×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Rois 4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Rois 4
Nouvelle Bible Segond


Miracles accomplis par Élisée

1 La femme d’un des prophètes cria vers Elisée : Mon mari, ton serviteur, est mort, et tu sais qu’il craignait le SEIGNEUR ; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves.
2 Elisée lui dit : Que puis–je faire pour toi ? Dis–moi ce que tu as à la maison. Elle répondit : Moi, ta servante, je n’ai rien d’autre à la maison qu’un flacon d’huile.
3 Il dit alors : Sors dans la rue, demande à tous tes voisins des récipients, des récipients vides ; ne te contente pas d’un petit nombre !
4 Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes fils ; tu verseras l’huile dans tous ces récipients et tu mettras de côté ceux qui seront pleins.
5 Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses fils ; ils lui passaient les récipients, et elle versait.
6 Lorsque les récipients furent pleins, elle dit à son fils : Passe–moi encore un récipient. Mais il lui répondit : Il n’y a plus de récipient. Alors l’huile s’arrêta.
7 Elle vint raconter tout cela à l’homme de Dieu ; celui–ci dit : Va vendre l’huile et paie ta dette ; tu vivras, toi et tes fils, de ce qui restera.
8 Un jour Elisée passait par Shounem. Il y avait là une femme de haut rang, qui le pressa d’accepter à manger. Dès lors, toutes les fois qu’il passait, il se retirait chez elle pour manger.
9 Elle dit à son mari : Je sais que cet homme qui passe constamment chez nous est un saint homme de Dieu.
10 Je t’en prie, faisons une petite chambre en dur à l’étage, et mettons–y pour lui un lit, une table, un siège et un porte–lampes. Quand il viendra chez nous, il pourra s’y retirer.
11 Le jour où Elisée revint, il se retira dans la chambre à l’étage et s’y coucha.
12 Il dit à Guéhazi, son serviteur : Appelle cette Shounamite. Guéhazi l’appela, et elle se présenta devant lui.
13 Elisée dit à Guéhazi : Dis–lui, je te prie : Tu as fait beaucoup de choses pour nous ; que peut–on faire pour toi ? Faut–il parler pour toi au roi ou au chef de l’armée ? Elle répondit : J’habite au milieu de mon peuple.
14 Il dit alors : Que faire pour elle ? Guéhazi répondit : Hélas, elle n’a pas de fils, et son mari est vieux.
15 Elisée dit : Appelle–la. Guéhazi l’appela ; elle se présenta à la porte.
16 Elisée lui dit : À cette époque–ci, l’année prochaine, tu auras un fils dans tes bras. Elle dit alors : Non, mon seigneur, homme de Dieu ! Ne me mens pas, à moi, ta servante !
17 Cette femme fut enceinte ; elle mit au monde un fils à la même époque, l’année suivante, comme Elisée le lui avait dit.
18 L’enfant grandit. Un jour qu’il était sorti vers son père, auprès des moissonneurs,
19 il dit à son père : Ma tête ! ma tête ! Le père dit à son serviteur : Porte–le à sa mère.
20 Il l’emporta et l’amena à sa mère ; l’enfant resta sur les genoux de sa mère jusqu’à midi, puis il mourut.
21 Elle monta, le coucha sur le lit de l’homme de Dieu, ferma la porte sur lui et sortit.
22 Elle appela son mari et lui dit : Envoie–moi, je te prie, un des serviteurs et une des ânesses ; je cours trouver l’homme de Dieu et je reviens.
23 Il dit : Pourquoi vas–tu le voir aujourd’hui ? Ce n’est ni nouvelle lune ni sabbat. Elle répondit : Tout va bien.
24 Puis elle fit seller l’ânesse et dit à son serviteur : Conduis–la et marche ; ne m’arrête pas en route sans que je te le dise.
25 Elle partit donc trouver l’homme de Dieu au mont Carmel. Quand l’homme de Dieu l’aperçut de loin, il dit à Guéhazi, son serviteur : C’est cette Shounamite !
26 Maintenant, cours à sa rencontre, je te prie, et dis–lui : Vas–tu bien ? Ton mari va–t–il bien ? L’enfant va–t–il bien ? Elle répondit : Tout va bien.
27 Dès qu’elle fut arrivée auprès de l’homme de Dieu dans la montagne, elle lui saisit les pieds. Guéhazi s’approcha pour la repousser, mais l’homme de Dieu dit : Laisse–la, car elle est amère ; le SEIGNEUR me l’a caché, il ne m’en a pas informé.
28 Alors elle dit : T’ai–je demandé un fils, mon seigneur ? N’ai–je pas dit : Ne me trompe pas !
29 Elisée dit à Guéhazi : Passe une ceinture à tes reins, prends mon bâton et va. Si tu rencontres quelqu’un, ne le bénis pas ; et si quelqu’un te bénit, ne lui réponds pas. Tu mettras mon bâton sur le visage du garçon.
30 La mère du garçon dit : Par la vie du SEIGNEUR et par ta propre vie, je ne te quitterai pas ! Alors il se leva et la suivit.
31 Guéhazi les avait devancés et il avait mis le bâton sur le visage du garçon ; mais il n’y eut ni voix ni signe d’attention. Il revint à la rencontre d’Elisée et le mit au courant en disant : Le garçon ne s’est pas réveillé.
32 Lorsque Elisée entra dans la maison, le garçon était mort, couché sur son lit.
33 Elisée entra et ferma la porte sur eux deux pour prier le SEIGNEUR .
34 Il monta et se coucha sur l’enfant ; il mit sa bouche sur sa bouche, ses yeux sur ses yeux, ses mains sur ses mains. Il resta courbé sur lui, et la chair de l’enfant se réchauffa.
35 Elisée revint dans la maison et se mit à marcher de long en large ; puis il remonta et se courba sur l’enfant ; alors le garçon éternua sept fois et ouvrit les yeux.
36 Elisée appela Guéhazi et lui dit : Appelle cette Shounamite. Guéhazi l’appela, et elle vint vers Elisée qui dit : Prends ton fils.
37 Elle vint et tomba à ses pieds, prosternée jusqu’à terre ; puis elle prit son fils et sortit.
38 Elisée revint au Guilgal. Or il y avait une famine dans le pays. Alors que les prophètes étaient assis devant lui, il dit à son serviteur : Prépare la grande marmite et fais cuire une soupe pour les prophètes.
39 L’un d’eux sortit dans la campagne pour ramasser des légumes ; il trouva une vigne sauvage et il y ramassa des coloquintes sauvages, plein son vêtement. Quand il rentra, il les coupa en morceaux dans la marmite de soupe, car on ne savait pas ce que c’était.
40 On servit à manger à ces hommes ; mais dès qu’ils eurent mangé de la soupe, ils s’écrièrent : Il y a la mort dans la marmite, homme de Dieu ! Ils ne pouvaient pas en manger.
41 Elisée dit : Prenez de la farine. Il en jeta dans la marmite et dit : Sers ces gens et qu’ils mangent. Et il n’y avait plus rien de mauvais dans la marmite.
42 Un homme arriva de Baal–Shalisha. Il apportait du pain de la première moisson à l’homme de Dieu, vingt pains d’orge, et du blé nouveau dans son sac. Elisée dit : Donne–le à ces gens, et qu’ils mangent.
43 Son auxiliaire répondit : Comment pourrais–je en donner à cent personnes ? Mais Elisée dit : Donne à ces gens, et qu’ils mangent ; car ainsi parle le SEIGNEUR : On mangera et on en aura de reste.
44 Il mit alors les pains devant eux ; ils mangèrent et en eurent de reste, selon la parole du SEIGNEUR .

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.