×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Amos 5     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Amos 5
André Chouraqui


La vierge d’Israël

1 Entendez cette parole, l’élégie que moi-même j’élève sur vous, maison d’Israël !
2 Elle est tombée, elle ne continuera pas à se relever, la vierge d’Israël ! Lâchée sur sa glèbe, nul ne la relève.
3 Oui, ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms ! À la ville qui en fera sortir mille il en restera cent ; à celle qui en fera sortir cent il en restera dix, dans la maison d’Israël.
4 Oui, IHVH-Adonaï dit ainsi à la maison d’Israël. Consultez-moi et vivez !
5 Ne consultez pas Béit-Él, ne venez pas à Guilgal, ne passez pas Beér Shèba’ ! Oui, Guilgal est exilé, exilé ; Béit-Él n’est rien !
6 Consultez IHVH-Adonaï et vivez, qu’il ne triomphe comme un feu dans la maison de Iosseph. Il dévore Béit-Él, et personne pour l’éteindre.
7 Ils transforment le jugement en absinthe, et déposent la justification à terre !
8 L’auteur de la Pléiade et d’Orion transforme le matin en ombremort ; il enténèbre le jour en nuit ; il crie aux eaux de la mer, et les déverse sur les faces de la terre. IHVH-Adonaï, son nom.
9 Il fait étinceler la razzia contre le rude, et venir la razzia contre la forteresse.
10 Ils haïssent à la porte celui qui admoneste, et abominent le parleur intègre.
11 Aussi, parce que vous piétinez le chétif et lui prenez une charge de froment, vous bâtissez des maisons en meulière, mais vous n’y habiterez pas ; vous plantez des vignobles convoitables, mais vous n’en boirez pas le vin.
12 Oui, je le pénètre, vos carences sont multiples, vigoureuses, vos fautes. Oppresseurs du juste, preneurs de rançons, ils dévoient les pauvres à la porte. Aimez le bien

Aimez le bien

13 Aussi le perspicace de ce temps fait silence ; oui, c’est le temps du malheur.
14 Consultez le bien, non pas le mal, afin que vous viviez ! Ainsi, IHVH-Adonaï Elohîms Sebaot sera avec vous comme vous le disiez.
15 Haïssez le mal, aimez le bien ; exposez, à la porte, le jugement. Peut-être IHVH-Adonaï Elohîms Sebaot fera-t-il grâce au reste de Iosseph.
16 Aussi, ainsi dit IHVH-Adonaï Elohîms Sebaot Adonaï : Dans toutes les places, la lamentation ; dans toutes les allées, ils disent : « Oh ! Oh ! » Ils convoquent l’agriculteur au deuil ; à la lamentation, les connaisseurs de complaintes.
17 En chaque vignoble, la lamentation. Oui, je passe en tes entrailles, dit IHVH-Adonaï.
18 Hoïe ! Les aspirants au jour de IHVH-Adonaï ! Qu’est-il pour vous, le jour de IHVH-Adonaï ? Il est ténèbre, non lumière.
19 Quand un homme s’enfuit face au lion, l’ours l’atteint. S’il vient à la maison et appuie sa main sur un mur, le serpent le mord.
20 N’est-il pas ténèbre, le jour de IHVH-Adonaï, non-lumière, obscur, sans fulguration en lui ?
21 Je hais, je rejette vos fêtes, je ne sens pas vos féries.
22 Oui, quand vous montez pour moi des montées, vos offrandes, je ne les veux pas ; les pacifications de vos buffles, je ne les regarde pas.
23 Écarte de moi le vacarme de tes poèmes, la mélodie de tes harpes, je ne l’entends pas.
24 Que le jugement ondoie comme des eaux ; la justification, comme un torrent irrésistible !
25 Les sacrifices, l’offrande, me les avez-vous avancés au désert, quarante ans, maison d’Israël ?
26 Vous portez Sikout, votre roi, et Kioun, vos répliques, l’étoile de vos Elohîms que vous faites pour vous.
27 Je vous exile au-delà de Damèssèq, dit IHVH-Adonaï ; Elohïms Sebaot, son nom.

Cette Bible est dans le domaine public.