×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Job 38     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Job 38
Segond « Colombe »


Intervention de Dieu

Description des œuvres divines

1 L’Éternel répondit à Job du milieu de la tempête et dit
2 Qui est celui qui obscurcit mes desseins
Par des propos dénués de connaissance ?
3 Mets une ceinture à tes reins comme un (vaillant) homme ;
Je t’interrogerai, et tu m’instruiras.
4 Où étais-tu quand je fondais la terre ?
Déclare-le, si tu le sais avec ton intelligence.
5 Qui en a fixé les mesures, le sais-tu ?
Ou qui a étendu sur elle le cordeau ?
6 Dans quoi ses bases sont-elles enfoncées ?
Ou qui en a posé la pierre angulaire,
7 Alors qu’ensemble les étoiles du matin éclataient en chants de triomphe,
Et que tous les fils de Dieu lançaient des acclamations ?
8 Qui a fermé la mer avec des portes,
Quand elle s’élança et sortit du sein maternel ;
9 Quand je fis de la nuée son vêtement,
Et de l’obscurité ses langes ;
10 Quand je lui fixai mes prescriptions,
Et que je lui mis des verrous et des portes ;
11 Quand je dis : Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au-delà ;
Ici s’arrêtera l’orgueil de tes flots ?
12 Depuis que tu existes, as-tu commandé au matin ?
As-tu fait connaître sa place à l’aurore,
13 Pour qu’elle saisisse les bords de la terre,
Et que les méchants en soient secoués ?
14 (Tout) se transforme alors comme l’argile qui reçoit une empreinte,
Et se présente comme (paré d’un) vêtement.
15 Mais les méchants sont privés de leur lumière,
Et le bras qui se lève est brisé.
16 Es-tu parvenu jusqu’aux sources de la mer ?
T’es-tu promené dans les profondeurs de l’abîme ?
17 Les portes de la mort t’ont-elles été dévoilées ?
As-tu vu les portes de l’ombre de la mort ?
18 As-tu considéré l’immensité de la terre ?
Déclare-le, si tu sais toutes ces choses.
19 Où est le chemin (qui conduit) à la demeure de la lumière ?
Et les ténèbres, où ont-elles leur emplacement
20 Pour que tu puisses les saisir à leur limite
Et comprendre les sentiers de leur habitation ?
21 Tu le sais ! mais alors tu étais né,
Et le nombre de tes jours est bien grand !
22 Es-tu parvenu jusqu’aux réserves de neige ?
As-tu vu les réserves de grêle,
23 Que j’ai mises de côté pour un temps de détresse,
Pour un jour de bataille et de guerre ?
24 Où est le chemin par où la lumière se divise,
Et par où le vent d’orient se répand sur la terre ?
25 Qui a ouvert un passage aux averses
Et tracé le chemin de l’éclair et du tonnerre,
26 Pour faire pleuvoir sur une terre sans hommes,
Sur un désert où il n’y a pas d’êtres humains,
27 Pour abreuver des lieux dévastés et ravagés,
Et faire germer et sortir de l’herbe ?
28 La pluie a-t-elle un père ?
Qui donc fait naître les gouttes de rosée ?
29 De quel sein (maternel) est sortie la glace,
Et qui a enfanté le givre du ciel ?
30 Les eaux s’immobilisent comme une pierre,
Et la surface de l’abîme se prend.
31 Peux-tu nouer les liens des Pléiades
Ou dénouer les cordages d’Orion ?
32 Fais-tu paraître en leur temps les constellations,
Et conduis-tu la Grande Ourse avec ses petits ?
33 Connais-tu les lois du ciel ?
Fais-tu attention à la terre, à son organisation ?
34 Élèves-tu la voix jusqu’aux nuages,
Pour que des torrents d’eaux te recouvrent ?
35 Envoies-tu les éclairs pour qu’ils partent ?
Te disent-ils : Nous voici ?
36 Qui a mis la sagesse dans le secret (du cœur),
Ou qui a donné l’intelligence à l’esprit ?
37 Qui peut avec sagesse compter les nuages
Et incliner les outres des cieux,
38 Pour que la poussière se fige,
Et que les mottes de terre se collent ensemble ?

Les soins divins pour les animaux

39 Chasses-tu la proie pour la lionne,
Et apaises-tu la faim des lionceaux,
40 Quand ils sont tapis dans (leurs) tanières,
Quand ils demeurent dans le taillis comme dans un repaire ?
41 Qui prépare au corbeau sa pâture,
Quand ses petits crient vers Dieu,
Errants, sans nourriture ?

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.