Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Actes 28.5
Nouveau Testament Osty et Trinquet


Sur l’île de Malte

1 Une fois sauvés, nous reconnûmes que l’île s’appelait Malte.
2 Les Barbares nous témoignèrent une humanité peu commune. Ayant allumé un grand feu, ils nous prirent tous avec eux, à cause de la pluie qui tombait et à cause du froid.
3 Paul ayant ramassé une certaine quantité de bois mort et l’ayant posé sur le feu, la chaleur en fit sortir une vipère, qui s’accrocha à sa main.
4 Quand les Barbares virent la bête suspendue à sa main, ils se dirent entre eux : “A coup sûr, cet homme est un meurtrier, puisque, sauvé de la mer, la Justice n’a pas permis qu’il vive”.
5 Mais lui, secouant la bête dans le feu, ne souffrit aucun mal,
6 alors qu’eux s’attendaient à le voir enfler ou tomber mort tout à coup. Après une longue attente, constatant qu’il ne lui arrivait rien de fâcheux, ils changeaient d’avis et disaient : “C’est un dieu !”
7 Aux environs de cet endroit il y avait des terres appartenant au Premier de l’île, nommé Publius, qui nous reçut et nous donna pendant trois jours la plus cordiale hospitalité.
8 Or donc, le père de Publius était couché, en proie aux fièvres et à la dysenterie. Paul entra chez lui, pria, posa les mains sur lui et le guérit.
9 Là-dessus, les autres habitants de l’île qui avaient des maladies venaient le trouver, et ils étaient guéris.
10 Aussi nous comblèrent-ils d’honneurs et, quand nous gagnâmes le large, ils pourvurent à nos besoins.

L’Évangile à Rome

11 Trois mois après, nous gagnâmes le large sur un bateau qui avait hiverné dans l’île, un [bateau] d’Alexandrie, à l’enseigne des Dioscures.
12 Nous abordâmes à Syracuse et y restâmes trois jours.
13 De là, en suivant la côte, nous arrivâmes à Rhegium. Un jour après, le vent du sud se leva, et le deuxième jour, nous vînmes à Pouzzoles.
14 Nous y trouvâmes des frères, qui nous prièrent de rester sept jours chez eux ; et c’est ainsi que nous vînmes à Rome.
15 De là, les frères, qui avaient eu de nos nouvelles, vinrent à notre rencontre jusqu’au Forum d’Appius et aux Trois-Tavernes. En les voyant, Paul rendit grâce à Dieu et prit courage.
16 Lorsque nous fûmes entrés à Rome, on permit à Paul de demeurer chez lui avec le soldat qui le gardait.
17 Or donc, trois jours après, il convoqua les notables juifs. Quand ils furent réunis, il leur dit : “Moi, frères, qui n’ai rien fait contre le peuple ou contre les coutumes des ancêtres, je suis prisonnier depuis qu’à Jérusalem j’ai été livré aux mains des Romains. Ac 28, 18 Ceux-ci, m’ayant interrogé, voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait aucun motif qui méritât la mort ;
19 mais, devant l’opposition des Juifs, je me suis vu forcé d’en appeler à César, sans vouloir pour autant accuser en rien ma nation.
20 Voilà donc pour quel motif j’ai demandé à vous voir et à vous parler, car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte cette chaîne”.
21 Ils lui dirent : “Nous n’avons pas reçu à ton sujet de lettre de Judée, et aucun des frères arrivés ici ne nous a rapporté ou dit du mal de toi.
22 Mais nous voudrions entendre de toi ce que tu penses ; car, pour ce qui est de cette secte, nous savons qu’elle rencontre partout la contradiction”.
23 Et, lui ayant assigné un jour, ils vinrent en plus grand nombre le trouver dans son logis. Il leur fit un exposé, rendant témoignage au royaume de Dieu et s’efforçant de les persuader au sujet de Jésus, à partir de la Loi de Moïse et des Prophètes, depuis le matin jusqu’au soir.
24 Les uns étaient persuadés par ce qu’il disait, les autres refusaient de croire.
25 Comme ils n’étaient pas d’accord entre eux, ils se séparaient, tandis que Paul leur disait ce simple mot : “L’Esprit, l’[Esprit] Saint, a bien parlé, quand il a dit à vos pères par Isaïe, le prophète : Ac 28, 26 Va trouver ce peuple et dis : Vous entendrez de vos oreilles, et ne comprendrez pas, et regardant, vous regarderez et ne verrez pas ;
27 car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils sont devenus durs d’oreilles, et ils ont fermé les yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, et n’entendent de leurs oreilles, et ne comprennent avec leur coeur et ne se convertissent ; et je les aurais guéris !

28 Sachez-le donc : c’est aux nations qu’a été envoyé ce salut de Dieu ; eux, ils écouteront”.
29 [...]
30 [Paul] demeura deux années entières dans un logement qu’il avait loué. Il accueillait tous ceux qui entraient chez lui,
31 proclamant le royaume de Dieu et enseignant ce qui concerne le Seigneur Jésus Christ, avec une entière assurance, sans entrave.

Cette Bible est dans le domaine public.