×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc  / Jean 1.41     

Jean 1.41
Les Évangiles de Sœur Jeanne d’Arc


Présentation de Jésus

L’incarnation de la Parole

1 Au commencement était le Verbe et le Verbe était vers Dieu et le Verbe était Dieu.
2 Il était au commencement vers Dieu.
3 Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut de ce qui est advenu.
4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
5 Et la lumière dans les ténèbres brille, et les ténèbres ne l’ont pas saisie.
6 Fut un homme envoyé de Dieu. Son nom : Jean.
7 Il vient pour un témoignage, pour témoigner de la lumière, pour que tous croient à travers lui.
8 Il n’était pas lui-même la lumière, mais... pour témoigner de la lumière.
9 Il était la lumière véritable qui illumine tout homme, en venant dans le monde.
10 Dans le monde il était, et le monde fut par lui, et le monde ne l’a pas connu.
11 Il est venu chez soi, et les siens ne l’ont pas accueilli.
12 Mais ceux qui l’ont reçu, à tous il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu : eux qui croient en son nom,
13 qui, non du sang, ni d’une volonté de chair, ni d’une volonté d’homme, mais de Dieu ont été engendrés.
14 Et le Verbe fut chair. Et il a planté sa tente parmi nous. Nous avons contemplé sa gloire, gloire qui lui vient du Père comme unique-engendré plein de grâce et de vérité.
15 Jean témoigne de lui, il crie en disant : « C’est de lui que j’ai dit : lui qui derrière moi vient devant moi est advenu, car avant moi il était. »
16 Oui, de sa plénitude nous avons tous reçu, et grâce sur grâce.
17 Car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont advenues par Jésus Christ.
18 Dieu, nul ne l’a vu, jamais. Un unique-engendré, Dieu, lui qui est dans le sein du Père, lui, s’en est fait l’interprète.

Témoignage de Jean-Baptiste sur Jésus

19 Tel est le témoignage de Jean quand les Juifs envoient vers lui, de Jérusalem, prêtres et lévites pour le questionner : « Toi, qui es-tu ? »
20 Il déclare, et il ne nie pas ! il déclare : « Moi, je ne suis pas le messie. »
21 Ils le questionnent : « Quoi donc ? Toi, es-tu Élie ? » Il dit : « Je ne suis pas. » « Es-tu le prophète ? » Il répond : « Non. »
22 Ils lui disent donc : « Qui es-tu ? Que nous donnions réponse à ceux qui nous ont donné mission : que dis-tu de toi-même ? »
23 Il dit : « Moi ? Une voix criant dans le désert : Rendez droit le chemin du Seigneur, comme dit Isaïe le prophète. »
24 Des envoyés étaient des pharisiens.
25 Ils le questionnent et lui disent : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es pas le messie, ni Élie, ni le prophète ? »
26 Jean leur répond en disant : « Moi, je baptise en eau. Au milieu de vous se tient qui vous ne connaissez pas.
27 Il vient derrière moi, lui dont je ne suis pas digne de délier son cordon de chaussure. »
28 Cela arrive à Béthanie au-delà du Jourdain où Jean baptisait.
29 Le lendemain, il regarde Jésus venir à lui. Il dit : « Voici l’agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde.
30 C’est de lui que j’ai dit : "Derrière moi vient un homme qui devant moi est advenu, car avant moi il était."
31 Et moi, je ne le connaissais pas. Mais c’est pour qu’il soit manifesté à Israël, que je suis venu, moi, baptiser en eau. »
32 Jean témoigne en disant : « J’ai vu l’Esprit descendre comme une colombe, du ciel. Et il a demeuré sur lui.
33 Et moi, je ne le connaissais pas. Mais celui qui m’a donné mission de baptiser en eau, celui-là m’a dit : "Sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer sur lui, c’est lui qui baptise en Esprit saint."
34 Et moi j’ai vu. Et je témoigne que c’est lui, l’élu de Dieu. »
35 Le lendemain, de nouveau Jean se tient avec deux de ses disciples.
36 Il fixe son regard sur Jésus qui marche, et dit : « Voici l’agneau de Dieu. »
37 Les deux disciples l’entendent parler, et suivent Jésus.
38 Jésus se retourne et les voit qui suivent. Il leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui disent : « Rabbi (ce qui, traduit, se dit : maître), où demeures-tu ? »
39 Il leur dit : « Venez et voyez. » Ils viennent donc et voient où il demeure. Et ils demeurèrent près de lui ce jour-là... C’était environ la dixième heure.
40 André, le frère de Simon-Pierre, était un des deux qui ont entendu Jean, et qui l’ont suivi.
41 Celui-là trouve d’abord son propre frère Simon. Il lui dit : « Nous avons trouvé le messie ! » (ce qui, traduit, est : christ).
42 Il l’amène à Jésus. Le fixant, Jésus dit : « Toi, tu es Simon, le fils de Jean. Toi, tu t’appelleras Kêphas » (ce qui se traduit Pierre).
43 Le lendemain, il veut sortir vers la Galilée. Il trouve Philippe. Jésus lui dit : « Suis-moi. »
44 Philippe était de Bethsaïde, la ville d’André et de Pierre.
45 Philippe trouve Nathanaël. Il lui dit : « Celui dont a écrit Moïse dans la loi, et aussi les prophètes, nous l’avons trouvé ! Jésus, fils de Joseph, de Nazareth. »
46 Nathanaël lui dit : « De Nazareth peut-il y avoir quelque chose de bon ? » Philippe lui dit : « Viens, et vois ! »
47 Jésus voit Nathanaël venir vers lui. Il dit de lui : « Voici pour de vrai un Israélite en qui il n’est pas de ruse. »
48 Nathanaël lui dit : « D’où me connais-tu ? » Jésus répond et lui dit : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu ! »
49 Nathanaël lui répond : « Rabbi, c’est toi qui es le Fils de Dieu ! C’est toi qui es roi d’Israël ! »
50 Jésus répond et lui dit : « Parce que je t’ai dit : je t’ai vu sous le figuier, tu crois ? Tu verras de plus grandes choses que cela ! »
51 Il lui dit : « Amen, amen, je vous dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le fils de l’homme ! »

Cette Bible est dans le domaine public.