×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Romains 11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Romains 11
Nouvelle Bible Segond


Une mise à l’écart ni totale ni définitive

1 Je demande donc : Dieu a–t–il rejeté son peuple ? Jamais de la vie ! Car je suis moi–même Israélite, de la descendance d’Abraham, de la tribu de Benjamin.
2 Dieu n’a pas rejeté son peuple, ce peuple qu’il a connu d’avance. Ne savez–vous pas ce que dit l’Écriture dans le passage où Élie adresse à Dieu cette plainte contre Israël :
3 Seigneur, ils ont tué tes prophètes, ils ont démoli tes autels ; je suis resté, moi seul, et ils en veulent à ma vie.
4 Mais quelle est la réponse divine ? Je me suis réservé sept mille hommes, qui n’ont pas fléchi le genou devant Baal.
5 De même aussi, dans le temps présent, il y a un reste selon le choix de la grâce.
6 Or si c’est par grâce, ce n’est plus en vertu des œuvres ; autrement la grâce n’est plus une grâce.
7 Quoi donc ? Ce qu’Israël recherche, il ne l’a pas obtenu : ce sont ceux qui ont été choisis qui l’ont obtenu. Les autres sont devenus obtus,
8 ainsi qu’il est écrit : Dieu leur a donné un esprit de torpeur, des yeux pour ne rien voir, des oreilles pour ne rien entendre, jusqu’à ce jour.
9 Et David dit : Que leur table soit pour eux un piège, un filet, une cause de chute, un juste châtiment !
10 Que leurs yeux soient obscurcis, pour qu’ils ne voient rien ! Fais–leur toujours courber le dos !
11 Je demande donc : ont–ils trébuché pour tomber tout à fait ? Jamais de la vie ! Mais, du fait de leur faute, le salut a été donné aux non–Juifs, afin de provoquer leur jalousie.
12 Or si leur faute a fait la richesse du monde, et leur défaite la richesse des non–Juifs, à combien plus forte raison en sera–t–il ainsi de leur complet relèvement !
13 Je vous le dis, à vous, les non–Juifs : pour autant que je suis l’apôtre des non–Juifs, moi, je glorifie mon ministère,
14 afin, si possible, de provoquer de la jalousie parmi les gens de ma propre chair et d’en sauver quelques–uns.
15 Car si leur mise à l’écart a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d’entre les morts ?
16 Or si les prémices sont saintes, toute la pâte l’est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi.
17 Mais si quelques–unes des branches ont été retranchées, et si toi, olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, si tu as eu part à la racine, à la sève de l’olivier,
18 ne fais pas le fier aux dépens des branches. Si tu fais le fier, n’oublie pas que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.
19 Tu diras donc : des branches ont été retranchées pour que, moi, je sois greffé.
20 Fort bien ; elles ont été retranchées du fait de leur manque de foi, et toi, c’est par la foi que tu tiens. N’en tire pas orgueil, aie plutôt de la crainte ;
21 car si Dieu n’a pas épargné les branches naturelles, prends garde qu’il ne t’épargne pas non plus.
22 Considère donc la bonté et la sévérité de Dieu : sévérité envers ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu envers toi, si tu demeures dans cette bonté ; autrement, toi aussi tu seras retranché.
23 Eux, de même, s’ils ne demeurent pas dans leur manque de foi, ils seront greffés ; car Dieu a le pouvoir de les greffer à nouveau.
24 En effet, si toi tu as été retranché de l’olivier naturellement sauvage et, contrairement à la nature, greffé sur l’olivier franc, à plus forte raison eux seront–ils greffés selon leur nature sur leur propre olivier.
25 Car je ne veux pas, mes frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous croyiez pas trop avisés : Israël est devenu obtus, en partie, jusqu’à ce que la totalité des non–Juifs soit entrée.
26 Et c’est ainsi que tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : Le libérateur viendra de Sion, il détournera de Jacob les impiétés ;
27 et telle sera mon alliance avec eux, lorsque j’ôterai leurs péchés.
28 Du point de vue de la bonne nouvelle, certes, ils sont ennemis, à cause de vous, mais du point de vue du choix de Dieu, ils sont aimés à cause de leurs pères.
29 Car les dons de la grâce et l’appel de Dieu sont irrévocables.
30 En effet, tout comme vous, autrefois, vous avez refusé d’obéir à Dieu et maintenant, pourtant, vous avez obtenu compassion, du fait de leur refus d’obéir,
31 de même eux aussi, maintenant, ont refusé d’obéir, du fait de la compassion dont vous bénéficiez, pour qu’eux aussi puissent maintenant obtenir compassion.
32 Car Dieu a enfermé tous les humains dans leur refus d’obéir, pour avoir compassion de tous.
33 Ô profondeur de la richesse, de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies incompréhensibles !
34 En effet, qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ?
35 Qui lui a donné le premier, pour devoir être payé de retour ?
36 Tout est de lui, par lui et pour lui. À lui la gloire pour Toujours !amen !

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.