×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 49.6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 49.6
Traduction œcuménique de la Bible


Le Sauveur d’Israël et des nations

1 Écoutez-moi, vous les îles, soyez attentives, populations du lointain :
le Seigneur m’a appelé dès le sein maternel,
dès le ventre de ma mère, il s’est répété mon nom.
2 Il a disposé ma bouche comme une épée pointue,
dans l’ombre de sa main il m’a dissimulé.
Il m’a disposé comme une flèche acérée,
dans son carquois il m’a tenu caché.
3 Il m’a dit : « Mon serviteur, c’est toi,
Israël, toi par qui je manifesterai ma splendeur. »
4 Mais moi je disais : « C’est en vain que je me suis fatigué,
c’est pour du vide, pour du vent,
que j’ai épuisé mon énergie ! »
En fait, mon droit m’attendait auprès du Seigneur,
ma récompense, auprès de mon Dieu.
5 À présent, en effet, le Seigneur a parlé,
lui qui m’a formé dès le sein maternel pour être son serviteur,
afin de ramener Jacob vers lui,
afin qu’Israël pour lui soit regroupé :
dès lors j’ai du poids aux yeux du Seigneur,
et ma puissance, c’est mon Dieu.
6 Il m’a dit : « C’est trop peu
que tu sois pour moi un serviteur
en relevant les tribus de Jacob,
et en ramenant les préservés d’Israël ;
je t’ai destiné à être la lumière des nations,
afin que mon salut soit présent jusqu’à l’extrémité de la terre. »

7 Ainsi parle le Seigneur,
le Rédempteur et le Saint d’Israël,
à celui dont la personne est méprisée
et que le monde regarde comme un être abject,
à l’esclave des despotes :
Des rois verront et se lèveront,
des princes aussi, et ils se prosterneront,
par égard pour le Seigneur, qui est fidèle,
pour le Saint d’Israël qui t’a choisi.
8 Ainsi parle le Seigneur :
Au temps de la faveur, je t’ai répondu,
au jour du salut, je te suis venu en aide ;
je t’ai mis en réserve et destiné
à être l’alliance du peuple,
en relevant le pays,
en redonnant en partage les patrimoines désolés,
9 en disant aux prisonniers : « Sortez ! »,
à ceux qui sont dans les ténèbres : « Montrez-vous ! »
Le long des chemins ils auront leurs pâtures,
sur tous les coteaux pelés, leurs pâturages.
10 Ils n’endureront ni faim ni soif,
jamais ne les abattront
ni la brûlure du sable, ni celle du soleil ;
car celui qui est plein de tendresse pour eux les conduira,
et vers les nappes d’eau les mènera se rafraîchir.
11 De toutes les montagnes je me ferai un chemin,
et les chaussées seront pour moi surélevées.
12 Les voici : de bien loin ils arrivent,
les uns du nord et de l’ouest,
les autres, de la terre d’Assouan.
13 Cieux, poussez des acclamations ; terre, exulte,
montagnes, explosez en acclamations,
car le Seigneur réconforte son peuple,
et à ses humiliés il montre sa tendresse.
14 Sion disait : « Le Seigneur m’a abandonnée,
mon Seigneur m’a oubliée ! »
15 La femme oublie-t-elle son nourrisson,
oublie-t-elle de montrer sa tendresse à l’enfant de sa chair ?
Même si celles-là oubliaient,
moi, je ne t’oublierai pas !
16 Voici que sur mes paumes je t’ai gravée,
que tes murailles sont constamment sous ma vue.
17 Ils accourent, tes bâtisseurs,
et tes démolisseurs, tes dévastateurs
loin de toi s’en vont.
18 Porte tes regards sur les alentours et vois :
tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi.
Par ma vie, oracle du Seigneur,
oui, tu les revêtiras tous comme une parure,
telle une promise, tu te feras d’eux une ceinture.
19 Oui, dévastation, désolation,
terre de démolition que tu es,
oui, désormais tu seras trop étroite pour l’habitant,
tandis que prendront le large ceux qui t’engloutissaient.
20 De nouveau, ils diront à tes oreilles,
les fils dont tu ressentais la privation :
« L’espace est trop étroit pour moi.
Place pour moi ! Tiens-toi serrée, que je puisse habiter. »
21 Tu diras alors dans ton cœur :
« Ceux-ci, qui me les a enfantés ?
Moi, j’étais privée d’enfants, stérile,
en déportation, éliminée ;
ceux-là, qui les a fait grandir ?
Voilà que je restais seule,
ceux-là, où donc étaient-ils ? »
22 Ainsi parle le Seigneur DIEU :
Voici que j’élèverai ma main vers les nations,
que je dresserai mon étendard vers les peuples :
ils ramèneront tes fils dans leurs bras
et tes filles seront hissées sur leurs épaules.
23 Des rois seront tes tuteurs,
et leurs princesses, tes nourrices.
Visage contre terre ils se prosterneront devant toi,
ils lécheront la poussière de tes pieds.
Tu sauras alors que je suis le Seigneur ;
ceux qui espèrent en moi n’auront point de honte.
24 La prise du héros sera-t-elle reprise ?
La capture du tyran sera-t-elle libérée ?
25 Oui, ainsi parle le Seigneur :
Sûrement ! la capture du héros sera reprise
et la prise du tyran sera libérée !
Ton querelleur, c’est moi qui vais le quereller ;
tes fils, c’est moi qui vais les sauver.
26 Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair,
ils s’enivreront de leur propre sang
comme d’un vin giclant du pressoir ;
et tous les êtres de chair sauront
que celui qui te sauve, c’est moi, le Seigneur,
que celui qui te rachète, c’est l’Indomptable de Jacob !

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988