×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Pierre 2.23     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Pierre 2.23
Traduction œcuménique de la Bible


1 Rejetez donc toute méchanceté et toute ruse, toute forme d’hypocrisie, d’envie et de médisance.
2 Comme des enfants nouveau-nés, désirez le lait pur de la parole afin que, par lui, vous grandissiez pour le salut,
3 si
vous avez goûté que le Seigneur est bon.

Christ, la pierre angulaire

4 Approchez-vous de lui, pierre vivante,
rejetée par les hommes
mais choisie et précieuse devant Dieu.
5 Vous-mêmes, comme des pierres vivantes,
entrez dans la construction de la Maison habitée par l’Esprit,
pour constituer une sainte communauté sacerdotale,
pour offrir des sacrifices spirituels,
agréables à Dieu par Jésus Christ.
6 Car on trouve dans l’Ecriture :
Voici, je pose en Sion une pierre angulaire,
choisie et précieuse,
et celui qui met en elle sa confiance
ne sera pas confondu.
7 À vous donc, les croyants, l’honneur ;
mais pour les incrédules
la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre de l’angle,
8 et aussi une pierre d’achoppement,
un roc qui fait tomber.
Ils s’y heurtent, parce qu’ils refusent de croire à la parole, et c’est à cela qu’ils étaient destinés.
9 Mais vous, vous êtes
la race élue, la communauté sacerdotale du roi, la nation sainte, le peuple que Dieu s’est acquis,
pour que vous proclamiez les hauts faits
de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière,
10 vous qui jadis n’étiez pas son peuple,
mais qui maintenant êtes le peuple de Dieu ;
vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde,
mais qui maintenant avez obtenu miséricorde.

Les relations dans le monde

11 Bien-aimés, je vous exhorte, comme des gens de passage et des étrangers, à vous abstenir des convoitises charnelles, qui font la guerre à l’âme.
12 Ayez une belle conduite parmi les païens, afin que, sur le point même où ils vous calomnient comme malfaiteurs, ils soient éclairés par vos bonnes œuvres et glorifient Dieu au jour de sa venue.
13 Soyez soumis à toute institution humaine, à cause du Seigneur ; soit au roi, en sa qualité de souverain,
14 soit aux gouverneurs, délégués par lui pour punir les malfaiteurs et louer les gens de bien.
15 Car c’est la volonté de Dieu qu’en faisant le bien vous réduisiez au silence l’ignorance des insensés.
16 Comportez-vous en hommes libres, sans utiliser la liberté comme un voile pour votre méchanceté, mais agissez en serviteurs de Dieu.
17 Honorez tous les hommes, aimez vos frères, craignez Dieu, honorez le roi.
18 Serviteurs, soyez soumis avec une profonde crainte à vos maîtres, non seulement aux bons et aux doux, mais aussi aux acariâtres.
19 Car c’est une grâce de supporter, par respect pour Dieu, des peines que l’on souffre injustement.
20 Quelle gloire y a-t-il, en effet, à supporter les coups si vous avez commis une faute ? Mais si, après avoir fait le bien, vous souffrez avec patience, c’est là une grâce aux yeux de Dieu.
21 Or, c’est à cela que vous avez été appelés, car le Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple afin que vous suiviez ses traces :
22 Lui qui n’a pas commis de péché
et dans la bouche duquel il ne s’est pas trouvé de tromperie ;
23 lui qui, insulté, ne rendait pas l’insulte,
dans sa souffrance, ne menaçait pas,
mais s’en remettait au juste Juge ;

24 lui qui, dans son propre corps, a porté nos péchés sur le bois,
afin que, morts à nos péchés, nous vivions pour la justice ;
lui dont les meurtrissures vous ont guéris.
25 Car vous étiez égarés comme des brebis, mais maintenant vous vous êtes tournés vers le berger et le gardien de vos âmes.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988