×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Actes 21.6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 21.6
Traduction œcuménique de la Bible


Retour en Judée

1 Après nous être arrachés à eux et avoir repris la mer, nous avons mis le cap droit sur Cos ; le lendemain, sur Rhodes, et de là sur Patara.
2 Trouvant un bateau en partance pour la Phénicie, nous sommes montés à bord et nous avons pris la mer.
3 Arrivés en vue de Chypre, nous avons laissé l’île à bâbord pour faire route vers la Syrie et nous avons débarqué à Tyr, où en effet le navire devait décharger sa cargaison.
4 Nous sommes restés là sept jours, car nous y avions découvert les disciples ; poussés par l’Esprit ceux-ci disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem.
5 Le temps de notre séjour une fois achevé, nous sommes néanmoins repartis et, tandis que nous marchions, tous nous accompagnaient, femmes et enfants compris, jusqu’à l’extérieur de la ville. Là, à genoux sur la plage, nous avons prié ;
6 puis, les adieux échangés, nous sommes montés sur le bateau, et ils sont retournés chez eux.
7 Quant à nous, au terme de notre traversée depuis Tyr, nous sommes arrivés à Ptolémaïs et, après avoir salué les frères, nous avons passé une journée avec eux.
8 Repartis le lendemain, nous avons gagné Césarée où nous nous sommes rendus à la maison de Philippe l’Évangéliste, un des Sept, et nous avons séjourné chez lui.
9 Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient.
10 Alors que nous passions là plusieurs jours, il est arrivé un prophète de Judée, nommé Agabus.
11 Venant nous trouver, il a pris la ceinture de Paul, s’est attaché les pieds et les mains et a déclaré : « Voici ce que dit l’Esprit Saint. L’homme à qui appartient cette ceinture, voilà comment, à Jérusalem, les Juifs l’attacheront et le livreront aux mains des païens ! »
12 À ces mots, nous et les frères de la ville, nous avons supplié Paul de ne pas monter à Jérusalem.
13 Alors il nous a répondu : « Qu’avez-vous à pleurer et à me briser le cœur ? Je suis prêt, moi, non seulement à être lié mais à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus. »
14 Comme il ne se laissait pas convaincre, nous n’avons pas insisté. « Que la volonté du Seigneur soit faite ! » disions-nous.

Arrivée à Jérusalem

15 À la fin de ces quelques jours, une fois nos préparatifs achevés, nous sommes montés vers Jérusalem ;
16 des disciples de Césarée, qui s’y rendaient aussi en notre compagnie, nous ont emmenés loger chez Mnason de Chypre, un disciple des premiers temps.
17 À notre arrivée à Jérusalem, c’est avec plaisir que les frères nous ont accueillis.
18 Le lendemain, Paul s’est rendu avec nous chez Jacques où tous les anciens se trouvaient aussi.
19 Les ayant salués, il leur racontait en détail tout ce que, par son service, Dieu avait accompli chez les païens.
20 Les auditeurs de Paul rendaient gloire à Dieu et lui dirent : « Tu peux voir, frère, combien de milliers de fidèles il y a parmi les Juifs, et tous sont d’ardents partisans de la Loi.
21 Or ils sont au courant de bruits qui courent à ton sujet : ton enseignement pousserait tous les Juifs qui vivent parmi les païens à abandonner Moïse ; tu leur dirais de ne plus circoncire leurs enfants et de ne plus suivre les règles.
22 Que faire ? Ils vont sans aucun doute apprendre que tu es là.
23 Fais donc ce que nous allons te dire. Nous avons quatre hommes qui sont tenus par un vœu.
24 Prends-les avec toi, accomplis la purification en même temps qu’eux et charge-toi de leurs dépenses. Ils pourront ainsi se faire raser la tête, et tout le monde comprendra que les bruits qui courent à ton sujet ne signifient rien, mais que tu te conformes, toi aussi, à l’observance de la Loi.
25 Quant aux païens qui sont devenus croyants, nous leur avons écrit nos décisions : se garder de la viande de sacrifices païens, du sang, de la viande étouffée, et de l’immoralité. »

De Jérusalem à Rome

Arrestation de Paul

26 Le jour suivant, Paul prit donc ces hommes avec lui et, commençant la purification en même temps qu’eux, il se rendit dans le temple, pour indiquer la date à laquelle, la purification achevée, l’offrande serait présentée pour chacun d’eux.
27 Les sept jours allaient s’achever quand les Juifs d’Asie, qui l’avaient remarqué dans le temple, soulevèrent toute la foule et mirent la main sur lui.
28 Ils criaient : « Israélites, au secours ! Le voilà, l’homme qui combat notre peuple et la Loi et ce Lieu, dans l’enseignement qu’il porte partout et à tous ! Il a même amené des Grecs dans le temple et il profane ainsi ce saint Lieu. »
29 Ils avaient déjà vu en effet Trophime d’Éphèse avec lui dans la ville et ils pensaient que Paul l’avait introduit dans le temple.
30 La ville entière s’ameuta, et le peuple arriva en masse. On se saisit de Paul et on le traîna hors du temple, dont les portes furent aussitôt fermées.
31 On cherchait à le tuer quand cette nouvelle parvint au tribun de la cohorte : « Tout Jérusalem est sens dessus dessous ! »
32 Il rassembla immédiatement soldats et centurions, et fit charger la foule : à la vue du tribun et des soldats, on cessa de frapper Paul.
33 S’approchant, le tribun se saisit alors de lui et donna l’ordre de le lier avec deux chaînes ; puis il voulut savoir qui il était et ce qu’il avait fait.
34 Mais, dans la foule, chacun criait autre chose que son voisin et, comme le tribun, à cause de ce tumulte, ne pouvait obtenir aucun renseignement certain, il donna l’ordre d’emmener Paul dans la forteresse.
35 Quand ce dernier fut sur les marches de l’escalier, les soldats durent le porter à cause de la violence de la foule,
36 car le peuple tout entier le suivait en criant : « A mort ! »
37 Au moment où on allait le faire entrer dans la forteresse, Paul dit au tribun : « Pourrais-je te dire un mot ? » — « Tu sais le grec ? lui répondit-il.
38 Ce n’est donc pas toi l’Égyptien qui, ces derniers temps, a soulevé et emmené au désert quatre mille sicaires ? » —
39 « Moi ? reprit Paul, je suis Juif, de Tarse en Cilicie, citoyen d’une ville qui n’est pas sans renom. Je t’en prie, autorise-moi à parler au peuple. »
40 L’autorisation accordée, Paul, debout sur les marches, fit signe de la main au peuple. Un grand silence s’établit et il leur adressa la parole en langue hébraïque :

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988