×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 49     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 49
André Chouraqui


1 Îles, entendez-moi ; soyez attentives, patries du lointain ! IHVH-Adonaï m’a crié dès le ventre ; il a mémorisé mon nom dès les entrailles de ma mère. 2 Il a mis ma bouche comme une épée tranchante ; il m’a dissimulé dans l’ombre de sa main et m’a placé en flèche aiguisée. Dans son carquois il m’a voilé. 3 Il m’a dit : « Tu es mon serviteur, Israël, toi en qui je resplendis. » 4 Mais moi j’ai dit : « Je me suis lassé en vain, j’ai épuisé ma force en tohu, en fumée. » Ainsi mon jugement est avec IHVH-Adonaï, mon œuvre en mon Elohîms. 5 Mais maintenant, dit IHVH-Adonaï, qui dès le ventre m’a formé pour être son serviteur, pour faire retourner vers lui Ia’acob, pour qu’Israël soit rassemblé pour lui ; je suis glorifié aux yeux de IHVH-Adonaï, mon Elohîms est mon énergie, il dit : 6 « C’est trop facile pour toi d’être un serviteur pour moi, à relever les rameaux de Ia’acob, à faire retourner les préservés d’Israël. Je te donne pour lumière des nations, pour être mon salut jusqu’au bout de la terre. » 7 Ainsi dit IHVH-Adonaï, le racheteur d’Israël, son sacré, à l’être méprisé, à la nation abominée, au serviteur des gouverneurs : « Les rois voient, ils se lèvent, les chefs se prosternent, à cause de IHVH-Adonaï qui adhère, du sacré d’Israël qui t’a choisi. » 8 Ainsi dit IHVH-Adonaï : Au temps du vouloir, je te réponds ; au jour du salut, je t’aide, je te forme, je te donne pour pacte-peuple, pour édifier la terre, pour posséder les possessions désolées ; 9 pour dire aux captifs : « Sortez »; à celui qui est dans la ténèbre : « Découvrez-vous. » Ils pâtureront sur les routes, avec, dans tous les escarpements, leurs pâturages. 10 Ils ne seront ni affamés ni assoiffés ; la canicule et le soleil ne les frapperont pas ; oui, celui qui les matricie les dirige ; il les conduit sur les culminations d’eaux. 11 Je mets en toutes mes montagnes une route ; mes sentiers s’élèvent. 12 Voici, ceux-là viennent de loin ; et voici, ceux-là du septentrion, de la mer, et ceux-là de la terre des Sinîm. 13 Jubilez, ciels ! Égaye-toi, terre ! Éclatez, montagnes, de jubilation ; oui, IHVH-Adonaï réconforte son peuple ; il matricie ses humiliés. La désenfantée 14 Siôn : « IHVH-Adonaï m’a abandonnée. Adonaï m’a oubliée. » 15 Une femme oublie-t-elle son nourrisson, à ne pas matricier le fils de son ventre ? Celles-là mêmes oublieraient-elles, moi je ne t’oublierai pas. 16 Voici, je t’ai gravé sur mes deux paumes, tes remparts contre moi, toujours. 17 Tes fils se hâtent. Tes démolisseurs, tes casseurs, sont sortis de toi. 18 Porte tes yeux autour ; vois : tous sont groupés, ils viennent à toi. Moi, le vivant, harangue de IHVH-Adonaï ; oui, tu les vêtiras tous d’une parure, tu les attacheras comme une épouse. 19 Oui, tes dessèchements, tes désolations, la terre de tes casses, oui, maintenant tu es trop étroite pour l’habitant. Tes engloutisseurs se sont éloignés. 20 Les fils de ton désenfantement disent encore à tes oreilles : « Le lieu est trop étroit pour moi. Avance pour moi, que je m’installe. » 21 Et tu leur dis en ton cœur : Qui m’a enfanté ceux-là, moi, la désenfantée, la bréhaigne, l’exilée, l’écartée ? Ceux-là, qui les a fait grandir ? Voici, j’étais restée seule. Ceux-là, d’où sont-ils ? Ivres de leur sang 22 Ainsi dit Adonaï IHVH-Elohîms : « Voici, je porte ma main vers les nations ; vers les peuples, je hisse ma bannière. Ils font venir tes fils sur le giron ; tes filles sont portées sur l’épaule. 23 Tes tuteurs sont des rois ; leurs chefs, des nourriciers. Narines à terre, ils se prosternent devant toi ; ils lèchent la poussière de tes pieds. Et tu pénètres, oui, moi, IHVH-Adonaï ; ceux qui espèrent en moi ne seront pas blêmes. 24 Sera-t-elle reprise, la prise du héros ? S’échappera-t-il, le juste captif ? 25 Oui, ainsi dit IHVH-Adonaï : « Le héros captif sera aussi repris ; pris, le terrifiant s’échappera. Tes disputeurs, moi-même je les disputerai ; tes fils, moi-même je les sauverai. 26 Je fais manger leur chair à tes oppresseurs comme de jus, ils s’enivrent de leur sang. Toute chair pénètre, oui, moi, IHVH-Adonaï ton sauveur, ton racheteur, le meneur de Ia’acob. »

Cette Bible est dans le domaine public.