Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Genèse 18.17     

Genèse 18.17
Samuel Cahen


Confirmation de la naissance d’Isaac

1 L’Éternel lui apparut dans le bocage de Mamré ; il était alors assis à l’entrée de la tente pendant la chaleur du jour.
2 Il leva les yeux, regarda, et voici trois homme placés près de lui ; en les voyant, il courut au devant d’eux, de l’entrée de la tente, et s’inclina à terre ;
3 Il dit : maître (Adoni) ! Si j’ai trouvé grâce à tes yeux ne passe pas devant la tente de ton serviteur ;
4 Souffre qu’on apporte un peu d’eau, lavez vos pieds et reposez-vous sous l’arbre ;
5 J’apporterai un pain, vous fortifierez votre cœur, ensuite vous pouvez passer outre, puisque vous passez près de votre serviteur ; ils répondirent : fais ainsi que tu l’as dit.
6 Avrahame courut vite à la tente vers Sarâ, et dit : apporte bien vite trois mesures de fleur de farine, pétris-les et fais-en des gâteaux.
7 Avrahame courut vers les bestiaux, y choisit un jeune bœuf, tendre et bon, le remit au jeune homme ; on se hâta de l’apprêter.
8 Il prit ensuite du beurre, du lait, le jeune bœuf préparé, et le leur servit ; il se tenait près d’eux sous l’arbre, et ils mangèrent ;
9 Ils lui dirent : où est Sarâ, ta femme ? il répondit : elle est dans la tente.
10 Un d’entre eux dit : je reviendrai chez toi, l’année prochaine, à la même époque, alors ta femme Sarâ aura un fils. Sarâ écoutait à l’entrée de la tente qui était derrière lui.
11 Avrahame et Sarâ étaient vieux et avancés en âge ; l’ordinaire des femmes avait cessé chez Sarâ.
12 Sarâ rit en son cœur en disant : vieille comme je suis, commentaire aurais-je de la volupté ? et mon maître aussi est vieux.
13 L’Éternel dit à Avrahame : pourquoi Sarâ a-t-elle ri ? disant : est-ce que j’enfanterai encore ? et je suis veille !
14 Ta postérité sera comme la poussière de la terre ; tu t’étendras à l’occident, à l’orient, vers le nord et vers le midi ; avec toi et ta postérité seront bénies toutes les familles de la terre.
15 Sarâ nia, disant : je n’ai pas ri ; car elle avait peur ; mais il dit : non, tu as ri.

Intercession d’Abraham en faveur de Sodome

16 Les hommes se levèrent de là et se dirigèrent vers Sedome, et Avrahame alla avec eux pour les accompagner.
17 Cependant l’Éternel dit : cacherai-je à Avrahame ce que j’ai dessein de faire ?
18 Puisque Avrahame doit former un jour une nation grande et puissante, et que toutes les nations de la terre seront bénies en lui !
19 Car je l’ai apprécié, et je sais qu’il ordonnera à ses enfants et à sa maison, après lui, d’observer la voie de l’Éternel, de pratiquer la vertu et la justice, afin que l’Éternel fasse venir en accomplissement sur Avrahame ce qu’il lui a prédit.
20 L’Éternel dis donc : la clameur sur Sedome et Amora est grande, et leur crime est immense.
21 Je veux donc descendre et voir s’ils ont agi selon la clameur qui m’en est parvenue, malheur à eux ! Sinon, je le saurai.
22 Les hommes, partant de là, allèrent vers Sedome, et Avrahame se tenait encore devant l’Éternel.
23 Avrahame s’approcha et dit : feras-tu périr le juste avec le méchant ?
24 Peut être y a-t-il cinquante justes dans la ville ; feras-tu périr l’endroit, et ne pardonneras-tu pas plutôt tout l’endroit en faveur des cinquante justes qui s’y trouvent ?
25 Il est indigne de toi de faire une pareille chose, de faire mourir le juste avec le méchant ; et que le juste soit traité comme le méchant, il est indigne de toi ! le juge de toute la terre n’agirait-il point avec justice ?
26 L’Éternel dit : si je trouve à Sedome cinquante juste dans la ville, je pardonnerai à cause d’eux à tout l’endroit.
27 Avrahame répondit : j’ai commencé à parler au Seigneur, et pourtant je ne suis que poussière et cendre ;
28 Il manquera peut être cinq aux cinquante justes ; détruiras-tu pour ces cinq, toute la ville ? Il répondit : je ne détruirai point si j’y en trouve quarante-cinq.
29 Il (Avrahame) continua à lui parler et dit : il s’en trouvera peut être quarante ! Il répondit : je ne ferai rien contre la ville à cause de ces quarante.
30 Il dit : que le Seigneur ne s’irrite point, si je continue à parler : il s’en trouvera peut être trente. Il dit : je ne ferai rien contre la ville, si j’en trouve trente.
31 Il dit : j’ai osé parler au Seigneur : peut être qu’il s’y en trouvera vingt. Il répondit : je ne détruirai point (la ville) à cause de ces vingt.
32 Il dit : que le Seigneur ne s’irrite point, je parlerai encore cette fois ; peut être qu’il s’y trouvera dix. Il dit : je ne détruirai point (la ville) à cause de ces dix.
33 L’Éternel se retira après avoir cessé de parler à Avrahame, et Avrahame s’en retourna à son endroit.

Cette Bible est dans le domaine public.