×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 18
Segond « Colombe »


1 Dès que David eut fini de parler à Saül, Jonathan s’attacha à David, et Jonathan l’aima comme lui-même.
2 Ce même jour Saül retint David et ne le laissa pas retourner dans la maison de son père.
3 Jonathan conclut une alliance avec David, parce qu’il l’aimait comme lui- même.
4 Il ôta le manteau qu’il portait pour le donner à David, ainsi que ses habits et même son épée, son arc et sa ceinture.

Jalousie et hostilité de Saül envers David

5 David allait partout où l’envoyait Saül et il avait du succès ; il fut mis par Saül à la tête des gens de guerre et il avait la faveur de tout le peuple, même des serviteurs de Saül.
6 Au moment où les gens rentraient, lors du retour de David après qu’il eut frappé le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d’Israël en chantant et en dansant, à la rencontre du roi Saül, au son des tambourins, des cris de joie et des triangles.
7 Les femmes se répondaient en riant les unes aux autres et disaient : Saül a frappé ses mille, —
Et David ses dix mille.
8 Une très grande colère s’empara de Saül qui prit mal la chose. Il dit : On en donne dix mille à David, et c’est à moi que l’on donne les mille ! Il ne lui manque plus que la royauté.
9 Et Saül regarda David d’un mauvais œil, à partir de ce jour et dans la suite.
10 Le lendemain, un mauvais esprit (venant) de Dieu s’empara de Saül, qui entra en transes au milieu de la maison. David jouait, comme les autres jours, et Saül avait sa lance à la main.
11 Saül brandit sa lance en disant : Je frapperai David contre le mur. Mais David se détourna de lui deux fois.
12 Saül craignait la présence de David, parce que l’Éternel était avec David et s’était éloigné de lui.
13 Saül éloigna (David) d’auprès de lui et l’établit chef de mille (hommes). David sortait et rentrait à la tête du peuple.
14 David réussissait dans toutes ses entreprises, et l’Éternel était avec lui.
15 Saül voyant qu’il réussissait toujours, avait peur de lui
16 mais tout Israël et Juda aimaient David, parce qu’il sortait et rentrait à leur tête.
17 Saül dit à David : Voici ma fille aînée, Mérab ; je te la donnerai pour femme ; sers-moi seulement avec vaillance et mène les guerres de l’Éternel. Or Saül se disait : Que ce ne soit pas ma main qui le frappe, mais que ce soit la main des Philistins.
18 David répondit à Saül : Qui suis-je et qu’est-ce que ma vie, qu’est-ce que le clan de mon père en Israël, pour que je devienne le gendre du roi
19 Lorsqu’arriva le temps où Mérab, fille de Saül, devait être donnée à David, elle fut donnée pour femme à Adriel, de Mehola.
20 Mikal, fille de Saül, aima David. On le rapporta à Saül, et la chose lui convint.
21 Saül se disait : Je la lui donnerai, afin qu’elle soit pour lui un piège, et que la main des Philistins le frappe. Saül dit à David pour la seconde fois : Tu vas devenir mon gendre aujourd’hui.
22 Saül donna cet ordre à ses serviteurs : Parlez en confidence à David et dites-lui : Voici que le roi et tous ses serviteurs t’aiment ; deviens maintenant le gendre du roi.
23 Les serviteurs de Saül répétèrent ces paroles aux oreilles de David ; et David répondit : Est-ce à vos yeux peu de chose de devenir le gendre du roi ? Moi, je suis un homme pauvre, je suis peu de chose.
24 Les serviteurs de Saül lui firent un rapport en ces mots : Voilà les paroles de David.
25 Saül dit : Vous parlerez ainsi à David : Le roi ne veut pas de dot ; mais (il désire) cent prépuces de Philistins, pour être vengé de ses ennemis. Saül combinait de faire tomber David entre les mains des Philistins.
26 Les serviteurs de Saül rapportèrent ces paroles à David, et la chose convint à David : il deviendrait le gendre du roi. Avant le terme fixé.
27 David se leva, partit avec ses hommes et tua deux cents hommes parmi les Philistins. David apporta leurs prépuces, et l’on en livra au roi le (nombre) complet, afin qu’il devienne le gendre du roi. Alors Saül lui donna pour femme Mikal, sa fille.
28 Saül vit et reconnut que l’Éternel était avec David ; Mikal, fille de Saül aimait David.
29 Saül craignit de plus en plus David, et il fut en tout temps son ennemi.
30 Les princes des Philistins faisaient des incursions, et chaque fois qu’ils sortaient, David avait plus de succès que tous les serviteurs de Saül, et son nom devint très célèbre.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.