Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Samuel Cahen  / Lévitique 13     

Lévitique 13
Samuel Cahen


1 L’Éternel parla à Mosché et à Aharone en ces termes : 2 Un homme qui aura à la peau de sa chair une tumeur, un dépôt ou une tache, et que (cela) dégénère dans la peau de sa chair en une plaie de lèpre, on l’amènera devant Aharone le cohène, ou devant un de ses fils les cohenime. 3 Le cohène voit la plaie dans la peau de la chair ; et le poil de la plaie est tourné (en) blanc, et l’apparence de la plaie paraît plus profonde que la peau de la chair, c’est une plaie de lèpre ; le cohène, ayant vu cela, le déclarera impur. 4 Si la tache est blanche dans la peau de la chair, et que l’apparence ne soit pas plus profonde que la peau, et que le poil n’en soit pas devenu blanc, le cohène fera enfermer la plaie sept jours. 5 Le cohène le verra le septième jour ; si alors la plaie est restée dans son (même) aspect, que la plaie ne soit pas étendue dans la peau, le cohène le fera enfermer sept jours une seconde fois. 6 Le cohène le verra le septième jour pour la seconde fois ; si la plaie s’est affaiblie, si la plaie ne s’est pas étendue dans la peau, le cohène le déclarera pur ; c’est un dépôt ; il lavera ses vêtements, et sera pur. 7 Mais si ce dépôt continue à s’étendre dans la peau après qu’il (l’homme) se sera montré au cohène pour sa déclaration de pureté, il sera montré une seconde fois au cohène. 8 Si le cohène voit que le dépôt s’est étendu dans la peau, le cohène le déclarera impur ; c’est une lèpre. 9 Lorsqu’il y aura une plaie de lèpre sur un homme, et qu’il soit amené devant le cohen ; 10 Le cohène voit qu’il y a une tumeur blanche dans la peau qui a le poil tourné en blanc, ou qu’une vie de chair vive (est) dans la tumeur ; 11 C’est une lèpre invétérée dans la peau de sa chair ; le cohène le déclarera impur ; il ne fera pas renfermer, car il est impur. 12 Mais si la lèpre refleurit dans la peau, et que la lèpre couvre toute la peau de la plaie, de la tête aux pieds, autant que pourront le voir les yeux du cohen ; 13 Le cohène voit que la lèpre a couvert toute la chair, il déclarera pure la plaie ; si tout est devenu blanc, c’est pur. 14 Mais dès qu’il s’y montre de la chair vive, il (l’homme) est impur. 15 Le cohène voyant la chair vive, le déclarera (l’homme) impur ; la chair vive est impure ; c’est la lèpre. 16 Mais si la chair vive se change et devient blanche, il viendra auprès du cohène. 17 Le cohène le verra, et voilà que la plaie est devenue blanche ; le cohène déclarera la plaie pure ; c’est pur. 18 La chair qui a eu en sa peau une inflammation qui est guérie ; 19 A la place de l’inflammation il survient une tumeur blanche, ou une tache blanche (mêlée) d’un rouge foncé, qu’il soit montré au cohène. 20 Le cohène regarde, et voilà que son apparence est abaissée (au-dessous) de la peau, et que le poil a tourné en blanc, le cohène le déclarera impur ; c’est une plaie de lèpre dégénérée en inflammation. 21 Si le cohène regarde, et voilà qu’il n’y a pas de poil blanc, qu’elle n’est pas abaissée (au-dessous) de la peau, et qu’elle est terne, le cohène le fera enfermer sept jours. 22 Si elle s’étend dans la peau, le cohène le déclarera impur ; c’est une plaie. 23 Mais si la tache demeure dans son lieu, qu’elle ne se soit pas étendue, c’est la cicatrice d’une inflammation ; le cohène le déclarera pur. 24 Ou une chair qui a eu en sa peau un abcès enflammé et que la guérison de cet abcès produit une tache blanche et rouge ou blanche ; 25 Le cohène le voit, et voilà que le poil sur la tache est devenu blanc, et que l’apparence en est abaissée (au-dessous) de la peau ; c’est la lèpre qui a refleuri dans l’abcès ; le cohène le déclarera impur ; c’est une plaie de lèpre. 26 Mais si le cohène le voit, et qu’il n’y a pas à la tache du poil blanc, qu’elle n’est pas plus abaissée que la peau, qu’elle est terne, le cohène le fera enfermer sept jours. 27 Le cohène l’inspecte, le septième jour ; si elle s’est étendue dans la peau, le cohène le déclarera impur ; c’est une plaie de lèpre. 28 Mais si la tache est restée à sa place, ne s’est pas étendue dans la peau, et est terne, c’est une tumeur d’inflammation ; le cohène le déclarera pur, car c’est la cicatrice d’un abcès. 29 Un homme ou une femme qui aura une plaie à la tête ou à la barbe ; 30 Le cohène voit la plaie ; si son apparence est plus profonde que la peau, et qu’il y ait un poil fin tirant sur le jaune, le cohène le déclarera impur, c’est la teigne ; c’est la lèpre de la tête ou de la barbe. 31 Si le cohène voit la plaie de la teigne, et que l’apparence n’est pas plus profonde que la peau, et qu’il n’y a pas de poil noir, le cohène fera enfermer (l’homme infecté de) la plaie de la teigne sept jours. 32 Le cohène verra la plaie le septième jour ; si la teigne ne s’est pas étendue, s’il n’y a pas de poil jaunâtre, et que l’apparence de la teigne n’est pas plus profonde que la peau, 33 Qu’il se fasse tondre, mais il ne tondra pas (l’endroit de) la teigne ; le cohène fera enfermer (l‘homme infecté de) la teigne sept jours une seconde fois. 34 Le cohène verra la teigne le septième jour ; si la teigne ne s’est pas étendue dans la peau, et que l’apparence n’en est pas plus profonde que la peau, le cohène le déclarera pur ; il lavera ses vêtements et sera pur. 35 Mais si la teigne s’étend dans la peau après avoir été déclarée pure, 36 Et que le cohène en l’inspectant trouve que la teigne s’est étendue dans la peau, le cohène n’a pas à examiner le poil jaunâtre ; il est impur. 37 Si la teigne reste dans un aspect stationnaire, et ait poussé un poil noir, la teigne est guérie, il est pur ; le cohène le déclarera pur. 38 Un homme ou une femme qui auront à la peau de leur chair des taches, des taches blanches ; 39 Le cohène voit qu’à la peau de leur chair il y a des taches ternes blanches, c’est une éruption qui a bourgeonné dans la peau ; il est pur. 40 Un homme dont les cheveux de la tête tombent, il est chauve, mais il est pur. 41 Et si les cheveux du côté de face lui tombent de la tête, il est de chauve de devant, il est pur. 42 Si dans la partie chauve de devant ou de derrière il se trouve une plaie blanchâtre et rougeâtre, c’est une lèpre qui lui a bourgeonné à la partie chauve de devant ou de derrière. 43 Le cohène le verra ; s’il trouve que la tumeur de la plaie est blanchâtre et rougeâtre à la partie chauve de devant ou de derrière, d’une apparence de lèpre à la peau de la chair, 44 C’est un homme lépreux, il est impur ; le cohène le déclarera impur ; à sa tête (est) sa plaie. 45 Le lépreux en qui est la plaie aura ses vêtements déchirés, sa chevelure sera en désordre, il sera couvert (jusqu’aux) lèvres, et criera : impur ! impur ! 46 Aussi longtemps que la plaie qui rend impur est en lui, il sera impur, il demeura isolé, hors du camp sera sa demeure. 47 Un vêtement dans lequel sera une plaie de lèpre, soit dans un vêtement de laine, soit dans un vêtement de lin ; 48 Ou dans la trame, ou dans la chaîne, pour le lin ou la laine, ou le cuir ou dans tout ouvrage en cuir ; 49 La plaie est d’un vert foncé ou d’un rouge foncé, dans le vêtement ou dans le cuir, dans la chaîne ou dans la trame, ou dans tout ustensile de cuir, c’est une plaie de lèpre ; ce doit être montré au cohène. 50 Le cohène verra la plaie, et fera enfermer (l’objet infecté de) la plaie sept jours. 51 Il verra la plaie le septième jour, et si la plaie s’est étendue dans le vêtement, dans la chaîne, dans la trame ou dans le cuir, en tout où la peau est mise en œuvre, c’est une lèpre pernicieuse ; la plaie est impure. 52 On brûlera le vêtement, ou la chaîne, ou la trame, en laine ou en lin, ou tout ustensile en cuir où il y aura une plaie ; car c’est une lèpre pernicieuse ; qu’elle soit brûlé au feu. 53 Et si le cohène voit que la plaie ne s’est pas étendue dans le vêtement, ou dans la chaîne, ou dans la trame, ou dans tout ustensile de cuir, 54 Le cohène ordonnera qu’on lave (la partie) qui a en elle la plaie, et la fera enfermer sept autres jours. 55 Si le cohène voit, après que la plaie a été lavée, que la plaie n’a pas changé d’aspect, et que la plaie ne s’est pas étendue, c’est impur ; il faut le brûler au feu ; c’est un dégât à l’endroit pelé et à l’envers. 56 Si le cohène voit que la plaie est devenue terne après qu’elle a été lavée, il l’arrachera du vêtement ou de la peau, de la chaîne ou de la trame. 57 Si elle se montre encore dans le vêtement, dans la chaîne ou dans la trame, ou dans tout autre ustensile de cuir, c’est une (lèpre) bourgeonnante ; il faut brûler au feu l’objet sur lequel est la plaie. 58 Le vêtement, la chaîne, la trame ou tout ustensile de cuir que tu auras lavé d’où la plaie aura disparu, lavé une seconde fois, il sera pur. 59 Telle est la doctrine d’une plaie de lèpre, en vêtement de laine ou de lin, dans la chaîne, dans la trame ou dans tout ustensile de cuir, pour le déclarer pur ou impur.

Cette Bible est dans le domaine public.