Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Vigouroux  / Esdras 2.68     

Esdras 2.68
Vigouroux


Liste des Israélites revenus d’exil

1 Voici le dénombrement des fils d’Israël (fils de la province, note) qui, ayant été emmenés captifs à Babylone par Nabuchodonosor, roi de Babylone, revinrent à Jérusalem et en Juda, chacun dans sa ville.[2.1 Voir 2 Esdras, 7, 6. ― De la province ; c’est-à-dire de la Judée, réduite en province de l’empire d’Assyrie (voir 1 Esdras, 5, 8) ; selon d’autres, de la province de Babylone ; c’est-à-dire les Juifs nés à Babylone. ― Fils de la province signifie hommes originaires de Judée. De même dans les versets suivants, fils veut dire ceux qui sont originaires de Bethléem, de Jéricho, etc.]
2 Ils (Ceux qui) partirent avec Zorobabel, Josué (sont :), Néhémie, Saraïa, Rahélaïa, Mardochaï, Belsan, Mesphar, Réguaï, Réhum et Baana. Nombre des hommes du peuple d’Israël :[2.2 Ce Néhémias est probablement différent de l’auteur du second livre d’Esdras.]
3 Les fils de Pharos, deux mille cent soixante-douze.[2.3 Dans tout ce chapitre, quand le nom de fils est joint à un nom d’homme, comme depuis ce verset jusqu’au 20e inclusivement, il signifie les descendants, et lorsqu’il est joint à un nom de ville, comme depuis le verset 21e jusqu’au 35e inclusivement, il désigne les habitants de cette ville. Néanmoins d’habiles interprètes veulent que Phahath-Moab soit un nom de lieu.]
4 Les fils de Séphatia, trois cent soixante-douze.
5 Les fils d’Aréa, sept cent soixante-quinze.
6 Les fils de Phahath-Moab, fils de Josué et de Joab, deux mille huit cent douze.[2.6 Josué : Joab. C’est aussi ce que porte ici l’hébreu ; mais dans le passage parallèle de 2 Esdras, 7, 11, il lit Josué et Joab ; ce qui montre que ce sont deux personnes différentes. Dans cette hypothèse, Josué et Joab seraient contemporains et les principaux descendants de Phahath-Moab. Cependant, selon d’autres, Josué-Joab était un seul individu de la famille de Josué, mais de la branche de Joab, un de ses descendants.]
7 Les fils d’Elam, mille deux cent cinquante-quatre.
8 Les fils de Zéthua, neuf cent quarante-cinq.
9 Les fils de Zachaï, sept cent soixante.
10 Les fils de Bani, six cent quarante-deux.
11 Les fils de Bébaï, six cent vingt-trois.
12 Les fils d’Azgad, mille deux cent vingt-deux.
13 Les fils d’Adonicam, six cent soixante-six.
14 Les fils de Béguaï, deux mille cinquante-six.
15 Les fils d’Adin, quatre cent cinquante-quatre.
16 Les fils d’Ather, issus d’Ezéchias, quatre-vingt-dix-huit.
17 Les fils de Bésaï, trois cent vingt-trois.
18 Les fils de Jora, cent douze.
19 Les fils d’Hasum, deux cent vingt-trois.
20 Les fils de Gebbar, quatre-vingt-quinze.
21 Les fils de Bethléem, cent vingt-trois.
22 Les hommes de Nétupha, cinquante-six.
23 Les hommes d’Anathoth, cent vingt-huit.
24 Les fils d’Azmaveth, quarante-deux.
25 Les fils de Cariathiarim, de Céphira et de Béroth, sept cent quarante-trois.
26 Les fils de Rama et de Gabaa, six cent vingt-et-un.
27 Les hommes de Machmas, cent vingt-deux.
28 Les hommes de Béthel et de Haï, deux cent vingt-trois.
29 Les fils de Nébo, cinquante-deux.
30 Les fils de Megbis, cent cinquante-six.
31 Les fils de l’ (d’un) autre Elam, douze cent cinquante-quatre.[2.31 D’un autre Elam. Il est parlé d’un premier Elam au verset 7.]
32 Les fils d’Harim, trois cent vingt.
33 Les fils de Lod, d’Hadid et d’Ono, sept cent vingt-cinq.
34 Les fils de Jéricho, trois cent quarante-cinq.
35 Les fils de Sénaa, trois mille six cent trente.
36 Prêtres : les fils de Jadaïa dans la maison de Josué, neuf cent soixante-treize.
37 Les fils d’Emmer, mille cinquante-deux.
38 Les fils de Phéshur, douze cent quarante-sept.
39 Les fils d’Harim, mille dix-sept.
40 Lévites : les fils de Josué et de Cedmihel, fils d’Odovia, soixante-quatorze.
41 Chantres : les fils d’Asaph, cent vingt-huit.
42 Fils des portiers : les fils de Sellum, les fils d’Ater, les fils de Telmon, les fils d’Accub, les fils d’Hatita, les fils de Sobaï, qui tous ensemble font cent trente-neuf.
43 Nathinéens : les fils de Siha, les fils d’Hasupha, les fils de Tabbaoth,[2.43 Les Nathinéens. Voir 1 Paralipomènes, 9, 2.]
44 les fils de Céros, les fils de Siaa, les fils de Phadon
45 les fils de Lébana, les fils d’Hagaba, les fils d’Accub
46 les fils d’Hagab, les fils de Semlaï, les fils d’Hanan
47 les fils de Gaddel, les fils de Gaher, les fils de Raaïa
48 les fils de Rasin, les fils de Nécoda, les fils de Gazam
49 les fils d’Aza, les fils de Phaséa, les fils de Bésée
50 les fils d’Aséna, les fils de Munim, les fils de Néphusim
51 les fils de Bacbuc, les fils de Hacupha, les fils de Harhur
52 les fils de Besluth, les fils de Mahida, les fils de Harsa
53 les fils de Bercos, les fils de Sisara, les fils de Théma
54 les fils de Nasia, les fils d’Hatipha.
55 Fils des serviteurs de Salomon : les fils de Sotaï, les fils de Sophéreth, les fils de Pharuda
56 les fils de Jala, les fils de Dercon, les fils de Geddel
57 les fils de Saphatia, les fils de Hatil, les fils de Phochéreth qui étaient d’Asébaïm, les fils d’Ami.
58 Tous les Nathinéens et les fils des serviteurs de Salomon étaient au nombre de trois cent quatre-vingt-douze.
59 Voici ceux qui vinrent de Thelmala, de Thelharsa, de Chérub, d’Adon et d’Emer, et qui ne purent faire connaître la maison de leurs pères, ni s’ils étaient de la race d’Israël :[2.59 Thelharsa, etc., sont les noms de lieux, selon la plupart des interprètes, et des noms d’hommes, suivants quelques-uns.]
60 les fils de Dalaïa, les fils de Tobie, les fils de Nécoda ; six cent cinquante-deux en tout.
61 Et des fils des prêtres : les fils d’Hobia, les fils d’Accos, les fils de Berzellaï, qui épousa l’une des filles de Berzellaï de Galaad, et qui fut appelé de leur nom.
62 Ils cherchèrent l’écrit où était leur généalogie ; et ne l’ayant pas trouvé, ils furent rejetés du sacerdoce.
63 Et Athersatha leur dit de ne pas manger des viandes sacrées (de ce qui est très saint), jusqu’à ce qu’il s’élevât un pontife docte (prêtre instruit) et parfait.[2.63 Voir 2 Esdras, 7, 65. ― Athersatha ; c’est-à-dire Néhémias (comparer à 2 Esdras, 8, 9 ; 10, 1) ; selon quelques-uns, Zorobabel. Athersatha a toujours été considéré comme un mot chaldéen signifiant échanson ; on lit en effet, voir 2 Esdras, 1, 11 : Car moi (Néhémias) j’étais l’échanson du roi ; mais, suivant les partisans de la nouvelle exégèse, c’est un terme persan signifiant sévère, dur ou qui craint Dieu ; ou bien un mot zend (?) dont le sens est commandant, gouverneur. ― De ce qui est très saint, c’est-à-dire de ce qui était consacré et réservé aux prêtres ; littéralement du Saint des saints ; locution qui est une des formules du superlatif en hébreu. Dans le passage parallèle de 2 Esdras, 7, 65, on lit au pluriel, des choses très saintes.]
64 Toute cette multitude était comme un seul homme, et comprenait quarante-deux mille trois cent soixante personnes[2.64 Le total de 42 360 se retrouve aussi dans 2 Esdras, 7, 66 ; mais les sommes partielles des versets précédents étant réunies ne donnent que le nombre 29 818. Cette différence vient très probablement de ce que sur les 42 360 personnes prêtes à retourner en Judée d’après la permission de Cyrus, il s’en trouva beaucoup qui ne furent pas comprises dans le dénombrement, parce qu’elles ne purent produire des preuves authentiques de leur généalogie.]
65 sans les serviteurs et les servantes, qui étaient sept mille trois cent trente-sept ; et parmi eux il y avait deux cents chanteurs (chantre) et chanteuses.
66 Ils avaient sept cent trente-six chevaux, deux cent quarante-cinq mulets
67 quatre cent trente-cinq chameaux, six mille sept cent vingt ânes.
68 Plusieurs des chefs de famille (princes des pères), à leur arrivée à Jérusalem, au lieu où avait été le temple du Seigneur, offrirent d’eux-mêmes de quoi rebâtir la maison de Dieu au lieu où elle était autrefois (en son lieu, note).[2.68 En son lieu ; dans le lieu où elle était autrefois.]
69 Ils donnèrent selon leurs forces (facultés), pour faire la dépense de cet ouvrage, soixante et un mille drachmes (solides) d’or, cinq mille mines d’argent et cent vêtements sacerdotaux.[2.69 Solides. Voir 1 Paralipomènes, 29, 7.]
70 Les prêtres et les Lévites, et les hommes du peuple, les chantres, les portiers et les Nathinéens s’établirent donc dans leurs villes, et tout Israël habita dans ses villes (cités).

Cette Bible est dans le domaine public.