Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Synodale  / Actes 5.17     

Actes 5.17
Synodale


1 Un homme, nommé Ananias, d’accord avec Saphira, sa femme, vendit une propriété,
2 et retint une partie du prix de la vente, avec l’assentiment de sa femme ; il apporta le reste et le mit aux pieds des apôtres.
3 Alors Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan est-il si complètement entré dans ton cœur, que tu aies menti au Saint-Esprit et détourné une partie du prix de ce champ ?
4 Si tu ne l’avais pas vendu, ne te serait-il pas resté ? Et après l’avoir vendu, n’étais-tu pas libre d’en garder le prix ? Comment as-tu pu former dans ton cœur un pareil dessein ? Ce n’est pas aux hommes que tu as menti, c’est à Dieu !
5 Ananias, en entendant ces paroles, tomba et expira ; et une grande crainte saisit tous ceux qui se trouvaient là.
6 Mais les jeunes gens, s’étant levés, enveloppèrent le corps et l’emportèrent pour l’ensevelir.
7 Environ trois heures après, la femme d’Ananias, ne sachant rien de ce qui était arrivé, entra.
8 Pierre, prenant la parole, lui dit : Dis-moi, avez-vous vendu le champ à tel prix ? Elle répondit : Oui, c’est à ce prix-là.
9 Alors Pierre lui dit : Pourquoi vous êtes-vous accordés ensemble pour tenter l’Esprit du Seigneur ? Voici que les pieds de ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte et ils t’emporteront.
10 Au même instant, elle tomba à ses pieds et elle expira. Les jeunes gens qui rentraient la trouvèrent morte ; ils l’emportèrent et l’ensevelirent à côté de son mari.
11 Alors une grande crainte saisit toute l’Église, ainsi que tous ceux qui apprirent ces événements.

Arrestation des apôtres

12 Cependant il se faisait, par les mains des apôtres, beaucoup de miracles et de prodiges parmi le peuple ; et les disciples étaient réunis tous ensemble sous le portique de Salomon.
13 Toutefois, aucune autre personne n’osait se joindre à eux ; mais le peuple faisait hautement leur éloge.
14 Des multitudes d’hommes et de femmes croyaient au Seigneur, et le nombre des croyants augmentait de plus en plus,
15 au point qu’on apportait les malades dans les rues ; puis on les mettait sur de petits lits ou sur des grabats, afin qu’au moment où Pierre viendrait à passer, son ombre du moins en couvrît quelques-uns.
16 Le peuple des villes voisines venait aussi en foule à Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs ; et tous étaient guéris.
17 Alors, le souverain sacrificateur et tous ses partisans — c’était la secte des sadducéens — se levèrent, remplis de colère ;
18 ils firent arrêter les apôtres et les jetèrent dans la prison publique.
19 Mais un ange du Seigneur leur ouvrit, pendant la nuit, les portes de la prison, les fit sortir et leur dit :
20 Allez, présentez-vous dans le temple, et annoncez au peuple toutes ces paroles de vie.
21 À ces mots, les apôtres entrèrent, dès le point du jour, dans le temple, et ils se mirent à enseigner. Cependant le souverain sacrificateur et ceux qui étaient avec lui étant arrivés, assemblèrent le Sanhédrin et tous les anciens des enfants d’Israël, et ils envoyèrent chercher les apôtres à la prison.
22 Les agents s’y rendirent, mais ils ne les trouvèrent pas dans la prison. Ils s’en retournèrent, firent leur rapport
23 et dirent : Nous avons trouvé la prison bien fermée, et les gardes dehors, devant les portes ; mais, nous avons ouvert, et nous n’avons trouvé personne à l’intérieur.
24 En entendant ces paroles, le commandant du temple et les principaux sacrificateurs étaient très inquiets au sujet des apôtres et de l’issue de cette affaire.
25 Mais quelqu’un survint, qui leur dit : Voilà que ces hommes, que vous aviez mis en prison, sont dans le temple, et ils enseignent le peuple !
26 Alors le commandant du temple s’y rendit avec les agents, et il les amena, toutefois sans violence, car ils craignaient d’être lapidés par le peuple.
27 Les ayant donc amenés, ils les présentèrent au Sanhédrin. Le souverain sacrificateur les interrogea et leur dit :
28 Nous vous avons formellement défendu d’enseigner en ce nom-là, et vous avez rempli Jérusalem de votre doctrine. Vous voulez donc faire retomber sur nous le sang de cet homme !
29 Pierre et les apôtres répondirent : Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.
30 Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez fait mourir en le pendant au bois.
31 Dieu l’a élevé à sa droite comme Prince et Sauveur, afin de donner à Israël la repentance et le pardon des péchés.
32 Et nous, nous sommes témoins de ces choses, ainsi que le Saint-Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent.
33 En l’entendant, ils frémissaient de rage et ils délibéraient de les faire mourir.
34 Mais un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la loi, honoré de tout le peuple, se levant dans le Sanhédrin, donna l’ordre de faire sortir un instant les apôtres.
35 Puis il dit : Enfants d’Israël, prenez garde à ce que vous allez faire à ces hommes.
36 Il y a quelque temps, Theudas se leva, qui se donnait pour un personnage. Environ quatre cents hommes se joignirent à lui : il fut tué, et tous ceux qui l’avaient suivi furent défaits et réduits à rien.
37 Après lui se leva Judas le Galiléen, à l’époque du recensement, et il entraîna une foule de gens à sa suite ; il périt aussi, et tous ceux qui l’avaient suivi furent dispersés.
38 Maintenant, je vous le dis : Ne poursuivez plus ces gens-là ; laissez-les aller ! En effet, si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira d’elle-même ;
39 mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez faire disparaître ces gens-là. Vous risquez ainsi de vous trouver avoir fait la guerre à Dieu.
40 Ils furent de son avis. Ils firent donc rentrer les apôtres, et, après les avoir fait battre de verges, ils leur défendirent de parler au nom de Jésus ; puis ils les relâchèrent.
41 Alors les apôtres, ayant quitté le Sanhédrin, se retirèrent, tout joyeux d’avoir été trouvés dignes de souffrir des opprobres pour le nom de Jésus.
42 Et ils ne cessaient tous les jours, dans le temple et de maison en maison, d’enseigner et d’annoncer la bonne nouvelle de Jésus, le Christ.

Cette Bible est dans le domaine public.