×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Shemouël 1 20     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Shemouël 1 20
André Chouraqui


David convoque Iehonatân

1 David fuit de Nayot-en-Rama. Il vient et dit en face de Iehonatân : « Qu’ai-je fait ? Quel est mon tort, quelle est ma faute en face de ton père ? Oui, il demande mon être. »
2 Il lui dit : « Profanation ! Tu ne mourras pas ! Voici, mon père ne fera ni grande parole ni petite parole sans la découvrir à mon oreille. Pourquoi mon père cacherait-il pour moi cette parole ? Pas cela ! »
3 David l’adjure encore et dit : « Ton père le sait, il le sait : oui, j’ai trouvé grâce à tes yeux. Il dit : ‹ Iehonatân ne pénétrera pas cela sans être peiné. › Cependant, vive IHVH-Adonaï et vive ton être ; oui, il n’est qu’une enjambée entre moi et la mort ! »
4 Iehonatân dit à David : « Ce que dira ton être, je le ferai pour toi. »
5 David dit à Iehonatân : « Voici, c’est demain la lunaison. Moi-même je siégerai, je siégerai avec le roi pour manger. Tu me renverras et je me cacherai dans le champ, jusqu’au troisième soir.
6 Si ton père me voit absent, absent, dis : ‹ David m’a demandé de courir à Béit Lèhèm, sa ville : oui, il y a là le sacrifice des jours pour tout le clan. ›
7 S’il dit ainsi : ‹ Bien ! ›, c’est la paix pour ton serviteur. Mais si cela le brûle, le brûle, sache-le : oui, il a conclu en lui de commettre un malheur.
8 Fais une faveur à ton serviteur, oui, dans le pacte de IHVH-Adonaï, tu as fait venir ton serviteur avec toi. S’il existe en moi un tort, mets-moi à mort, toi-même ! Pourquoi me ferais-tu venir auprès de ton père ?
9 Iehonatân dit : « Profanation ! Oui, si je savais, si je savais que mon père a conclu de commettre un malheur et de venir contre toi, cela, ne te le rapporterais-je pas ? »
10 David dit à Iehonatân : « Qui me le rapportera, si ton père te répond durement ? »
11 Iehonatân dit à David : « Va. Sortons au champ. » Ils sortent tous les deux au champ.
12 Iehonatân dit à David : « Par IHVH-Adonaï, Elohîms d’Israël ! Oui, je scruterai mon père, en ce temps, demain, pour la troisième fois, et voici, ce sera bien pour David ! Sinon, alors je t’enverrai quelqu’un et je découvrirai ton oreille.
13 Oui, IHVH-Adonaï fera ainsi à Iehonatân, et ainsi il ajoutera ! Si ton malheur plaît à mon père, je découvrirai ton oreille, je t’enverrai et tu iras en paix ; IHVH-Adonaï est avec toi, comme il fut avec mon père.
14 Sinon, si je suis encore vivant, tu me feras une faveur de IHVH-Adonaï : je ne mourrai pas
15 et tu ne trancheras pas ta faveur de ma maison en pérennité, pas même quand IHVH-Adonaï tranchera les ennemis de David, chaque homme aux faces de la glèbe. »
16 Iehonatân tranche avec la maison de David. IHVH-Adonaï cherche de la main des ennemis de David.
17 Iehonatân continue à adjurer David en son amour pour lui : oui, il l’aimait de l’amour de son être.

Iehonatân avertit David

18 Iehonatân lui dit : « Demain, c’est la lunaison. Tu seras absent ; ton siège sera vacant.
19 Après-demain, descends, fort. Viens au lieu, là où tu t’étais dissimulé le jour de l’affaire. Habite près d’Èbèn-ha-Azèl, la Pierre d’Azèl.
20 Moi, je tirerai trois flèches de ce côté, comme si je les envoyais sur une cible.
21 Et voici, j’enverrai l’adolescent : ‹ Va, trouve les flèches ›. Si je dis, je dis à l’adolescent : ‹ Voici, les flèches sont en deçà de toi ; prends-les et viens ›, oui, la paix est à toi, pas de parole et vive IHVH-Adonaï.
22 Mais, si je dis ainsi au nubile : ‹ Voici, les flèches sont au-delà de toi ›, va, oui, IHVH-Adonaï t’aura renvoyé.
23 Nous avons parlé d’une parole moi et toi. Voici, IHVH-Adonaï est entre moi et toi en pérennité. »
24 David se cache dans le champ. Et c’est la lunaison. Le roi est assis auprès du pain pour manger.
25 Le roi est assis sur son siège comme de fois en fois, au siège du mur. Iehonatân se lève. Abnér est assis à côté de Shaoul. Le lieu de David est vacant.
26 Mais Shaoul ne parle de rien ce jour-là ; oui, il dit : « C’est un accident. Il doit être contaminé, oui, contaminé. »
27 Et c’est le lendemain de la lunaison, le deux ; le lieu de David est vacant. Shaoul dit à Iehonatân son fils : « Pourquoi le fils d’Ishaï n’est-il pas venu hier ni aujourd’hui pour le pain ? »
28 Iehonatân répond à Shaoul : « David m’a demandé, demandé, d’aller jusqu’à Béit Lèhèm.
29 Il m’a dit : ‹ Envoie-moi donc ; oui, nous avons un sacrifice du clan en ville. Mon frère me l’a ordonné. Maintenant, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, je m’échapperai donc et verrai mes frères. › Sur quoi il n’est pas venu à la table du roi. »
30 La narine de Shaoul brûle contre Iehonatân. Il lui dit : « Fils d’une tordeuse de révolte ! Ne le savais-je pas ? Oui, toi, tu as choisi le fils d’Ishaï, pour ta confusion et la confusion du sexe de ta mère !
31 Oui, tous les jours que le fils d’Ishaï vit sur la glèbe, tu ne seras pas ferme, toi ni ton règne ! Maintenant, envoie et prends-le vers moi, oui, lui, ce fils de la mort. »
32 Iehonatân répond à Shaoul son père et lui dit : « Pourquoi serait-il mis à mort ? Qu’a-t-il fait ? »
33 Shaoul précipite une lance contre lui pour le frapper. Mais Iehonatân le sait, oui, son père a conclu de mettre à mort David.
34 Iehonatân se lève de table, à brûlure de narine. Il n’avait pas mangé de pain, le jour de la lunaison, le deux : oui, il était peiné à cause de David ; oui, son père l’avait mis en opprobre.
35 Et c’est le matin, Iehonatân sort au champ au rendez-vous de David, un petit adolescent avec lui.
36 Il dit à son adolescent : « Cours et trouve donc les flèches que moi-même je tire ! » L’adolescent court, il tire une flèche pour le dépasser.
37 L’adolescent vient jusqu’au lieu de la flèche que Iehonatân a tirée. Iehonatân crie à l’adolescent et dit : « La flèche n’est-elle pas au-delà de toi ? »
38 Iehonatân crie à l’adolescent : « Vite, hâte-toi, ne t’arrête pas ! » L’adolescent de Iehonatân récolte les flèches et retourne vers son Adôn.
39 L’adolescent ne savait rien ; mais Iehonatân et David savaient la parole.
40 Iehonatân donne ses engins à son jeune et lui dit : « Va. Fais-les venir en ville. »
41 Le jeune vient. David se lève du côté du Nèguèb ; il tombe les faces contre terre et se prosterne trois fois. L’homme et son compagnon s’embrassent. L’homme et son compagnon pleurent, jusqu’à ce que David fasse grand.
42 Iehonatân dit à David : « Va en paix ! Nous nous sommes juré ceci, nous deux, au nom de IHVH-Adonaï, pour dire : IHVH-Adonaï sera entre moi et toi, entre ma semence et ta semence jusqu’en pèrennité ! »

Cette Bible est dans le domaine public.