×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 26     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 26
Segond « Colombe »


Saül encore épargné par David

1 Les Ziphiens allèrent auprès de Saül à Guibea et dirent : David est caché sur la colline de Hakila, en face du Yechimôn.
2 Saül se leva et descendit au désert de Ziph, avec trois mille hommes de l’élite d’Israël, pour chercher David dans le désert de Ziph.
3 Il campa sur la colline de Hakila, en face du Yechimôn, sur la route. David habitait alors dans le désert ; il vit que Saül marchait à sa poursuite au désert.
4 il envoya des espions et sut (ainsi) que Saül était arrivé.
5 Alors David se leva et parvint à l’endroit où Saül était campé. Il vit l’endroit où couchait Saül, ainsi qu’Abner, fils de Ner, chef de son armée. Saül couchait au milieu du camp, et le peuple était campé autour de lui.
6 David prit la parole et, s’adressant à Ahimélek, le Hittite, et à Abichaï, fils de Tserouya et frère de Joab, il dit : Qui veut descendre avec moi dans le camp vers Saül ? Et Abichaï répondit : Moi, je descendrai avec toi.
7 David et Abichaï allèrent de nuit vers le peuple ; et voici que Saül était couché et dormait au milieu du camp, et sa lance était fixée en terre à son chevet. Abner et le peuple étaient couchés autour de lui.
8 Abichaï dit à David : Dieu livre aujourd’hui ton ennemi entre tes mains ; laisse-moi le frapper de ma lance (et le clouer) en terre d’un seul coup, sans avoir à lui en donner un second
9 Mais David dit à Abichaï : Ne le fais pas périr ! En effet qui pourrait en toute innocence porter la main sur le messie de l’Éternel
10 Et David dit : L’Éternel est vivant ! C’est à l’Éternel seul à le frapper, soit que son jour vienne et qu’il meure, soit qu’il descende au combat et qu’il y périsse.
11 Que l’Éternel me garde de porter la main sur le messie de l’Éternel ! Prends seulement la lance qui est à son chevet, avec la cruche d’eau, et allons-nous-en.
12 David prit donc la lance et la cruche d’eau qui étaient au chevet de Saül, et ils s’en allèrent. Personne ne les vit, personne n’en eut connaissance, et personne ne se réveilla, car ils dormaient tous. En effet, un profond sommeil venant de l’Éternel était tombé sur eux.
13 David passa de l’autre côté et s’arrêta au loin sur le sommet de la montagne ; l’espace entre eux était considérable.
14 David cria au peuple et à Abner, fils de Ner : Ne répondras-tu pas, Abner ? Abner répondit : Qui es-tu, toi qui pousses des cris vers le roi
15 Et David dit à Abner : N’es-tu pas un homme, et qui est ton pareil en Israël ? Pourquoi donc n’as-tu pas gardé le roi, ton seigneur ? Car quelqu’un du peuple est venu pour faire périr le roi, ton seigneur.
16 Ce que tu as fait là n’est pas bien. L’Éternel est vivant ! Vous méritez la mort, pour n’avoir pas gardé votre seigneur, le messie de l’Éternel. Regarde maintenant où sont la lance du roi et la cruche d’eau qui étaient à son chevet !
17 Saül reconnut la voix de David et dit : Est-ce bien ta voix, mon fils David ? Et David répondit : C’est ma voix, ô roi, mon seigneur
18 Et il dit : Pourquoi mon seigneur poursuit-il son serviteur ? Qu’ai-je fait, et qu’y a-t-il de mauvais dans ma conduite
19 Que le roi, mon seigneur, daigne maintenant écouter les paroles de son serviteur : si c’est l’Éternel qui t’excite contre moi, qu’il accepte une offrande ; mais si ce sont des êtres humains, qu’ils soient maudits devant l’Éternel, puisqu’ils me chassent aujourd’hui pour me détacher de l’héritage de l’Éternel, (ce qui revient) à dire : Va rendre un culte à d’autres dieux
20 Oh ! que mon sang ne tombe pas à terre loin de la face de l’Éternel ! Car le roi d’Israël est parti en guerre pour chercher une simple puce, comme on chasserait la perdrix dans les montagnes.
21 Saül dit : J’ai péché ; reviens, mon fils David, car je ne te ferai plus de mal, puisqu’en ce jour ma vie a été précieuse à tes yeux. J’ai agi comme un insensé, et j’ai commis une grande erreur.
22 David répondit : Voici la lance du roi ; que l’un de tes jeunes gens vienne la prendre.
23 L’Éternel rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité ; car l’Éternel t’avait livré aujourd’hui entre mes mains, et je n’ai pas voulu porter la main sur le messie de l’Éternel.
24 Et comme aujourd’hui ta vie a été d’un grand prix à mes yeux, ainsi ma vie sera d’un grand prix aux yeux de l’Éternel et il me délivrera de toute détresse.
25 Saül dit à David : Sois béni, mon fils David ! Autant feras-tu, autant réussiras-tu ! David continua son chemin, et Saül retourna chez lui.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.