×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 2 22     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 2 22
André Chouraqui


Un poème de David

1 David parle à IHVH-Adonaï les paroles de ce poème, le jour où IHVH-Adonaï le secourt de la paume de tous ses ennemis et de la paume de Shaoul.
2 Il dit : « IHVH-Adonaï mon rocher, mon bastion, mon évasion,
3 Elohîms de mon roc, je m’abrite en lui. Mon bouclier, la corne de mon salut, ma culmination, ma fuite, mon sauveur, tu me sauves de la violence.
4 Je crie : ‹ Louangé, IHVH-Adonaï ›, de mes ennemis, je suis sauvé.
5 Oui, les brisants de la mort me cernaient ; les torrents de Belia’al me terrifiaient ;
6 les attaches du Shéol m’entouraient ; les pièges de la mort me recevaient.
7 Dans ma détresse, j’appelle IHVH-Adonaï, j’appelle mon Elohîms, je crie. Il entend ma voix de son palais, mon appel de ses oreilles.
8 La terre oscille, trépide ; les fondements des ciels se plissent, oscillent, oui, il brûle.
9 Une fumée monte de sa narine, un feu de sa bouche dévore, des braises brûlent en lui.
10 Il incline les ciels et descend, la brume sous ses pieds.
11 Il chevauche un keroub et vole, se fait voir sur les ailes du souffle,
12 place la ténèbre autour de lui en cabanes, liage des eaux, nébulosités des éthers.
13 D’une fulguration contre lui, les braises du feu brûlent.
14 IHVH-Adonaï tonne des ciels ; suprême, il donne de la voix,
15 envoie des flèches et les disperse ; un éclair, et les épouvante.
16 Se voient les ruisseaux de la mer ; se découvrent les fondements du monde, à la menace de IHVH-Adonaï, par l’haleine du souffle de sa narine.
17 De l’altitude, il m’envoie prendre ; il me retire des eaux multiples.
18 Il me secourt de mon ennemi rude, de mes haineux, oui, plus hardis que moi.
19 Le jour de ma calamité, ils me devançaient. Et c’est IHVH-Adonaï, un appui pour moi.
20 Il me sort au large, il me renfloue ; oui, il me désire.
21 IHVH-Adonaï me rétribue selon ma justification ; selon la transparence de mes mains il me répond.
22 Oui, je garde les routes de IHVH-Adonaï, je ne suis pas incriminé par mon Elohîms.
23 Oui, tous ses jugements sont contre moi ; je ne m’écarte pas de ses règles.
24 Je suis avec lui intègre et me garde de mon tort.
25 IHVH-Adonaï me répond selon ma justification, selon ma transparence, tout contre ses yeux.
26 Avec le chérisseur, tu chéris ; avec le héros intègre, tu es intègre.
27 Avec le transparent, tu es transparent ; avec l’obstiné, tu es sinueux.
28 Le peuple humilié, tu le sauves ; tes yeux sur les hautains, tu les rabaisses.
29 Oui, toi, ma lampe, IHVH-Adonaï ! IHVH-Adonaï rend fulgurante ma ténèbre !
30 En toi je cours vers la troupe ; en mon Elohîms, je saute le muret.
31 Él ! Intègre est sa route ! Le dit de IHVH-Adonaï est affiné, lui, le bouclier de tous ceux qui s’abritent en lui.
32 Oui, qui est Él, sinon IHVH-Adonaï ? Et qui est roc, sinon notre Elohîms ?
33 Él ! Mon retranchement, ô vaillance ! Il délie ma route d’intégrité !
34 Il égale mes pieds à ceux des cerfs et me fait tenir sur mes tertres.
35 Tu apprends la guerre à mes mains, tu poses l’arc de bronze sur mes bras
36 et me donnes le bouclier de ton salut. Ton humilité me multiplie.
37 Tu élargis mon pas sous moi ; mes chevilles ne bronchent pas.
38 Je poursuis mes ennemis et les extermine ; je ne retourne pas avant de les avoir achevés.
39 Je les achève, je les pulvérise, ils ne se lèveront pas ; ils tombent à mes pieds.
40 Tu me ceins de vaillance pour la guerre, et plies sous moi mes agresseurs.
41 Tu me donnes la nuque de mes ennemis ; j’annihile mes haineux.
42 Ils appellent : pas de sauveur ; vers IHVH-Adonaï : il ne leur répond pas.
43 Je les pulvérise comme la poussière de la terre ; comme le limon des allées, je les triture, je les lamine.
44 Tu me fais évader des querelles de mon peuple. Tu me gardes en tête des nations. Un peuple que je ne connaissais pas, ils me servent.
45 Les fils d’étrangers me flagornent ; à ouïe d’oreille, ils m’entendent.
46 Les fils d’étrangers se fanent ; ils tremblent dans leurs enfermements.
47 Vive Elohîms, mon roc béni ! Qu’il soit exalté, Elohîms, le roc de mon salut !
48 L’Él, le donneur de mes vengeances, fait descendre des peuples sous moi.
49 Il me fait sortir de chez mes ennemis. Tu m’exaltes sur mes assaillants et tu me secours contre l’homme de violences.
50 Sur quoi, je te célèbre, IHVH-Adonaï, parmi les nations, et je chante ton nom.
51 Tour des salvations de son roi, faiseur de chérissement pour son messie, pour David et pour sa semence, en pèrennité. »

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf