×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Genèse 18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Genèse 18
Nouvelle Bible Segond


Confirmation de la naissance d’Isaac

1 Le SEIGNEUR lui apparut aux térébinthes de Mamré, alors qu’il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.
2 Il leva les yeux et vit trois hommes debout devant lui. Quand il les vit, il courut à leur rencontre, depuis l’entrée de sa tente, se prosterna jusqu’à terre
3 et dit : Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe pas, je te prie, sans t’arrêter chez moi, ton serviteur !
4 Laissez–moi apporter un peu d’eau, je vous prie, pour que vous vous laviez les pieds, puis reposez–vous sous l’arbre !
5 Je vais chercher quelque chose à manger pour que vous vous restauriez ; après quoi vous passerez votre chemin, car c’est pour cela que vous êtes passés chez moi, votre serviteur. Ils répondirent : D’accord, fais comme tu as dit.
6 Abraham se précipita dans la tente pour dire à Sara : Dépêche–toi, pétris trois séas de fleur de farine et fais–en des galettes.
7 Abraham courut vers le bétail, prit un veau tendre et bon et le donna à un serviteur, qui se dépêcha de le préparer.
8 Il prit du lait fermenté, du lait frais, et le veau qu’on avait préparé, et il les mit devant eux. Il resta debout à leurs côtés, sous l’arbre, tandis qu’ils mangeaient.
9 Alors ils lui dirent : Où est Sara, ta femme ? Il répondit : Elle est là, dans la tente.
10 Il dit : Je reviendrai chez toi l’année prochaine ; Sara, ta femme, aura un fils. Sara écoutait à l’entrée de la tente qui était derrière lui.
11 Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge, et Sara avait cessé d’avoir ses règles.
12 Sara rit en elle–même : Maintenant que je suis usée, se dit–elle, aurais–je encore du plaisir ? D’ailleurs mon maître aussi est vieux.
13 Le SEIGNEUR dit à Abraham : Pourquoi donc Sara a–t–elle ri, en disant : « Pourrais–je vraiment avoir un enfant, moi qui suis vieille ? »
14 Y a–t–il rien qui soit étonnant de la part du SEIGNEUR ? L’année prochaine, au temps fixé, je reviendrai vers toi, et Sara aura un fils.
15 Sara mentit : Je n’ai pas ri, dit–elle ; car elle avait peur. Mais il dit : Si, tu as ri !

Intercession d’Abraham en faveur de Sodome

16 Les hommes se levèrent pour partir et se tournèrent du côté de Sodome. Abraham marchait avec eux pour les reconduire.
17 Or le SEIGNEUR avait dit : Cacherai–je à Abraham ce que je vais faire,
18 alors qu’Abraham va devenir une nation grande et forte, et que toutes les nations de la terre se béniront par lui ?
19 Car je l’ai distingué afin qu’il ordonne à ses fils et à toute sa maison, après lui, de garder la voie du SEIGNEUR en agissant selon la justice et l’équité ; ainsi le SEIGNEUR fera venir sur Abraham ce qu’il a dit à son sujet.
20 Le SEIGNEUR dit : Les cris contre Sodome et Gomorrhe sont si forts, leur péché si grave,
21 que je vais descendre pour voir s’ils ont agi tout à fait selon les cris qui sont venus jusqu’à moi ; que cela soit ou non, je le saurai.
22 Les hommes repartirent de là pour Sodome. Mais Abraham se tenait encore devant le SEIGNEUR.
23 Abraham s’approcha et dit : Vas–tu vraiment supprimer le juste avec le méchant ?
24 Peut–être y a–t–il cinquante justes au milieu de la ville : vas–tu vraiment supprimer ? Ne pardonneras–tu pas à ce lieu à cause des cinquante justes qui s’y trouvent ?
25 Jamais tu ne ferais une chose pareille : mettre à mort le juste avec le méchant, de sorte qu’il en serait du juste comme du méchant, jamais ! Le juge de toute la terre n’agirait–il pas selon l’équité ?
26 Le SEIGNEUR dit : Si je trouve, à Sodome, cinquante justes au milieu de la ville, à cause d’eux je pardonnerai à ce lieu tout entier.
27 Abraham reprit : J’ose te parler, Seigneur, alors que je ne suis que poussière et cendre…
28 peut–être, des cinquante justes, en manquera–t–il cinq : pour cinq, anéantiras–tu toute la ville ? Il répondit : Je ne l’anéantirai pas, si j’en trouve là quarante–cinq.
29 Abraham continua cependant de lui parler ; il dit : Peut–être s’en trouvera–t–il là quarante. Il répondit : À cause de ces quarante–là, je ne ferai rien.
30 Abraham dit : Je t’en prie, Seigneur, ne te fâche pas si je parle encore. Peut–être s’en trouvera–t–il là trente. Il répondit : Je ne ferai rien si j’en trouve là trente.
31 Abraham dit : J’ose encore te parler, Seigneur… peut–être s’en trouvera–t–il là vingt. Il répondit : À cause de ces vingt–là, je n’anéantirai pas.
32 Abraham dit : Je t’en prie, Seigneur, ne te fâche pas si je parle encore une fois : peut–être s’en trouvera–t–il dix. Il répondit : À cause de ces dix–là, je n’anéantirai pas.
33 Lorsqu’il eut achevé de parler à Abraham, le SEIGNEUR s’en alla, et Abraham retourna chez lui.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.