×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iehèzqél 16     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iehèzqél 16
André Chouraqui


Abominations de Ieroushalaîm

1 Et c’est la parole de IHVH-Adonaï à moi pour dire :
2 « Fils d’humain, faire connaître à Ieroushalaîm ses abominations !
3 Dis : Ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms à Ieroushalaîm : Ton creuset, tes enfantements en terre du Kena’ani. Ton père Emori, ta mère Hittit !
4 Tes enfantements, le jour où tu as été enfantée, ton ombilic n’a pas été tranché, tu n’as pas été baignée à l’eau avec soin. De sel tu n’as pas été salée ; de lange tu n’as pas été langée.
5 Nul œil n’a été exorable envers toi pour faire un seul de ces gestes par compassion pour toi. Tu as été jetée sur les faces du champ, par dégoût de ton être, le jour où tu as été enfantée. Vis dans ton sang

Vis dans ton sang

6 Mais je passe près de toi, je te vois te tordant dans ton sang, et je te dis : ‹ Vis dans ton sang !’ Et je te dis : ‹ Vis dans ton sang ! ›
7 Myriade, je t’avais donnée comme un germe du champ. Tu t’es multiplié, tu as grandi et tu viens dans la parure des parures, les seins fermes, le poil germant, toi, nudité, sexe.
8 Je passe près de toi et te vois. Mais voici ton temps, le temps des effusions. Je déploie mon aile sur toi et couvre ton sexe. Je te fais un serment, je viens à toi en alliance, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms, et tu es à moi.
9 Je te baigne dans l’eau, je lave ton sang sur toi et te frictionne d’huile.
10 Je te vêts de broderie et te chausse de dugon ; je te bande de lin et te couvre de soie.
11 Je te pare de ma parure et te donne des bracelets sur tes mains, un jaseran sur ta gorge.
12 Je donne une narinière sur ta narine, des anneaux à tes oreilles, un diadème splendide sur ta tête.
13 Tu te pares d’or et d’argent ; ton vêtement est de linon, de soie, de broderie. Tu manges de la semoule, du miel, de l’huile. Tu embellis fort, fort, et tu triomphes en royauté.
14 Ton renom de beauté sort parmi les nations ; oui, elle est totale en ma splendeur que j’ai mise sur toi, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms.
15 Mais tu t’assures en ta beauté, tu putasses avec ton renom, tu répands tes putasseries sur tout passant : ‹ Qu’elle soit à lui ! ›
16 Tu prends de tes habits, tu t’en fais des tertres tachetés et tu y putasses. Non advenu, cela ne sera pas !
17 Tu prends les atours de ta splendeur, de mon or, de mon argent que je t’ai donnés. Tu t’en fais des répliques de mâle et tu putasses avec elles.
18 Tu prends des habits brodés et t’en couvres. Mon huile, mon encens, tu les donnes en face d’elles.
19 Mon pain que je t’ai donné, la semoule, l’huile, le miel dont je t’ai fait manger, tu les donnes en face d’elles en odeur agréable. Et c’est ainsi, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms.
20 Tu prends tes fils, tes filles, que tu as enfantés pour moi, et tu les sacrifies pour qu’ils les mangent : la moindre de tes putasseries !
21 Tu égorges mes fils et les leur donnes en les passant au feu, pour eux ! Nudité, sexe

Nudité, sexe

22 Avec toutes tes abominations, tes puteries, tu ne te souviens plus des jours de ta jeunesse, quand tu étais nudité, sexe, et te tordais dans ton sang.
23 Et c’est après tout ton malheur, oïe, oïe, toi ! harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms,
24 tu te bâtis une hauteur, tu te fais une butte en chaque place ;
25 tu bâtis ta butte en tête de toute route, tu rends abominable ta beauté et tu écartes tes cuisses pour chaque passant ! Tu multiplies tes puteries.
26 Tu putasses avec les Benéi Misraîm, ta voisine : des éleveurs de chair ! Tu multiplies tes puteries pour m’irriter.
27 Et voici, je tends ma main contre toi, je te retire ta part, je te donne à l’être de tes haineuses, les filles des Pelishtîm, dans l’opprobre, pour la débauche de ta route.
28 Tu putasses avec les Benéi Ashour sans te rassasier ; tu putasses avec eux sans même te rassasier !
29 Tu multiplies tes puteries en terre de Kena’ân, vers les Kasdîm ; et même en cela, tu n’es pas rassasiée ! Une putain dominatrice

Une putain dominatrice

30 Quel étiolement, ton cœur, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms, pour que tu fasses tout cela : l’agissement d’une femme, d’une putain dominatrice !
31 Quand tu bâtis ta hauteur en tête de toute route, et fais ta butte en toute place, tu n’as pas été comme la putain qui fait dérision de la comptée !
32 La femme adultère, à la place de son homme, prend des étrangers.
33 À toute putain, ils donnent une sportule ; mais toi, tu as donné des sportules à tous tes amants ; tu les corromps pour qu’ils viennent vers toi des alentours, en tes puteries.
34 Mais toi, tu es l’inverse des femmes, avec tes puteries : derrière toi, nul ne putasse ; c’est toi qui donnes la comptée, mais la comptée ne t’est pas donnée. Tu es l’inverse. Tu es l’inverse

Tu es l’inverse

35 Aussi, putain, entends la parole de IHVH-Adonaï.
36 Ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms : Puisque tu as répandu ton con et découvert ton sexe en tes puteries sur tes amants, sur toutes les crottes de tes abominations, comme le sang de tes fils que tu leur as donnés,
37 aussi, me voici, je groupe tous tes amants sur lesquels tu étais suave, tous ceux que tu aimais contre tous ceux que tu haïssais ; et je les groupe contre toi tout autour. Je découvre pour eux ton sexe et ils voient tout ton sexe.
38 Je te châtie des jugements des adultères et des répandeuses de sang ; je te donne en sang, fièvre et jalousie.
39 Je te donne en leur main, ils cassent ta hauteur ; ils démontent tes buttes, ils te dépouillent de tes habits, ils prennent tes atours de splendeur ; ils te déposent, nudité, sexe.
40 Ils font monter contre toi le rassemblement ; ils te lapident de pierres et te découpent avec leurs épées.
41 Ils incendient ta maison au feu, ils exercent contre toi des châtiments, sous les yeux de femmes multiples. Comme putain, je te fais chômer. Même la comptée, tu ne la donneras plus.
42 Je dépose ma fièvre en toi, et mon ardeur s’écarte de toi. Je me clame et ne m’irrite plus.
43 Puisque tu ne t’es plus souvenue des jours de ta jeunesse, que tu m’as irrité en tout cela, moi aussi, ah ! ta route, je te la donne sur la tête, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms, pour que tu ne commettes plus la débauche de toutes tes abominations.
44 Voici : tout auteur d’exemples donnera en exemple toutes tes abominations, contre toi, pour dire : ‹ Telle mère, telle fille. ›
45 Tu es la fille de ta mère : son homme et ses fils lui répugnent ; toi, la sœur de ta sœur : leurs hommes et leurs fils lui répugnent. Votre mère Hittit, votre père Emori ! La sœur de Sedôm

La sœur de Sedôm

46 Ta grande sœur, Shomrôn, elle avec ses filles, qui habite sur ta gauche ; et ta sœur plus petite que toi qui habite à ta droite, Sedôm et ses filles ;
47 N’es-tu pas allée sur leurs routes ? N’as-tu pas fait leurs abominations, comme le peu d’un tantinet ? Mais tu t’es détruite plus qu’elles sur toutes tes routes.
48 Moi, le vivant, harangue d’Adonaï IHVH-Elohîms, Sedôm, ta sœur, n’a pas fait, elle et ses filles, ce que tu fais, toi et tes filles.
49 Voici, tel est le tort de Sedôm, ta sœur, le génie de la satiété du pain, la quiétude de la tranquillité étaient à elle et à ses filles ; mais elle n’a pas renforcé la main de l’humilié, du pauvre.
50 Elles se haussaient, elles faisaient en face de moi l’abomination ; et je les ai écartées d’après ce que j’ai vu. Porte ton opprobre

Porte ton opprobre

51 Mais Shomrôn n’a pas fauté de la moitié de tes fautes ! Tu as multiplié plus qu’elle tes abominations. Tu justifies tes sœurs avec toutes les abominations que tu as commises.
52 Toi aussi, porte ton opprobre, puisque tu as incriminé tes sœurs dans tes fautes, plus abominable qu’elles. Elles seront mieux justifiées que toi. Toi aussi, blêmis, porte ton opprobre, en justifiant tes sœurs.
53 Je fais tourner leur captivité : la captivité de Sedôm avec ses filles, la captivité de Shomrôn avec ses filles, et la captivité de tes captifs parmi eux,
54 pour que tu portes ton opprobre. Et tu seras dans l’opprobre, plus que tout ce que tu as fait ; ce en quoi tu les réconfortes.
55 Et tes sœurs, Sedôm et ses filles, retourneront comme jadis ; Shomrôn et ses filles retourneront comme jadis ; toi et tes filles, vous retournerez comme jadis.
56 Sedôm, ta sœur, n’était-elle pas en rumeur sur ta bouche au jour de ton génie ?
57 Avant que tu ne découvres ton malheur, comme au temps de l’outrage des filles d’Arâm et de tous ses alentours, les filles des Pelishtîm te narguaient tout autour.
58 Ta débauche, tes abominations, tu les portes, harangue de IHVH-Adonaï. Pénètre IHVH-Adonaï

Pénètre IHVH-Adonaï

59 Oui, ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms : Je te fais comme tu fis, toi qui méprisais l’imprécation pour annuler le pacte.
60 Mais je me souviens, moi, de mon pacte avec toi, aux jours de ta jeunesse. J’élève pour toi un pacte de pérennité.
61 Tu te souviendras de tes routes et seras dans l’opprobre, quand tu prendras tes sœurs plus grandes que toi vers les plus petites que toi. Je te les donnerai pour filles, et non de par ton pacte.
62 Et moi j’élèverai mon pacte avec toi, et tu pénétreras, oui, moi, IHVH-Adonaï,
63 pour que tu te souviennes et blémisses. Il ne sera plus pour toi une ouverture de la bouche, face à ton opprobre, quand je t’aurai absoute de tout ce que tu as fait, harangue d’Adonaï IHVH-Elohïms. »

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf