×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Entête 41     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Entête 41
André Chouraqui


Rêves de Pharaon

1 Et c’est au bout de deux ans de jours, Pharaon rêve. Le voici debout sur le Ieor.
2 Et voici, du Ieor montent sept vaches, belles à voir, saines de chair, elles pâturent dans la jonchaie.
3 Et voici, sept autres vaches montent derrière elles du Ieor, mauvaises à voir, maigres de chair. Elles se tiennent près des vaches, sur la lèvre du Ieor.
4 Les vaches mauvaises d’aspect, maigres de chair mangent les sept vaches belles à voir et replètes. Et Pharaon se réveille.
5 Il sommeille, rêve encore, et voici : sept épis montent sur une seule tige, sains et bien.
6 Et voici, sept épis maigres niellés de bise germent derrière eux.
7 Les épis maigres engloutissent les sept épis sains et pleins. Pharaon se réveille et voici, un rêve !

Des vaches...

8 Et c’est le matin, son souffle palpite. Il envoie crier tous les hiérophantes de Misraîm, et tous ses sages. Pharaon leur raconte son rêve. Mais à Pharaon, pas d’interprète pour eux.
9 Le chef des échansons parle avec Pharaon pour dire : « Mes fautes, je les rappelle aujourd’hui !
10 Pharaon écumait contre ses serviteurs et m’avait donné en garde à la maison du chef des immolateurs, moi et le chef des panetiers.
11 Nous avons rêvé un rêve, une même nuit, moi et lui. Nous rêvions chacun selon l’interprétation de son rêve.
12 Là, avec nous, un ’Ibri, adolescent, le serviteur du chef des immolateurs. Nous les lui racontons. Il interprète chacun selon son rêve.
13 Et c’est comme il l’avait interprété, ce fut ainsi pour nous ! Moi, il m’a fait retourner à mon assise, lui, il l’a pendu. »
14 Pharaon envoie crier Iosseph. Ils le font courir hors de la fosse. Il se rase, change sa tunique et vient à Pharaon.
15 Pharaon dit à Iosseph : « J’ai rêvé un rêve mais, pour lui, pas d’interprète. Et moi, j’ai entendu dire de toi que tu entends le rêve pour l’interpréter. »
16 Iosseph répond à Pharaon pour dire : « Pas moi, Elohîms répondra la paix de Pharaon » !
17 Pharaon parle à Iosseph : « Dans mon rêve, me voici, sur la lèvre du Ieor.
18 Et voici, du Ieor montent sept vaches saines de chair, belles de tournure, elles pâturent dans la jonchaie.
19 Et voici, sept autres vaches montent derrière elles, chétives, très mauvaises de tournure, efflanquées de chair. Je n’en avais pas vu de pareilles en mal, dans toute la terre de Misraîm.
20 Les vaches efflanquées, les mauvaises, mangent les sept premières vaches, les saines.
21 Elles viennent en leur sein, mais nul ne sait qu’elles étaient venues dans leur entraille. Leur aspect : mauvais comme au commencement. Et je me réveille.
22 Puis je vois dans mon rêve… Voici, sept épis montent sur une seule tige, pleins et bien.

... et des épis

23 Et voici sept épis graveleux, maigres, niellés de bise, germent derrière eux.
24 Les épis maigres engloutissent les sept épis bien. Je le dis aux hiérophantes, mais nul ne me le rapporte. »
25 Iosseph dit à Pharaon : « Le rêve de Pharaon est un. Ce qu’Elohîms fait, il l’a rapporté à Pharaon.
26 Les sept vaches bien sont sept ans et les sept épis bien sont sept ans : c’est un seul rêve.
27 Les sept vaches efflanquées et mauvaises montant derrière elles sont sept ans. Les sept épis vides, niellés de bise, seront sept ans de famine.
28 Voilà la parole dont j’ai parlé à Pharaon : ce que l’Elohîms fait, il l’a fait voir à Pharaon.
29 Voici, sept ans viennent, de grande satiété en toute la terre de Misraîm.
30 Et se lèvent sept ans de famine après elles. Toute satiété sera oubliée en terre de Misraîm, la famine achèvera la terre.
31 La satiété ne se connaîtra plus sur terre, face à cette famine, après cela : oui, elle est très lourde.
32 Et sur la répétition du rêve de Pharaon par deux fois, oui, la parole est prête auprès d’Elohîms : l’Elohîms se hâte de la réaliser.
33 Maintenant Pharaon verra un homme perspicace et sage. Qu’il le place sur la terre de Misraîm.
34 Pharaon le fera, il préposera des préposés sur la terre. Il quintera la terre de Misraîm pendant les sept ans de satiété.
35 Ils grouperont toute la nourriture de ces bonnes années qui viennent, ils accumuleront le froment sous la main de Pharaon, en nourriture dans les villes : ils le garderont.
36 La nourriture sera en dépôt pour la terre pour les sept ans de famine qui seront en terre de Misraîm, et la terre ne sera pas tranchée par la famine. »
37 La parole est bien aux yeux de Pharaon et aux yeux de tous ses serviteurs.

Grandeur de Iosseph

38 Pharaon dit à ses serviteurs : « Se trouve-t-il un comme celui-là, un homme qui a en lui le souffle d’Elohîms ? »
39 Pharaon dit à Iosseph : « Après qu’Elohîms t’a fait pénétrer tout cela, personne n’est comme toi perspicace et sage.
40 Toi, tu seras sur ma maison, et tout mon peuple baisera ta bouche, sur le trône seulement je serai plus grand que toi. »
41 Pharaon dit à Iosseph : « Vois ! Je t’ai donné sur toute la terre de Misraîm. »
42 Pharaon ôte la bague de sa main, et la donne en main de Iosseph. Il le vêt de vêtements de linon et met sur son cou le jaseran d’or.
43 Il le charrie sur le char de son second. Ils crient en face de lui : « À genoux » ! Il le donne sur toute la terre de Misraîm.
44 Pharaon dit à Iosseph : « Moi, Pharaon ! Sans toi nul homme n’élèvera sa main ni son pied dans toute la terre de Misraîm. »
45 Pharaon crie le nom de Iosseph : Sophnat Pa’néah. Il lui donne pour femme Osnat, fille de Poti Phèra’, le desservant d’Ôn. Iosseph sort sur la terre de Misraîm.

Iosseph le nourricier

46 Iosseph a trente ans quand il fait face à Pharaon, le roi de Misraîm. Iosseph sort loin des faces de Pharaon et passe dans toute la terre de Misraîm.
47 La terre produit par poignées pendant les sept ans de satiété.
48 Sept ans il rassemble toute la nourriture qui était en terre de Misraîm. Il groupe le manger dans les villes. Le manger des champs de la ville à ses alentours, il le donne en son sein.
49 Iosseph accumule le froment comme le sable de la mer, tant et plus, jusqu’à cesser de compter, oui, sans nombre !
50 Avant que vienne l’année de la famine, deux enfants naissent à Iosseph, que lui enfanta Osnat, fille de Poti Phèra’, le desservant d’Ôn.
51 Iosseph crie le nom de l’aîné : « Menashè il fait oublier ­ ; oui, Elohîms m’a fait oublier tout mon labeur, et toute la maison de mon père. »
52 Le nom du second, il le crie : « Èphraîm Fructificateur : oui, Elohîms m’a fait fructifier sur la terre de ma misère. »
53 S’achèvent les sept années de satiété qui furent en terre de Misraîm.
54 Commencent à venir les sept années de famine, comme Iosseph l’avait dit. Et c’est la famine dans toutes les terres. Mais dans toute la terre de Misraîm, il était du pain.
55 Toute la terre de Misraîm est affamée : le peuple réclame du pain à Pharaon. Pharaon dit à tout Misraîm : « Allez à Iosseph, vous ferez ce qu’il vous dira. »
56 La famine était sur toutes les faces de la terre. Iosseph ouvre tout ce qui y était. Il ravitaille Misraîm. La famine se renforce en terre de Misraîm.
57 De toute la terre, ils venaient en Misraîm pour se ravitailler chez Iosseph : oui, la famine était forte sur toute la terre.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf