×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Entête 37     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Entête 37
André Chouraqui


Iosseph

1 Ia’acob habite en terre des résidences de son père, en terre de Kena’ân.
2 Voici les enfantements de Ia’acob, Iosseph, âgé de dix-sept ans, était pâtre aux ovins avec ses frères, lui, l’adolescent, avec les fils de Bilha et les fils de Zilpa, les femmes de son père. Iosseph fait venir leur médisance de malheur, à leur père.
3 Israël aimait Iosseph plus que tous ses fils, oui, il était pour lui le fils de ses vieillesses ; il lui fait une aube à rayures.
4 Ses frères voient que leur père l’aimait plus que tous ses frères. Ils le haïssent et ne pouvaient lui parler en paix.

Rêves de Iosseph

5 Iosseph rêve un rêve et le rapporte à ses frères. Ils ajoutent à le haïr encore.
6 Il leur dit : « Entendez donc ce rêve que j’ai rêvé.
7 Voici, nous gerbons des gerbes au milieu du champ ! Voici, ma gerbe se lève et même se poste. Et voici, vos gerbes l’entourent et se prosternent devant ma gerbe. »
8 Ses frères lui disent : « Régneras-tu, régneras-tu sur nous ? Ou nous gouverneras-tu, nous gouverneras-tu ? Ils ajoutent à le haïr encore pour ses rêves et pour ses paroles.
9 Il rêve encore un autre rêve. Il le raconte à ses frères et dit : « Voici, j’ai encore rêvé un rêve. Et voici, le soleil, la lune et onze étoiles se prosternent devant moi. »
10 Il le raconte à son père, à ses frères. Son père le rabroue et lui dit : « Qu’est ce rêve que tu as rêvé ? Est-ce que nous viendrons, nous viendrons, moi, ta mère, tes frères, pour nous prosterner à terre devant toi ? »
11 Ses frères le jalousent, mais son père garde la parole.
12 Ses frères vont pâturer le troupeau de leur père à Shekhèm.
13 Israël dit à Iosseph : « Tes frères ne pâturent-ils pas à Shekhèm ? Va, je t’envoie vers eux. » Il lui dit : « Me voici. »
14 Il lui dit : « Va donc ! Vois la paix de tes frères, et la paix des ovins. Retourne-moi une parole. » Il l’envoie de la vallée de Hèbrôn et il vient à Shekhèm.
15 Un homme le trouve et voici, il vague au champ. L’homme le questionne pour dire : « Que recherches-tu ? »
16 Il dit : « Mes frères ! Je les recherche moi-même ; rapporte-moi donc où ils pâturent. »
17 L’homme dit : « Ils sont partis d’ici. Oui, je les ai entendus dire : ‹ Allons à Dotân !’ » Iosseph va derrière ses frères et les trouve à Dotân.

Vendu par ses frères

18 Ils le voient de loin. Avant qu’il n’approche d’eux ils intriguent pour le mettre à mort.
19 L’homme dit à son frère : « Voici ce maître des rêves ! Il vient !
20 Maintenant, allons, tuons-le, jetons-le dans l’une des fosses. Disons : ‹ Un animal de malheur l’a mangé. › Voyons ce qu’il en sera de ses rêves  » !
21 Reoubén entend et le secourt de leur main. Il dit : « Ne le frappons pas à l’être. »
22 Reoubén leur dit : « Ne répandez pas le sang ! Jetez-le dans cette fosse qui est au désert. Ne lancez pas de main contre lui », pour le secourir de leur main et le retourner à son père.
23 Et c’est quand Iosseph vient vers ses frères : ils dépouillent Iosseph de son aube, l’aube à rayures qu’il portait,
24 le prennent et le jettent dans la fosse. La fosse est vide, sans eau dedans.
25 Ils s’assoient pour manger le pain. Ils portent leurs yeux et voient : voici une caravane d’Ishme’élîm, elle vient de Guil’ad. Leurs chameaux sont chargés d’astragale, de baume, de ciste. Ils vont pour faire descendre vers Misraîm.
26 Iehouda dit à ses frères : « Quel profit à tuer notre frère ? Couvrirons-nous son sang ? »
27 Allons ! Vendons-le aux Ishme’élîm. Que notre main ne soit pas sur lui ! Oui, c’est notre frère, notre chair, lui  ! » Ses frères l’entendent.
28 Des hommes passent, des Midianîm, des transitaires. Ils tirent et montent Iosseph de la fosse. Ils vendent Iosseph aux Ishme’élîm pour vingt pièces d’argent. Ils font venir Iosseph en Misraîm.
29 Reoubén retourne à la fosse et voici, pas de Iosseph dans la fosse. Il déchire ses habits,
30 retourne vers ses frères et dit : « L’enfant n’est plus ! Et moi, où donc venir ? »
31 Ils prennent l’aube de Iosseph, égorgent un bouc de caprin et immergent l’aube dans le sang.
32 Ils envoient l’aube à rayures et la font venir à leur père. Ils disent : « Nous avons trouvé cela. Reconnais-tu donc l’aube de ton fils ou non ? »
33 Il la reconnaît et dit : « L’aube de mon fils ! Un animal de malheur l’a mangé, lacéré, Iosseph, lacéré » !
34 Ia’acob déchire ses tuniques, met un sac sur ses hanches et s’endeuille pour son fils des jours multiples.
35 Tous ses fils, toutes ses filles, se lèvent pour le réconforter. Il refuse d’être réconforté et dit : « Oui, vers mon fils je descendrai en deuil au Shéol. » Son père le pleure.
36 Les Midianîm le vendent en Misraîm à Potiphar, l’eunuque de Pharaon, le chef des immolateurs.

Cette Bible est dans le domaine public.