×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Marc 15.34     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Marc 15.34
Traduction œcuménique de la Bible


Jésus devant le gouverneur romain

1 Dès le matin, les grands prêtres tinrent conseil avec les anciens, les scribes et le Sanhédrin tout entier. Ils lièrent Jésus, l’emmenèrent et le livrèrent à Pilate.
2 Pilate l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui répond : « C’est toi qui le dis. »
3 Lesgrands prêtres portaient contre lui beaucoup d’accusations.
4 Pilatel’interrogeait de nouveau : « Tu ne réponds rien ? Vois toutes les accusations qu’ils portent contre toi. »
5 Mais Jésus ne répondit plus rien, de sorte que Pilate était étonné.
6 À chaque fête, il leur relâchait un prisonnier, celui qu’ils réclamaient.
7 Or celui qu’on appelait Barabbas était en prison avec les émeutiers qui avaient commis un meurtre pendant l’émeute.
8 La foule monta et se mit à demander ce qu’il leur accordait d’habitude.
9 Pilate leur répondit : « Voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ? »
10 Car il voyait bien que les grands prêtres l’avaient livré par jalousie.
11 Les grands prêtres excitèrent la foule pour qu’il leur relâche plutôt Barabbas.
12 Prenant encore la parole, Pilate leur disait : « Que ferai-je donc de celui que vous appelez le roi des Juifs ? »
13 De nouveau, ils crièrent : « Crucifie-le ! »
14 Pilate leur disait : « Qu’a-t-il donc fait de mal ? » Ils crièrent de plus en plus fort : « Crucifie-le ! »
15 Pilate, voulant contenter la foule, leur relâcha Barabbas et il livra Jésus, après l’avoir fait flageller, pour qu’il soit crucifié.
16 Les soldats le conduisirent à l’intérieur du palais, c’est-à-dire du prétoire. Ils appellent toute la cohorte.
17 Ils le revêtent de pourpre et ils lui mettent sur la tête une couronne d’épines qu’ils ont tressée.
18 Et ils se mirent à l’acclamer : « Salut, roi des Juifs ! »
19 Ils lui frappaient la tête avec un roseau, ils crachaient sur lui et, se mettant à genoux, ils se prosternaient devant lui.
20 Après s’être moqués de lui, ils lui enlevèrent la pourpre et lui remirent ses vêtements. Puis ils le font sortir pour le crucifier.

Crucifixion et mort de Jésus

21 Ils réquisitionnent pour porter sa croix un passant, qui venait de la campagne, Simon de Cyrène, le père d’Alexandre et de Rufus.
22 Et ils le mènent au lieu-dit Golgotha, ce qui signifie lieu du Crâne.
23 Ils voulurent lui donner du vin mêlé de myrrhe, mais il n’en prit pas.
24 Ils le crucifient, et ils partagent ses vêtements, en les tirant au sort pour savoir ce que chacun prendrait.
25 Il était neuf heures quand ils le crucifièrent.
26 L’inscription portant le motif de sa condamnation était ainsi libellée : « Le roi des Juifs ».
27 Avec lui, ils crucifient deux bandits, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche. [
28 ... ]
29 Les passants l’insultaient hochant la tête et disant : « Hé ! Toi qui détruis le sanctuaire et le rebâtis en trois jours,
30 sauve-toi toi-même en descendant de la croix. »
31 De même, les grands prêtres, avec les scribes, se moquaient entre eux : « Il en a sauvé d’autres, il ne peut pas se sauver lui-même !
32 Le Messie, le roi d’Israël, qu’il descende maintenant de la croix, pour que nous voyions et que nous croyions ! » Ceux qui étaient crucifiés avec lui l’injuriaient.
33 À midi, il y eut des ténèbres sur toute la terre jusqu’à trois heures.
34 Et à trois heures, Jésus cria d’une voix forte : « Eloï, Eloï, lama sabaqthani ? » ce qui signifie : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »
35 Certains de ceux qui étaient là disaient, en l’entendant : « Voilà qu’il appelle Elie ! »
36 Quelqu’un courut, emplit une éponge de vinaigre et, la fixant au bout d’un roseau, il lui présenta à boire en disant : « Attendez, voyons si Elie va venir le descendre de là. »
37 Mais, poussant un grand cri, Jésus expira.
38 Et le voile du sanctuaire se déchira en deux du haut en bas.
39 Le centurion qui se tenait devant lui, voyant qu’il avait ainsi expiré, dit : « Vraiment, cet homme était Fils de Dieu. »
40 Il y avait aussi des femmes qui regardaient à distance, et parmi elles Marie de Magdala, Marie, la mère de Jacques le Petit et de José, et Salomé,
41 qui le suivaient et le servaient quand il était en Galilée, et plusieurs autres qui étaient montées avec lui à Jérusalem.

Mise au tombeau du corps de Jésus

42 Déjà le soir était venu, et comme c’était un jour de Préparation, c’est-à-dire une veille de sabbat,
43 un membre éminent du conseil, Joseph d’Arimathée, arriva. Il attendait lui aussi le Règne de Dieu. Il eut le courage d’entrer chez Pilate pour demander le corps de Jésus.
44 Pilate s’étonna qu’il soit déjà mort. Il fit venir le centurion et lui demanda s’il était mort depuis longtemps.
45 Et, renseigné par le centurion, il permit à Joseph de prendre le cadavre.
46 Après avoir acheté un linceul, Joseph descendit Jésus de la croix et l’enroula dans le linceul. Il le déposa dans une tombe qui était creusée dans le rocher et il roula une pierre à l’entrée du tombeau.
47 Marie de Magdala et Marie, mère de José, regardaient où on l’avait déposé.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988