Fermer le panneau de recherche

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Bible  /  Lamennais  / Luc 6.1     

Luc 6.1
Lamennais


Jésus et le sabbat

1 Un jour de sabbat, dit le second-premier, comme Jésus passoit le long des bleds, ses disciples rompoient des épis, et les froissant dans leurs mains, les mangeoient..
2 Des Pharisiens leur dirent  : Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire durant le sabbat ?
3 Jésus leur répondant, dit : N’avez-vous point lu ce que fit David lorsqu’il eut faim, et ceux qui étoient avec lui ;
4 Comment il entra dans la maison de Dieu, et prit les pains de proposition, qu’il n’est pas permis de manger, si ce n’est aux prêtres seuls, et en mangea, et en donna à ceux qui étoient avec lui ?
5 Et il leur disoit : Le Fils de l’homme est maître du sabbat même.
6 Un autre jour de sabbat, il advint qu’il entra dans une synagogue pour y enseigner. Et il y avoit là un homme dont la main droite étoit séchée.
7 Or, les Scribes et les Pharisiens l’observoient pour voir s’il le guériroit le jour du sabbat, afin de trouver un prétexte de l’accuser.
8 Mais lui, connoissant leurs pensées, dit à l’homme qui avoit la main séchée : Levez-vous, et tenez-vous là debout au milieu. Et, se levant, il se tint debout.
9 Alors, Jésus leur dit : Je vous le demande : est-il permis de faire du bien ou du mal, le jour du sabbat, de sauver la vie ou de l’ôter ?
10 Et, après les avoir regardés tous, il dit à cet homme : Étendez votre main. Et il l’étendit, et sa main redevint saine.
11 Mais eux, remplis de dépit, se consultoient sur ce qu’ils feroient à Jésus.

Choix des douze apôtres

12 En ces jours-là, il s’en alla sur la montagne pour prier, et il passa toute la nuit priant Dieu.
13 Et, le jour étant venu, il appela ses disciples, et choisit douze d’entre eux, qu’il nomma Apôtres ? :
14 Simon, auquel il donna le surnom de Pierre, et André son frère, Jacques et Jean, Philippe et Barthélemi,
15 Matthieu et Thomas, Jacques, fils d’Alphée, et Simon, appelé le Zélé,
16 Judas, frère de Jacques, et Judas Iscariote, qui fut le traître.
17 Et, descendant avec eux, il s’arrêta dans la plaine, ayant autour de lui la troupe de ses disciples, et une grande multitude de peuple de toute la Judée, et de Jérusalem, et des bords de la mer, et de Tyr, et de Sidon,
18 Qui étoient venus pour l’entendre, et pour être guéris de leurs langueurs : et ceux aussi que tourmentoient les esprits immondes, étoient guéris.
19 Et toute cette foule cherchoit à le toucher ; parce qu’une vertu sortoit de lui, et les guérissoit tous”.

Le sermon sur la montagne

20 Et lui, levant les yeux sur ses disciples, dit : Heureux, vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous :
21 Heureux, vous qui maintenant avez faim, parce que vous serez rassasies ; heureux, vous qui pleurez maintenant, parce que vous rirez.
22 Vous serez heureux, lorsque les hommes vous haïront, et vous sépareront, et rejetteront votre nom comme funeste, à cause du Fils de l’homme.
23 Réjouissez-vous en ce jour-là, et tressaillez de joie  : parce que votre récompense est grande dans le ciel  ; car c’est ainsi que vos pères traitoient les Prophètes.
24 Cependant, malheur à vous, riches, qui avez votre consolation.
25 Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim : malheur à vous qui riez maintenant, parce que vous pleurerez et sangloterez.
26 Malheur, quand les hommes diront du bien de vous ; car c’est ce que leurs pères faisoient des faux prophètes.
27 Mais, vous qui écoutez, je vous le dis : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent.
28 Bénissez ceux qui vous maudissent, et priez pour ceux qui vous calomnient.
29 À celui qui vous frappe sur une joue, présentez encore l’autre. Celui qui vous prend votre manteau, laissez-le prendre encore votre tunique.
30 Donnez à quiconque vous demande ; et, ce qu’on vous ravit, ne le réclamez point.
31 Comme vous voulez que les hommes vous fassent, faites le-leur pareillement.
32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, que vous doit-on pour cela ? Les pécheurs mêmes aiment ceux qui les aiment.
33 Et, si vous faites du bien à ceux qui vous en font, que vous doit-on pour cela ? Les pécheurs aussi le font.
34 Et, si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, que vous doit-on pour cela ? Les pécheurs aussi prêtent, afin qu’on leur prête également.
35 Pour vous, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez, sans en espérer rien ; et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, qui est bon pour les ingrats et pour les méchants.
36 Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux.
37 Ne jugez point, et vous ne serez point jugé : ne condamnez point, et vous ne serez point condamné : remettez, et on vous remettra.
38 Donnez, et l’on vous donnera ; on versera dans votre sein une bonne mesure, pressée, et remuée, et s’épandant par-dessus les bords ; car on usera pour vous de la même mesure dont vous avez usé pour les autres.
39 Il leur faisoit aussi cette comparaison : Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans la fosse ?
40 Le disciple n’est point au-dessus du maître ; mais tout disciple est parfait s’il est comme son maître.
41 Pourquoi voyez-vous un fétu dans l’ail de votre frère, et ne voyez-vous point la poutre qui est dans votre œil ?
42 Ou, comment pouvez-vous dire à votre frère : Frère, laissez-moi ôter ce fétu de votre œil, ne voyant pas vous-même une poutre dans le vôtre ? Hypocrite, ôtez premièrement la poutre de votre œil, après vous songerez à ôter le fétu de l’ail de votre frère.
43 L’arbre qui produit de mauvais fruits n’est pas bon ; ni mauvais l’arbre qui produit de bons fruits.
44 Car tout arbre est connu par son fruit. On ne cueille point de figues sur les épines ; on ne vendange point de grappes sur les ronces.
45 L’homme bon tire le bien du bon trésor de son cœur ; et, de son mauvais trésor, l’homme mauvais tire le mal ; car la bouche parle de l’abondance du cœur.
46 Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur, et ne faites point ce que je dis ?
47 Quiconque vient à moi, et écoute mes paroles, et les met en pratique, je vous montrerai à qui il ressemble :
48 Il ressemble à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé très avant, et en a posé le fondement sur la pierre. L’inondation survenant, le fleuve s’est brisé contre cette maison, et n’a pu l’ébranler, parce qu’elle étoit fondée sur la pierre.
49 Mais celui qui écoute et ne pratique point, ressemble à un homme qui a bâti sa maison sur la terre, sans fondement : assaillie par le fleuve, aussitôt elle s’est écroulée ; et grande a été la ruine de cette maison.

Cette Bible est dans le domaine public.