×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Synodale  / Marc 7.14     

Marc 7.14
Synodale


Le cœur humain

1 Alors les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem, se rassemblèrent près de Jésus ;
2 et ils virent que quelques-uns de ses disciples prenaient leur repas avec des mains qui n’avaient pas été purifiées, c’est-à-dire non lavées.
3 Or, les pharisiens, et les Juifs en général, ne mangent pas sans se laver les mains soigneusement, observant en cela la tradition des anciens ;
4 et, lorsqu’ils reviennent des places publiques, ils ne mangent pas non plus sans faire leurs ablutions. Il y a aussi beaucoup d’autres coutumes qu’ils observent par tradition, comme de laver les coupes et les vases de terre ou de cuivre.
5 Les pharisiens et les scribes demandèrent donc à Jésus : Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens, et prennent-ils leur repas avec des mains qu’ils n’ont pas purifiées ?
6 Il leur répondit : Ésaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites, ainsi qu’il est écrit : « Ce peuple m’honore des lèvres ; mais son coeur est bien éloigné de moi.
7 C’est en vain qu’ils me rendent un culte, enseignant des préceptes qui ne sont que des commandements d’hommes. »
8 Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes !
9 Il leur disait aussi : Vous annulez fort bien le commandement de Dieu, pour maintenir votre tradition.
10 Car Moïse a dit : « Honore ton père et ta mère » et : « Que celui qui maudira son père ou sa mère soit puni de mort. »
11 Mais vous, vous dites : Si un homme dit à son père ou à sa mère : Tout ce dont je pourrais t’assister est corban, — c’est-à-dire : un don fait à Dieu —,
12 dans ce cas, il ne lui est plus permis de rien faire pour son père ou pour sa mère.
13 Voilà comment vous anéantissez la parole de Dieu par la tradition que vous avez établie ! Et vous faites beaucoup d’autres choses semblables.
14 Alors, ayant appelé de nouveau la foule, il leur dit : Écoutez-moi tous et comprenez :
15 Rien de ce qui est hors de l’homme et qui entre en lui, ne peut le souiller ; mais ce qui sort de lui, voilà ce qui souille l’homme !
16 [Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende !]
17 Quand il fut rentré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l’interrogèrent sur cette parabole.
18 Et il leur dit : Vous aussi, vous êtes donc sans intelligence ? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui entre, du dehors, dans l’homme, ne peut le souiller ?
19 En effet, cela n’entre pas dans son cœur, mais passe dans le ventre et est rejeté dans quelque lieu secret : ainsi sont purifiés tous les aliments.
20 Il disait donc : Ce qui sort de l’homme, voilà ce qui souille l’homme !
21 Car, c’est du dedans, c’est du cœur des hommes que sortent les mauvaises pensées, les impudicités,
22 les vols, les meurtres, les adultères, la cupidité, les méchancetés, la fraude, la débauche, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, le dérèglement de l’esprit.
23 Toutes ces mauvaises passions sortent du dedans et, souillent l’homme.

Jésus et la femme non juive

24 Puis Jésus partit de là, et il s’en alla vers les frontières de Tyr et de Sidon. Étant entré dans une maison, il ne voulait pas que personne le sût ; mais il ne put rester caché.
25 En effet, une femme, dont la fille était possédée d’un esprit impur, ayant entendu parler de lui, entra aussitôt et, se jeta à ses pieds.
26 Cette femme était grecque, syro-phénicienne de nation. Et elle le suppliait de chasser le démon hors de sa fille.
27 Jésus lui dit : Laisse d’abord les enfants se rassasier ; car il ne convient pas de prendre le pain des enfants pour le jeter aux petits chiens.
28 Mais elle répondit et lui dit : Assurément, Seigneur ; pourtant les petits chiens mangent, sous la table, quelques miettes des enfants.
29 Alors il lui dit : À cause de cette parole, va, le démon est sorti de ta fille !
30 Et quand elle fut de retour dans sa maison, elle trouva l’enfant couchée sur le lit, et le démon chassé.
31 Jésus, ayant quitté les frontières de Tyr, revint par Sidon vers la mer de Galilée, en traversant le territoire de la Décapole.
32 On lui amena un sourd, qui parlait difficilement ; et on le pria de poser la main sur lui.
33 L’ayant emmené à l’écart, loin de la foule, Jésus lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, il lui toucha la langue.
34 Puis, levant les yeux au ciel, il soupira et lui dit : Ephphatah ! c’est-à-dire : Ouvre toi !
35 Alors les oreilles du sourd furent ouvertes ; sa langue fut aussitôt déliée, et il parlait distinctement.
36 Jésus leur défendit de le dire à personne ; mais plus il le leur défendait, plus ils en parlaient.
37 Et ils étaient dans le plus grand étonnement et disaient : Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et, parler les muets !

Cette Bible est dans le domaine public.