Asie et confinant à l’est à la Parthie, était de plus limitrophe, de ce côté, de l’Hyrcanie et de la Susiane ; au nord elle était limitée par la mer Caspienne, à l’ouest par la Syrie et la grande Arménie et au sud par la Perse. Elle avait pour capitale Ecbatane. — La Mésopotamie est la région de l’Asie située entre les deux fleuves de l’Euphrate et du Tigre, d’où son nom qui signifie en grec : au milieu des fleuves. Les Juifs y étaient très nombreux. — La Cappadoce, dans l’Asie Mineure, était bornée, dans l’empire romain, à l’est par la petite Arménie, au nord par le Pont, à l’ouest par la Galatie et la Lycaonie, au sud par la Cilicie et la Commagène. — Le Pont, aussi en Asie Mineure, avait pour frontières à l’est la petite Arménie ; au nord, le Pont-Euxin ; à l’ouest, la Paphlagonie et la Galatie ; au sud, la Cappadoce et la petite Arménie. — L’Asie. Ce nom, dans la division administrative de l’empire romain, désignait l’Asie proconsulaire, c’est-à-dire la Mysie, la Lydie, la Carie et la Phrygie et comprenait la plus grande partie de l’Asie Mineure orientale. La Phrygie est nommée séparément dans le verset 10 à cause de son importance.]
10 la Phrygie et la Pamphylie, l’Egypte et le territoire de la Libye qui est près de Cyrène, les étrangers résidant à Rome,[2.10 La Phrygie avait pour limites à l’est et au nord la Galatie ; au sud-est, la Lycaonie ; au nord-ouest, la Pisidie ; à l’ouest, la Lydie et la Mysie ; au nord-ouest et au nord, la Bythinie. Les villes phrygiennes mentionnées dans les Actes des Apôtres sont Laodicée, Hiérapolis et Colosses. — La Pamphylie était au sud de la Pisidie, à l’ouest de la Cilicie, au nord de la mer Méditerranée et à l’est de la Lycie et de la Phrygie mineure. — Les contrées de la Libye voisine de Cyrène. La Libye, vaste région de l’Afrique septentrionale, à l’ouest de l’Egypte, renfermait la Cyrénaïque, qui tirait son nom de la ville de Cyrène et où les Juifs étaient très nombreux. Cyrène était à onze milles romains de la Méditerranée. Les Juifs y avaient été établis par Ptolémée Ier, roi d’Egypte.]
11 Juifs ou (et) prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons parler en nos langues des merveilles de Dieu.[2.11 Prosélytes ; gentils convertis au judaïsme. — Juifs et prosélytes. Ces mots s’appliquent aux deux classes d’étrangers venus de Rome, les uns étant juifs d’origine, les autres païens de naissance. — Crétois, habitants de l’île de Crète, dans l’archipel, aujourd’hui Candie. — Arabes, habitants de la péninsule de l’Arabie. Parmi les auditeurs des Apôtres, les Parthes, les Mèdes et les Elamites devaient parler des dialectes de la langue persane ; l’araméen était la langue de la Mésopotamie, analogue à celle de la Judée ; l’arabe était l’idiome de l’Arabie ; les habitants de la Cappadoce, du Pont, de la province d’Asie, de la Phrygie, de la Pamphylie, de l’Egypte, de la Cyrénaïque et de la Crète parlaient grec ; ceux de Rome latin et grec.]
12 Ils étaient tous hors d’eux-mêmes, et dans leur étonnement ils se disaient les uns aux autres : Que veut dire ceci ?
13 Mais d’autres disaient en se moquant : Ils sont pleins de vin nouveau (doux).
14 Alors Pierre, se présentant avec les onze, éleva la voix et leur dit : Hommes Juifs (de Judée), et vous tous qui séjournez à Jérusalem, sachez bien ceci, et prêtez l’oreille à mes paroles.[2.14 Hommes de Judée : Juifs de naissance.]
15 Ces hommes ne sont pas ivres, comme vous le supposez, car il n’est que la troisième heure du jour.[2.15 La troisième heure du jour ; c’est-à-dire neuf heures du matin. Aux jours de fêtes, les Juifs ne mangeaient qu’après les prières du matin finies, vers midi.]
16 Mais il arrive ce qui a été dit par le prophète Joël :
17 Il arrivera dans les derniers jours, dit le Seigneur, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes.[2.17 Voir Isaïe, 44, 3 ; Joël, 2, 28. — Sur toute chair. Voir Matthieu, 24, 22.]
18 Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, en ces jours-là je répandrai de mon Esprit, et ils prophétiseront.
19 Et je ferai paraître des prodiges dans le ciel, et des miracles en bas sur la terre ; du sang, du feu, et une vapeur de fumée.
20 Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, avant que vienne le grand et glorieux (manifeste) jour du Seigneur.[2.20 Le soleil s’obscurcira, la lune deviendra couleur de sang : images de grandes calamités. — Grand et manifeste… Grand et terrible : c’est le sens de l’hébreu. En grec : éclatant, glorieux.]
21 Et alors quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.[2.21 Voir Joël, 2, 32 ; Romains, 10, 13.]
22 Hommes Israélites, écoutez ces paroles : Jésus de Nazareth, cet homme approuvé de Dieu parmi vous par les actes de puissance, les prodiges et les miracles que Dieu a faits par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ;
23 cet homme vous ayant été livré selon le dessein arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez affligé et fait mourir par les mains des méchants.[2.23 Dieu a livré son Fils, et son Fils s’est livré lui-même à cause de son amour pour nous. Ainsi le sacrifice de Jésus-Christ livré pour nous a été saint, et la décision de Dieu même. Mais ceux qui le trahirent et le crucifièrent commirent un grand crime, suivant en cela leur propre malice et l’instigation du démon, et non la volonté et l’ordre de Dieu, qui n’était nullement l’auteur de leur perversité, bien qu’il le permît, parce qu’il pouvait, comme il le fit réellement, en tirer un si grand bien, c’est-à-dire notre salut. — Livré par Judas. — Des méchants, des impies et des païens (Pilate et les Romains) : Pierre ménage les Juifs, qu’il veut gagner à Jésus-Christ.]
24 Dieu l’a ressuscité, en dissipant les douleurs du séjour des morts, parce qu’il était impossible qu’il y fût retenu.
25 Car David dit de lui : Je voyais toujours le Seigneur devant moi, parce qu’il est à ma droite, afin que je ne sois pas ébranlé.[2.25 Voir Psaumes, 15, 8.]
26 C’est pourquoi mon cœur s’est réjoui, et ma langue a été dans l’allégresse, et ma chair même reposera avec espérance
27 car vous ne laisserez pas mon âme dans le séjour des morts, et vous ne permettrez pas que votre Saint voie la corruption.[2.27 Dans l’enfer ; c’est-à-dire dans les limbes, et nullement dans le tombeau, comme quelques-uns le prétendent. — Voie la corruption ; hébraïsme, pour éprouve la corruption.]
28 Vous m’avez fait connaître le chemin de la vie, et vous me remplirez de joie en me montrant votre visage.
29 Mes frères, qu’il me soit permis de vous dire hardiment, au sujet du patriarche David, qui est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre est parmi nous jusqu’à ce jour.[2.29 Voir 1 Rois, 2, 10. — Au milieu de nous, dans Jérusalem.]
30 Mais comme il était prophète, et qu’il savait que Dieu lui avait juré, sous la foi du serment, de faire asseoir sur son trône un fils issu de lui,[2.30 Voir Psaumes, 131, 91.]
31 c’est la résurrection du Christ qu’il a prévue, lorsqu’il a dit qu’il n’a pas été laissé dans le séjour des morts, et que sa chair n’a pas vu la corruption.[2.31 Voir Psaumes, 15, 10 ; Actes des Apôtres, 13, 35.]
32 C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité ; nous en sommes tous témoins.
33 Après donc qu’il a été élevé par la droite de Dieu, et qu’il a reçu du Père la promesse de l’Esprit-Saint, il a répandu cet Esprit, que vous voyez et entendez (vous-mêmes).
34 Car David n’est pas monté au ciel ; mais il a dit lui-même : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite,[2.34 Voir Psaumes, 109, 1.]
35 jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis l’escabeau de tes pieds.[2.35 L’escabeau de vos pieds. Voir Matthieu, 22, 44.]
36 Que toute la maison d’Israël sache donc très certainement que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié.
37 Ayant entendu ces paroles, ils eurent le cœur touché de componction, et ils dirent à Pierre et aux autres Apôtres : Hommes et frères, que ferons-nous ?
38 Pierre leur répondit : Faites pénitence, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour la rémission de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit.[2.38 Soit baptisé au nom de Jésus-Christ ; c’est-à-dire du baptême de Jésus-Christ et non de celui de saint Jean-Baptiste ; du baptême qui, tirant sa vertu de Jésus-Christ, remet les péchés par lui-même. Ainsi ce texte ne prouve nullement que dans la primitive Eglise on baptisât seulement en invoquant le nom de Jésus-Christ, sans faire mention des autres personnes de la Trinité.]
39 Car c’est pour vous qu’est la promesse, et pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin, en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera.
40 Par beaucoup d’autres paroles il les conjurait et les exhortait, en disant : Sauvez-vous du milieu de cette génération perverse.
41 Ceux donc qui reçurent sa parole furent baptisés ; et, ce jour-là, trois mille personnes environ se joignirent aux disciples.
42 Ils persévéraient dans la doctrine des Apôtres, dans la communion de la fraction du pain, et dans les prières.
43 La crainte était dans toutes les âmes ; en outre, beaucoup de prodiges et de miracles étaient opérés par les Apôtres à Jérusalem ; et il y avait en tous une grande crainte (frayeur).
44 Tous ceux qui croyaient vivaient ensemble, et ils possédaient tout en commun.[2.44 Tout en commun : cette communauté de bien n’exista que dans l’Eglise naissante de Jérusalem, et encore n’était-t-elle pas aussi absolue que ces mots semblent l’indiquer (voir Actes des Apôtres, 4, 32).]
45 Ils vendaient leurs propriétés et leurs biens, et en partageaient le produit entre tous, selon les besoins de chacun.
46 Chaque jour aussi ils étaient assidus tous ensemble dans le temple, et rompant le pain dans les maisons, ils prenaient leur nourriture avec allégresse et simplicité de cœur
47 louant Dieu, et ayant la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur augmentait chaque jour l’assemblée (le nombre) de ceux qui devaient être sauvés.

Cette Bible est dans le domaine public.