×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Nouveau Testament Stapfer  / Actes 21.12     

Actes 21.12
Nouveau Testament Stapfer


Retour en Judée

1 Nous étant enfin séparés, nous reprîmes la mer et marchant, vent arrière, nous arrivions bientôt à Cos ; le lendemain nous étions à Rhodes, le troisième jour à Patare.
2 Là nous trouvions un navire qui faisait voile pour la Phénicie et qui nous prit à son bord.
3 Bientôt l’île de Chypre était en vue, mais, la laissant sur notre gauche, nous marchions sur la Syrie et nous arrivions à Tyr. C’était là que le navire devait laisser son chargement.
4 Nous allâmes voir les disciples et restâmes sept jours avec eux. Dirigés par l’Esprit, ils disaient à Paul de ne pas monter à Jérusalem ;
5 mais, notre séjour achevé, nous nous mîmes en route pour le départ. Tous, avec leurs femmes et leurs enfants, nous conduisirent hors de la ville ; et là, agenouillés sur le sable du rivage, nous priâmes ensemble
6 et nous nous dîmes adieu. Nous montâmes ensuite à bord et les frères retournèrent chez eux.
7 Notre traversée se termina par le trajet de Tyr à Ptolémaïde ; nous allâmes y saluer les frères et restâmes un jour avec eux ;
8 le lendemain nous partions pour Césarée. A notre arrivée, nous nous rendîmes chez l’évangéliste Philippe, qui était l’un des sept diacres. C’est chez lui que nous demeurâmes.
9 Il avait quatre filles non mariées, qui étaient prophétesses.
10 Nous y étions depuis plusieurs jours lorsque arriva de Judée un prophète du nom d’Agabus.
11 Il vint à nous, prit la ceinture de Paul et, s’attachant les pieds et les mains, il dit : « Voici ce que déclare l’Esprit saint : L’homme à qui appartient cette ceinture sera ainsi lié à Jérusalem par les Juifs et livré par eux aux mains des païens. »
12 A ces paroles les gens de l’endroit et nous, suppliâmes Paul de ne pas monter à Jérusalem.
13 Mais il nous répondit : « Que faites-vous là à pleurer et à me fendre le coeur ? Je suis prêt, quant à moi, non seulement à me laisser enchaîner, mais à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus. »
14 Comme nous ne pouvions le persuader, nous n’insistâmes pas davantage et nous dîmes : « Que la volonté du Seigneur se fasse ! »

Arrivée à Jérusalem

15 Ces quelques jours passés, nous fîmes nos préparatifs de départ, et nous montâmes à Jérusalem.
16 Quelques-uns des disciples de Césarée nous y accompagnèrent et nous conduisirent chez un ancien disciple, un Chypriote, nommé Mnason, qui devait nous donner l’hospitalité.
17 Les frères, à notre arrivée à Jérusalem, nous firent un fort bon accueil.
18 Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques ; tous les Anciens s’y étaient rassemblés.
19 On se donna le salut de paix, et Paul raconta en détail ce que Dieu avait fait dans le monde païen par son ministère.
20 Les Anciens, l’entendant, rendaient gloire à Dieu. Cependant ils lui dirent : « Tu vois, frère, que les Juifs devenus croyants se comptent par milliers, et tous sont d’ardents zélateurs de la Loi.
21 Or, on leur a raconté que tu prêches l’apostasie de la Loi de Moïse à tous les Juifs disséminés parmi les païens, les détournant de circoncire leurs enfants et de marcher selon les rites d’Israël.
22 Qu’y a-t-il donc à faire ? Il est de toute évidence qu’une foule énorme se rassemblera, car on apprendra ton arrivée.
23 Fais ce que nous allons te dire : Nous avons ici quatre hommes qui ont contracté un voeu.
24 Prends-les, purifie-toi avec eux, supporte les frais pour qu’ils puissent se faire raser la tête ; chacun saura alors que ce qu’on a raconté de toi n’est rien et que toi aussi tu pratiques la Loi et l’observes. »
25 « Quant aux païens devenus croyants, nous avons décidé (et nous le leur avons fait dire) qu’ils devaient s’abstenir des viandes offertes en sacrifice aux dieux, du sang, des animaux morts par suffocation, et de la fornication. »

De Jérusalem à Rome

Arrestation de Paul

26 Paul alors se mit en la compagnie de ces hommes et dès le lendemain il se purifia avec eux, puis il entra dans le Temple pour indiquer d’avance le jour où les rites de purification seraient achevés et où chacun d’eux ferait offrir le sacrifice.
27 Les sept jours allaient expirer, quand les Juifs d’Asie l’aperçurent dans le Temple, ameutèrent toute la foule et mirent la main sur lui :
28 « Au secours ! enfants d’Israël ! crièrent-ils, le voilà, l’homme qui déclame partout, devant tout le monde, contre le peuple, contre la Loi, contre ce saint Lieu ! Il vient de plus d’introduire des païens dans le Temple ; c’est un profanateur du sanctuaire ! »
29 — On avait vu, en effet, Trophime d’Éphèse dans la ville avec lui, et on croyait que Paul l’avait introduit dans le Temple. —
30 Toute la ville fut bientôt en émoi ; le peuple accourut de tous, côtés, on s’empara de Paul, on l’entraîna hors du Temple, dont les portes furent immédiatement fermées,
31 et on se mettait en devoir de le tuer, lorsque le tribun de la cohorte fut informé que Jérusalem tout entière était en émeute.
32 Il prit immédiatement quelques soldats et centurions et descendit en courant vers les Juifs, qui, voyant le tribun et les soldats, cessèrent de frapper Paul.
33 Le tribun s’approcha, le fit saisir, donna ordre de le lier de deux chaînes et demanda qui il était et ce qu’il faisait.
34 Mais les bruits les plus divers se croisaient dans la foule et le tumulte l’empêchant de rien savoir de positif, il donna ordre de mener Paul à la Forteresse.
35 Quand ils furent sur l’escalier, la presse était telle que les soldats furent obligés de le porter.
36 Une foule énorme le suivait en criant : « A mort ! »
37 Au moment d’entrer dans la Forteresse, Paul dit au tribun : « M’est-il permis de te parler ? »
38 — « Tu sais le grec ? lui répondit-il, tu n’es donc pas le Juif d’Égypte qui a dernièrement soulevé et entraîné avec lui au désert quatre mille sicaires ? »
39 Paul repartit : « Je suis un Juif de Tarse, je suis citoyen d’une ville importante de Cilicie, permets-moi, je te prie, de parler au peuple. »
40 Le tribun le lui permit. Paul alors, debout sur les marches de l’escalier », fit signe au peuple de la main. Un grand silence s’établit et il prononça en langue hébraïque les paroles suivantes :

Cette Bible est dans le domaine public.