×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)  / Marc 5.42  / strong 1611     

Marc 5.42
Louis Segond 1910 + Strongs (nouvelle édition)


1 Ils arrivèrent à l’autre bord de la mer, dans le pays des Gadaréniens.
2 Aussitôt que Jésus fut hors de la barque, il vint au-devant de lui un homme, sortant des sépulcres, et possédé d’un esprit impur.
3 Cet homme avait sa demeure dans les sépulcres, et personne ne pouvait plus le lier, même avec une chaîne.
4 Car souvent il avait eu les fers aux pieds et avait été lié de chaînes, mais il avait rompu les chaînes et brisé les fers, et personne n’avait la force de le dompter.
5 Il était sans cesse, nuit et jour, dans les sépulcres et sur les montagnes, criant, et se meurtrissant avec des pierres.
6 Ayant vu Jésus de loin, il accourut , se prosterna devant lui,
7 et s’écria d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut Je t’en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas.
8 Car Jésus lui disait : Sors de cet homme, esprit impur !
9 Et, il lui demanda : Quel est ton nom Légion est mon nom , lui répondit-il, car nous sommes plusieurs.
10 Et il le priait instamment de ne pas les envoyer hors du pays.
11 Il y avait , vers la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient.
12 Et les démons le prièrent, disant : Envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous entrions en eux.
13 Il le leur permit. Et les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer : il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent dans la mer.
14 Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, et répandirent la nouvelle dans la ville et dans les campagnes . Les gens allèrent voir ce qui était arrivé.
15 Ils vinrent auprès de Jésus, et ils virent le démoniaque, celui qui avait eu la légion, assis , vêtu, et dans son bon sens ; et ils furent saisis de frayeur.
16 Ceux qui avaient vu ce qui s’était passé leur racontèrent ce qui était arrivé au démoniaque et aux pourceaux.
17 Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire.
18 Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque lui demanda la permission de rester avec lui.
19 Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit : Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t’a fait, et comment il a eu pitié de toi.
20 Il s’en alla, et se mit à publier dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous furent dans l’étonnement.

Guérison d’une femme et résurrection d’une fillette

21 Jésus dans la barque regagna l’autre rive, où une grande foule s’assembla près de lui . Il était au bord de la mer.
22 Alors vint un des chefs de la synagogue, nommé Jaïrus, qui, l’ayant aperçu, se jeta à ses pieds,
23 et lui adressa cette instante prière : Ma petite fille est à l’extrémité, viens , impose-lui les mains, afin qu’elle soit sauvée et qu’elle vive.
24 Jésus s’en alla avec lui. Et une grande foule le suivait et le pressait.
25 Or, il y avait une femme atteinte d’une perte de sang depuis douze ans.
26 Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins , elle avait dépensé tout ce qu’elle possédait, et elle n’avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant.
27 Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement.
28 Car elle disait : Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie.
29 Au même instant la perte de sang s’arrêta, et elle sentit dans son corps qu’elle était guérie de son mal.
30 Jésus connut aussitôt en lui-même qu’une force était sortie de lui ; et, se retournant au milieu de la foule, il dit : Qui a touché mes vêtements
31 Ses disciples lui dirent : Tu vois la foule qui te presse, et tu dis : Qui m’a touché
32 Et il regardait autour de lui, pour voir celle qui avait fait cela.
33 La femme, effrayée et tremblante, sachant ce qui s’était passé en elle, vint se jeter à ses pieds, et lui dit toute la vérité.
34 Mais Jésus lui dit : Ma fille, ta foi t’a sauvée ; va en paix, et sois guérie de ton mal.
35 Comme il parlait encore, survinrent de chez le chef de la synagogue des gens qui dirent : Ta fille est morte ; pourquoi importuner davantage le maître
36 Mais Jésus, sans tenir compte de ces paroles, dit au chef de la synagogue : Ne crains pas, crois seulement.
37 Et il ne permit à personne de laccompagner, si ce n’est à Pierre , à Jacques, et à Jean, frère de Jacques.
38 Ils arrivèrent à la maison du chef de la synagogue , où Jésus vit une foule bruyante et des gens qui pleuraient et poussaient de grands cris.
39 Il entra, et leur dit : Pourquoi faites-vous du bruit, et pourquoi pleurez-vous L’enfant n’est pas morte, mais elle dort.
40 Et ils se moquaient de lui. Alors, ayant fait sortir tout le monde, il prit avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui l’avaient accompagné, et il entra était l’enfant.
41 Il la saisit par la main, et lui dit : Talitha koumi, ce qui signifie : Jeune fille, lève-toi, je te le dis.
42 Aussitôt la jeune fille se leva, et se mit à marcher ; car elle avait douze ans. Et ils furent dans un grand étonnement.
43 Jésus leur adressa de fortes recommandations, pour que personne ne sût la chose ; et il dit qu’on donnât à manger à la jeune fille.

Code strong pour « ekstasis »

Strong numéro :1611 Parcourir le lexique
Mot original Origine du mot
ἔκστασις, εως, ἡ

Vient de 1839

Mot translittéré Entrée du TDNT

ekstasis

2:449,217

Prononciation phonétique Type de mot

(ek’-stas-is)   

Nom féminin

Définition :
  1. tout mouvement d’une chose depuis sa place, modification depuis son état, déplacement.
  2. un trouble de l’esprit par rapport à son état normal, aliénation de l’esprit, avec des réactions semblables à celles d’un lunatique ou à celles d’un homme qu’une émotion soudaine transporte comme s’il était hors de lui. Bien qu’il soit réveillé, son esprit quitte tout l’environnement, et il est entièrement fixé sur les choses divines, et ce qu’il perçoit avec ses yeux et ses oreilles lui est en réalité montré par Dieu.
  3. stupeur, l’état de celui qui selon l’importance ou la nouveauté d’un événement est rempli d’un mélange de crainte et d’émerveillement.
Traduit dans la Louis Segond 1910 par :

étonnement, trouble, surprise, extase ; 7

Concordance :

Marc 5.42
Aussitôt la jeune fille se leva , et se mit à marcher ; car elle avait douze ans. Et ils furent dans un grand étonnement 1611.

Marc 16.8
Elles sortirent du sépulcre et s’enfuirent . La peur et le trouble 1611 les avaient saisies; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi .

Luc 5.26
Tous étaient dans l’étonnement 1611, et glorifiaient Dieu ; remplis de crainte, ils disaient : Nous avons vu aujourd’hui des choses étranges.

Actes 3.10
Ils reconnaissaient que c’était celui qui était assis   à la Belle porte du temple pour demander l’aumône, et ils furent remplis   d’étonnement et de surprise 1611 au sujet de ce qui lui était arrivé .

Actes 10.10
Il eut faim, et il voulut manger .  Pendant qu ’on lui préparait à manger, il tomba en extase 1611.

Actes 11.5
J ’étais dans la ville de Joppé, et, pendant que je priais  , je tombai en extase 1611 et j’eus une vision : un objet , semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins, descendait du ciel et vint jusqu’à moi.

Actes 22.17
De retour à Jérusalem, comme je priais dans le temple, je fus ravi en extase 1611,


Cette Bible est dans le domaine public.