×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  /  Hébreux 13.9     

Hébreux 13.9
Vigouroux


Instructions diverses et salutations

1 Que la charité fraternelle demeure parmi (en) vous.
2 N’oubliez pas l’hospitalité ; car par elle quelques-uns ont reçu chez eux des anges, sans le savoir.[13.2 Voir Genèse, 18, 3 ; 19, 2 ; Romains, 12, 13 ; 1 Pierre, 4, 9.]
3 Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez prisonniers avec eux ; et de ceux qui sont affligés, comme étant aussi vous-mêmes dans un corps.
4 Que le mariage soit honoré de tous, et que le lit nuptial soit sans tache ; car Dieu jugera les fornicateurs et les adultères.[13.4 En toutes choses ; ou bien parmi vous tous, c’est-à-dire parmi tous les époux ; car le texte sacré est susceptible de ces deux sens.]
5 Que vos mœurs (votre vie) soient exemptes d’avarice, vous contentant de ce que vous avez ; car Dieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai pas, et je ne t’abandonnerai pas ;[13.5 Voir Josué, 1, 5.]
6 de sorte que nous pouvons dire avec confiance : Le Seigneur est mon aide ; je ne craindrai point ce que l’ (un) homme peut me faire.[13.6 Voir Psaumes, 117, 6.]
7 Souvenez-vous de vos guides (préposés), qui vous ont prêché la parole de Dieu ; considérant quelle a été la fin de leur vie, imitez leur foi.[13.7 Vos préposés ; c’est-à-dire les évêques et les prêtres, comme l’indiquent assez clairement les mots qui suivent. Le grec porte vos conducteurs ; ce qui confirme cette interprétation.]
8 Jésus-Christ était hier, il est aujourd’hui, et il sera de (le) même dans tous les siècles.
9 Ne vous laissez pas entraîner par toutes sortes de doctrines étrangères. Car il est bon d’affermir son cœur par la grâce, non par des aliments (des distinctions de viandes), qui n’ont servi à rien à ceux qui en font leur règle de conduite.[13.9 A ceux qui s’y conformaient ; littéralement : A ceux qui y marchaient. On a pu remarquer plus d’une fois que les Hébreux employaient aller, marcher, dans le sens moral de se conduire, vivre.]
10 Nous avons un autel, dont ceux qui font le service dans le tabernacle n’ont pas le droit de manger.[13.10 Saint Paul veut dire ici que les Juifs convertis au christianisme, qui rendent encore un culte au tabernacle, c’est-à-dire qui continuent à observer les pratiques du judaïsme, perdent par là même le droit de participer à la divine Eucharistie.]
11 Car les corps des animaux dont le sang est porté par le pontife dans le sanctuaire pour le péché, sont brûlés hors du camp.[13.11 Voir Lévitique, 16, 27.]
12 C’est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.[13.12 Hors de la porte de Jérusalem. Du temps de Notre Seigneur, le Calvaire était en dehors de la ville de Jérusalem.]
13 Sortons donc hors du camp pour aller à lui, en portant son opprobre.
14 Car nous n’avons point ici de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir.[13.14 Voir Michée, 2, 10.]
15 Offrons donc par lui sans cesse à Dieu un sacrifice (une hostie) de louange, c’est-à-dire, le fruit de lèvres qui confessent son nom.
16 N’oubliez pas la bienfaisance (charité) et la libéralité ; car c’est par de tels sacrifices que l’on se rend Dieu favorable.
17 Obéissez à vos guides (préposés) et soyez-leur soumis ; car ils veillent, comme devant rendre compte pour vos âmes ; et il faut qu’ils le fassent avec joie, et non en gémissant ; ce qui ne vous serait pas avantageux.[13.17 Vos préposés. Voir au verset 7.]
18 Priez pour nous ; car nous sommes certains d’avoir une bonne conscience, voulant en toutes choses nous bien conduire.
19 Et je vous conjure avec une nouvelle instance de le faire, afin que je vous sois plus tôt rendu.[13.19 Afin que je vous sois plus tôt rendu : plusieurs pensent que l’Apôtre était alors prisonnier à Rome.]
20 Que le Dieu de la paix, qui a ramené d’entre les morts celui qui, par le sang de l’alliance (du testament) éternelle, est devenu le grand Pasteur des brebis, Notre Seigneur Jésus-Christ,[13.20-21 Le Grand Pasteur : comparer à 1 Pierre, 5, 4 ; Jean, 10, vv. 11, 16. — Par le sang, peut se joindre à Pasteur, Jésus nous ayant rendus à la vie, réconfortés et nourris par son sang ; ou mieux à retiré ; Dieu a retiré Jésus-Christ d’entre les morts et l’a fait monter au Ciel par ou avec son sang, que, grand prêtre éternel, il offre sans cesse pour nous (saint Thomas). Ce sens convient mieux à tout l’ensemble de l’épître. — Du testament éternel, de la nouvelle alliance, qui ne sera jamais remplacée par une autre. — Faisant en vous par sa grâce, à laquelle l’homme doit coopérer. (CRAMPON)]
21 vous rende capables de tout bien, afin que vous fassiez sa volonté, en opérant (lui-même) en vous ce qui lui est agréable, par Jésus-Christ, auquel soit la gloire dans les siècles des siècles. Amen.
22 Je vous prie, mes frères, de supporter cette parole de consolation, car je vous ai écrit en peu de mots.[13.22 Cette parole de consolation ; ce que je vous dis ici pour vous consoler dans vos peines.]
23 Sachez que notre frère Timothée a été mis en liberté ; s’il vient bientôt, j’irai vous voir avec lui.[13.23 « Il semble résulter de ce passage : 1. Que Timothée avait été aussi prisonnier à Rome ; 2. que, après avoir été mis en liberté, il avait reçu de Paul quelque mission ; 3. enfin que ce dernier espérait être prochainement relâché. Â» (CRAMPON)]
24 Saluez tous ceux qui vous conduisent, et tous les saints. Les frères d’Italie vous saluent.[13.24 Tous vos préposés. Voir au verset 7. — Les saints. Voir Actes des Apôtres, 9, 13.]
25 Que la grâce soit avec vous tous. Amen.

Cette Bible est dans le domaine public.