×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Actes 21.36     

Actes 21.36
Vigouroux


Retour en Judée

1 Nous nous embarquâmes, après nous être séparés d’eux, et nous vînmes droit à Cos, et le jour suivant à Rhodes, et de là à Patare ;[21.1 Cos, petite île de la mer Egée, vis-à-vis de Gnide et d’Halicarnasse, très fertile et riche en vins et en blé. — Rhodes. Cette île, l’une des Cyclades, en face de la Carie et de la Lycie, était très fertile et très commerçante. Le climat en est très doux. — A Patare, ville maritime de Lycie, à l’embouchure du Xanthe, célèbre par un oracle d’Apollon.]
2 et ayant trouvé un vaisseau qui faisait la traversée vers la Phénicie, nous y montâmes et fîmes voile.[21.2 En Phénicie. Voir Actes des Apôtres, 11, 19.]
3 Quand nous fûmes en vue de l’île de Chypre, la laissant à gauche, nous naviguâmes vers la Syrie, et nous vînmes à Tyr, où le vaisseau devait déposer son chargement.[21.3 En vue de Chypre. Voir Actes des Apôtres, 11, 19. — Vers la Syrie. Voir Matthieu, 4, 24. — A Tyr. Voir Marc, 3, 8.]
4 Y ayant trouvé des disciples, nous y demeurâmes sept jours ; par l’Esprit-Saint, ils disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem.
5 Les sept jours écoulés, nous partîmes ; tous, avec leurs femmes et leurs enfants, nous conduisirent jusque hors de la ville, et nous étant mis à genoux sur le rivage, nous priâmes.
6 Après nous être dit adieu mutuellement, nous montâmes sur le vaisseau, et ils retournèrent chez eux.
7 Pour nous, achevant notre navigation depuis Tyr, nous descendîmes à Ptolémaïs ; et ayant salué les frères, nous restâmes un jour auprès d’eux.[21.7 A Ptolémaïde, depuis saint Jean d’Acre, port de la Méditerranée, au sud de Tyr, ville de Phénicie.]
8 Le lendemain, étant partis, nous vînmes à Césarée ; et entrant dans la maison de Philippe l’évangéliste, qui était un des sept, nous demeurâmes chez lui.[21.8 Voir Actes des Apôtres, 6, 5 ; 8, 5. — Des sept diacres. Ce Philippe est nommé évangéliste, parce qu’il a été le premier à prêcher l’Evangile dans la Samarie. C’est dans ce sens que saint Paul recommande à son disciple Timothée (voir 2 Timothée, 4, 5) de remplir la charge d’évangéliste. — A Césarée. Voir Actes des Apôtres, 9, 30.]
9 Il avait quatre filles vierges, qui prophétisaient.
10 Comme nous demeurions là pendant quelques jours, il arriva de Judée un prophète, nommé Agabus.[21.10 Agabus. Voir Actes des Apôtres, 11, 28.]
11 Etant venu auprès de nous, il prit la ceinture de Paul ; et se liant les pieds et les mains, il dit : Voici ce que dit l’Esprit-Saint : L’homme à qui appartient cette ceinture sera lié ainsi par les Juifs à Jérusalem, et ils le livreront entre les mains des gentils.[21.11 Se lia les pieds et les mains : imitant les anciens prophètes par cette action symbolique.]
12 Lorsque nous eûmes entendu cela, nous le priâmes, nous et ceux qui étaient de ce lieu-là, de ne pas monter à Jérusalem.
13 Alors Paul répondit : Que faites-vous, pleurant et affligeant mon cœur ? Car je suis prêt, non seulement à être lié, mais aussi à mourir à Jérusalem, pour le nom du Seigneur Jésus.
14 Et comme nous ne pouvions pas le persuader, nous n’insistâmes pas, et nous dîmes : Que la volonté du Seigneur soit faite.

Arrivée à Jérusalem

15 Après ces quelques jours, ayant fait nos préparatifs, nous montâmes à Jérusalem.
16 Quelques-uns des disciples de Césarée vinrent aussi avec nous, emmenant avec eux un certain Mnason, originaire de l’île de Chypre, ancien disciple, chez qui nous devions loger.[21.16 Mnason porte un nom grec et était probablement un Juif helléniste.]
17 Quand nous fûmes arrivés à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie.[21.17 Quand nous fûmes arrivés à Jérusalem, en 58. Le troisième voyage apostolique de saint Paul avait duré de 54 à 58.]
18 Le jour suivant Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s’y réunirent.[21.18 Tous les anciens, tous les prêtres. — Chez Jacques le Mineur, frère de saint Jean l’Evangéliste, évêque de Jérusalem. Pierre et les autres Apôtres étaient alors éloignés de cette ville.]
19 Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Dieu avait fait parmi les gentils par son ministère.
20 Et eux, lorsqu’ils l’eurent entendu, glorifièrent Dieu, et lui dirent : Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs sont devenus croyants ; et tous sont zélés pour la loi.[21.20 Combien de milliers, etc. « Un grand nombre de judéo-chrétiens étaient venus à Jérusalem pour la fête de la Pentecôte. — Zélés pour la Loi. « Il y avait un grand danger dans cette communauté de pratiques religieuses qui unissait les judéo-chrétiens à la masse des Juifs restés incrédules. La ruine de Jérusalem et du Temple fit cesser cet état de chose. Â» (CRAMPON)]
21 Or ils ont entendu dire de toi que tu enseignes aux Juifs qui sont parmi les gentils à se séparer de Moïse, disant qu’ils ne doivent pas circoncire leurs fils, ni vivre selon les coutumes.
22 Qu’y a-t-il donc à faire ? Sans aucun doute, on se rassemblera en foule ; car ils apprendront que tu es arrivé.
23 Fais donc ce que nous allons te dire. Nous avons quatre hommes qui ont fait un vœu ;[21.23 Par un vœu ; celui des Nazaréens.]
24 prends-les, purifie-toi avec eux, et supporte les frais pour qu’ils se fassent raser la tête ; et tous sauront que ce qu’ils ont entendu dire de toi est faux, et que toi aussi, tu te conduis en observateur de la loi.[21.24 Voir Nombres, 6, 18 ; Actes des Apôtres, 18, 18.]
25 Quant à ceux qui, parmi les gentils, sont devenus croyants, nous avons décidé et écrit qu’ils devaient s’abstenir de ce qui a été immolé aux idoles, du sang, des animaux étouffés et de la fornication.[21.25 Voir Actes des Apôtres, 15, vv. 20, 29.]

De Jérusalem à Rome

Arrestation de Paul

26 Alors Paul, ayant pris ces hommes, et s’étant purifié avec eux le jour suivant, entra dans le temple, en indiquant le jour où serait accomplie la purification, et où l’offrande serait présentée pour chacun d’eux.
27 Mais comme les sept jours s’achevaient, les Juifs d’Asie, l’ayant vu dans le temple, soulevèrent tout le peuple, et mirent les mains sur lui, en criant :
28 Israélites, au secours ! Voici l’homme qui prêche partout et à tout le monde contre le peuple, la loi, et ce lieu ; et de plus il a introduit les gentils dans le temple, et a profané ce saint lieu.[21.28 Contre ce lieu ; ce lieu saint ; c’est le temple même. — Il était défendu sous peine de mort aux païens de franchir les barrières qui séparaient dans le temple le parvis des Gentils de celui des Israélites. Voir Matthieu, 21, 12.]
29 En effet, ils avaient vu Trophime d’Ephèse avec lui dans la ville, et ils croyaient que Paul l’avait introduit dans le temple.[21.29 Trophime d’Ephèse. Voir Actes des Apôtres, 20, 4.]
30 Toute la ville fut en émoi, et le peuple accourut de tous côtés : et s’étant saisis de Paul, ils le traînaient hors du temple, et aussitôt les portes furent fermées.[21.30 Les portes du temple qui donnaient accès dans les parvis. — Hors du temple, afin qu’il ne fût pas souillé par l’effusion du sang.]
31 Comme ils cherchaient à le tuer, on annonça au tribun de la cohorte que tout Jérusalem était en confusion.[21.31 Au tribun de la cohorte. Voir Matthieu, 27, 27.]
32 Ayant pris des soldats et des centurions, il courut à eux. Dès qu’ils virent le tribun et les soldats, ils cessèrent de frapper Paul.[21.32 Des centurions. Voir Matthieu, 8, 5.]
33 Alors le tribun, s’approchant, se saisit de lui et le fit lier de deux chaînes ; et il demandait qui il était et ce qu’il avait fait.[21.33 De deux chaines ; c’est-à-dire une à chaque main. Comparer à Actes des Apôtres, 12, 6-7.]
34 Mais dans la foule les uns criaient une chose, et les autres une autre. Et comme il ne pouvait rien apprendre de certain à cause du tumulte, il ordonna de le conduire dans la forteresse (le camp).
35 Lorsque Paul fut arrivé sur les degrés, il dut être porté par les soldats, à cause de la violence du peuple.[21.35 Sur les degrés de l’escalier très élevé qui mettait le temple en communication avec la tour Antonia.]
36 Car le peuple suivait en foule, criant : Fais-le mourir.
37 Sur le point d’être introduit dans la forteresse (le camp), Paul dit au tribun : M’est-il permis de te dire quelque chose ? Le tribun dit : Tu sais le grec ?[21.38 Sicaires ; assassins alors répandus dans la Judée, et ainsi nommés, parce qu’ils portaient sous leurs habits un petit poignard, en latin sica. Josèphe donne trente mille hommes à cet Egyptien ; mais rien n’empêche que ce nombre n’ait été d’abord que de quatre mille. Puis Josèphe ne dit pas que tous ces trente mille brigands fussent sicaires. Ajoutons qu’il ne s’accorde guère avec lui-même au sujet de cet événement.]
38 N’es-tu pas l’Egyptien qui, ces jours passés, a excité une sédition et qui a emmené dans le désert quatre mille sicaires ?
39 Paul lui dit : Je suis Juif, de Tarse en Cilicie, citoyen d’une ville qui n’est pas inconnue. Mais je t’en prie, permets-moi de parler au peuple.
40 Le tribun l’ayant permis, Paul, debout sur les degrés, fit signe de la main au peuple. Il se fit un grand silence, et parlant en langue hébraïque, il dit : [21.40 En langue hébraïque ; c’est-à-dire dans le dialecte araméen ou syro-chaldaïque que parlaient alors les Hébreux.]

Cette Bible est dans le domaine public.